Assurance habitation : comment évaluer ses biens mobiliers ?

 |   |  321  mots
La souscription d'un contrat multirisques habitation (MRH) est l'occasion d'évaluer ses biens mobiliers. Car, pour être assuré correctement, l'équation doit être presque parfaite entre la valeur réelle des biens et leur valeur assurée (celle que vous déclarez à votre assureur). Retenez le prix d'usage de vos biens car leur valeur se déprécie au fil du temps. Certains biens ont une dépréciation rapide comme l'électroménager ou l'informatique ...Vous devez également déterminer la valeur de vos objets précieux ou d'art. Elle représente une part importante de votre capital mobilier ? Mieux vaut peut-être souscrire un contrat spécifique. En règle générale, une valeur maximale unitaire ainsi qu'une limite sur un pourcentage du capital total assuré sont prévus par les assureurs pour la perte de ce type de biens. Pour des biens spécifiques, vous pouvez aussi demander à être assuré en « valeur agréée », c'est à dire que vous serez couvert pour une somme déterminée au préalable par un expert. Éviter de surévaluerQue ceux qui sont tentés par une petite surévaluation se méfient : en cas de problème, non seulement l'assureur ne vous devra qu'une indemnité égale à la valeur réelle du bien, mais il conservera aussi les primes perçues en trop à cause de votre « imprécision ».Les sous-évaluations ne sont pas non plus recommandées. La règle du jeu en la matière (dite « règle proportionnelle de capitaux ») risque d'entraîner une baisse de l'indemnisation, proportionnelle à votre sous-évaluation. Heureusement, beaucoup de contrats MRH ignorent cette règle et ne tiennent pas compte de la valeur réelle des biens, dès lors que les sinistres n'excèdent pas le montant du capital assuré. ndrBertrand Geoffroydirecteur du pôle assurancechez Assurland« Si vous avez de nombreux objets précieux, mieux vaut souscrire un contrat spécifique. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :