Accident de Brétigny-sur-Orge : "La France est un pays qui est capable, quand il y a une catastrophe, de faire face" (Hollande)

 |   |  952  mots
Le président de la République François Hollande et le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, se sont rendus à Bretigny-sur-Orge, où un train Paris-Limoges a déraillé faisant 6 morts, 9 blessés graves et 22 légers. \"La France est un pays qui est capable, quand il y a une catastrophe, de faire face\", a notamment déclaré François Hollande. Le chef de l\'Etat a assuré que toutes les enquêtes seraient conduites \"pour qu\'il n\'y ait aucun doute sur ce qui s\'est produit.\" \"J\'ai demandé moi-même que nous connaissions toutes les causes et qu\'aucune ne soit écartée\". \"Ce qui m\'a été dit c\'est qu\'il y aurait eu un choc, reste à savoir la nature de ce choc\", a-t-il ajouté. \"C\'est l\'enquête qui le dira. Il n\'y avait pas eu de travaux ces derniers jours, donc ce n\'est pas un ouvrage qui aurait été abîmé au cours de ces travaux. Evitons toute polémique inutile\".Le président de la SNCF, Guillaume Pépy, a précisé que trois enquêtes avaient commencé sous l\'autorité de la justice. Trois enquêtes ont été diligentées par le parquet d\'Evry, la SNCF et le Bureau d\'enquêtes sur les accidents (BEA). \"Il n\'est pas à l\'heure actuelle possible de connaître les cause de cette catastrophe, c\'est beaucoup trop tôt\", a-t-il dit. C\'est l\'accident ferroviaire le plus meurtrier depuis la collision en 2008 entre un TER et un car scolaire à Allinges (Haute-Savoie), tuant 7 collégiens.La gare de Brétigny-sur-Orge fermée trois joursFrançois Hollande a également annoncé que la gare, empruntée notamment par des RER C, serait fermée \"pendant trois jours\". \"Pendant trois jours, il n\'y aura plus de circulation dans cette gare donc ça va entraîner des conséquences sur un certain nombre de trains, et notamment RER. Et je veux que tous ceux qui empruntent ces voies de communication comprennent de quoi il s\'agit et que ça aura des conséquences sur leurs propres moyens de transports pendant trois jours\", a déclaré le chef de l\'Etat sur place. \"Ca ira très vite car j\'ai demandé là encore que les travaux puissent être engagés dans un délai le plus prompt possible\", a ajouté François Hollande.Aucun train ne circule ni au départ ni à l\'arrivée de la gare de Paris-Austerlitz, a annoncé samedi matin la SNCF, qui n\'était pas en mesure dans l\'immédiat de préciser quand le trafic reprendrait. Depuis vendredi soir, les liaisons avec Orléans, Limoges et Toulouse sont interrompues. La SNCF recommande aux voyageurs de reporter leur déplacement. Ce samedi est un jour de grand départ en vacances. Le trafic sur le RER C était également interrompu dans les deux sens entre Savigny-sur-Orge et Saint-Martin d\'Etampes, et entre Savigny-sur-Orge et Dourdan-la-Forêt, informait le site internet de la RATP.Pas une erreur humaine, selon le ministre des TransportsLa catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge n\'est pas due \"à un problème humain\", a déclaré samedi le ministre des Transports Frédéric Cuvillier sur RTL. \"Heureusement le conducteur de la locomotive a eu des réflexes absolument extraordinaires en déclenchant l\'alerte immédiatement, ce qui a évité la collision avec un train qui venait dans le sens inverse et qui aurait à quelques secondes (près) percuté les voitures qui déraillaient. Donc ce n\'est pas un problème humain\", a-t-il déclaré. Il a précisé qu\'en revanche les enquêteurs devaient prioritairement vérifier \"soit le matériel roulant, soit les infrastructures - essieux et roues - et précisément la zone de l\'aiguillage\". Le ministre a indiqué que la locomotive et les voitures \"étaient à jour de toute vérification\" ajoutant toutefois que \"cela ne voulait pas dire que nous pouvions nous satisfaire d\'avoir du matériel roulant qui a 30 ans d\'âge\", a-t-il indiqué. Il insiste sur la nécessité de mener une \"modernisation des lignes classiques\", une \"remise à niveau\". \"Le constat est sévère avec une dégradation ces dernières années faute de moyens consacrés aux lignes classiques\". Samedi, l\'association des voyageurs-usagers du chemin de fer a dénoncé \"le temps des trains poubelles\", des \"convois de bric et de broc\" et \"la vétusté\" du matériel ferroviaire français.Les secours, à pied d\'oeuvre toute la nuit dans la gare de Brétigny-sur-Orge, \"n\'ont pas identifié de nouvelles victimes\" pour l\'heure, a annoncé tôt samedi sur i-Télé Frédéric Cuvillier. Il a toutefois incité à la prudence quant à une évolution du bilan. Les trois voitures qui se sont couchées doivent être relevées dans la journée et \"nous ne sommes pas à l\'abri de mauvaises découvertes\", a expliqué Frédéric Cuvillier. Cet accident ferroviaire inédit en France par son ampleur depuis un quart de siècle a fait d\'après un bilan encore provisoire six morts, huit blessés graves et 22 plus légers. Selon une source proche de l\'enquête, cinq des six corps recensés ont été extraits dans la nuit de la carcasse du train. Le travail d\'identification des voyageurs tués est en cours. Enfin, une minute de silence sera organisée ce samedi à midi dans toutes les gares et dans tous les trains en France, au lendemain du déraillement d\'un train en gare de Brétigny-sur-Orge, a indiqué le ministère du Transport.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :