CPR AM veut devenir leader sur les CGPI

 |  | 360 mots
Lecture 2 min.
Après une baisse de 11,5 % de ses encours en 2008, CPR Asset Management a de nouveau enregistré un recul de ses actifs gérés l'an dernier. Ainsi, au 31 décembre 2009, la filiale d'Amundi gérait 19,8 milliards d'euros, 8% de moins qu'un an plus tôt. « La baisse de l'Eonia a fortement pénalisé nos encours puisque nous avons l'une des plus grosses sicav monétaire de la place [CPR Cash, 4,3 milliards d'euros d'encours, ndlr] », explique Jean Eric Mercier, directeur général de CPR AM. 20 ansEn terme de clientèles, la société est présente auprès des investisseurs institutionnels qui représentent 63 % des encours, des entreprises (14 %) et de la clientèle patrimoniale (CGPI, banques privées, fonds de fonds, 23 %). L'année 2009 a aussi marqué la réorganisation de la société de gestion avec l'arrivée d'un nouveau directeur général [Jean Eric Mercier, ndlr], en provenance de Fidelity France, la nomination d'Arnaud Faller comme directeur des investissements et la rationalisation de la gamme passée de 75 fonds à 50.Pour se relancer, CPR AM, qui fête ses 20 ans cette année, ambitionne d'« être un acteur du renouveau de la gestion ». La société de gestion espère ainsi atteindre les 25 milliards d'euros d'encours d'ici à 2012 dont « rapidement » un milliard en ISR. Pour y arriver, la société de gestion compte se renforcer auprès des institutionnels, se développer sur l'épargne salariale et devenir un acteur majeur sur le marché des CGPI (conseillers en gestion de patrimoine indépendants) en France. Aujourd'hui, les CGPI représentent 4 milliards d'euros d'actifs. « Mais il nous faut les reconquérir », avoue Jean Eric Mercier, reconnaissant ne pas avoir été très présent sur ce segment ces dernières années. La volonté n'étant pas de travailler avec tout le monde afin de garder une certaine proximité avec les clients et leur apporter des solutions sur mesure. Une répartition des encours à parité sur les différents types de clientèles serait idéale. En termes d'offres produits, entre cinq et sept nouveaux fonds seront lancés cette année sur des thématiques déjà identifiées. T. S.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :