Un travail de déminage délicat

 |   |  344  mots
Simplement posés au fond de la mer, les deux tuyaux du gazoduc Nord Stream qui relieront la Russie à l'Allemagne posent d'importantes difficultés d'installation. Il faut remplir de gravier certains endroits, ou fixer des ponts par 50 mètres de profondeur au-dessus de crevasses, afin que le tuyau soit posé sur des surfaces planes. Près des côtes russes et allemandes, il faut également enterrer le gazoduc, pour qu'il ne gêne pas la navigation, ce qui a un impact direct sur l'écosystème local.La principale difficulté est cependant ailleurs, dans le travail de déminage. La mer Baltique est remplie de bombes non explosées, qui datent en partie de la Seconde Guerre mondiale, mais aussi de la guerre froide. Bien que le tracé du gazoduc ait été étudié pour les éviter au maximum, il en reste encore soixante-dix à faire exploser. À chaque fois, cela va remuer les sédiments du fond de la mer ainsi que les phosphates et les nitrates venant de l'agriculture qui y sont déposés. « Cela va ajouter 2 % à 3 % de phosphate en plus dans l'ensemble de la mer Baltique », estime Jochen Lamp, de l'association WWF. Il ajoute que des poissons seront tués à un kilomètre et demi à la ronde de chaque explosion.précautionsNord Stream réplique que toutes les précautions sont prises. Des ultrasons seront utilisés pour éloigner les mammifères avant les explosions, et le travail n'est fait que de jour. Surtout, malgré l'impact de court terme, le gazoduc est plutôt moins polluant que le transport du gaz par bateaux, un raisonnement que WWF confirme.Le travail n'en reste pas moins très délicat. Nord Stream affirme pouvoir faire exploser une bombe tous les deux jours. Mais les premiers essais en Finlande n'ont pas été très probants. « Sur cinq bombes visées, seule une a vraiment explos頻, révèle Mika Seppälä, de l'agence environnementale du sud de la Finlande. Les unités de démineurs devront donc revenir sur place pour terminer le travail. E. A.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :