Baisse de salaires, 6.000 suppressions de postes : le remède de cheval de SAS pour survivre

 |   |  286  mots
Après avoir annoncé le 12 novembre un plan de restructuration prévoyant de faire fondre les effectifs de 15.000 personnes à 9.000, la compagnie aérienne scandinave SAS va baisser les salaires de son personnel, jusqu\'à 15% pour certains. Son conseil d\'administration a considéré ce lundi que les conditions étaient réunies pour mettre en route son vaste plan de restructuration, qui a été approuvé par les huit syndicats du groupe. Ne reste en fait que le syndicat des pilotes danois qui doit encore obtenir l\'approbation d\'un tiers de ses membres. Mais ensuite, le plan serait mis en oeuvre, avec de nouvelles conditions salariales, des cessions pour 3 milliards d\'euros (près de 350 millions d\'euros) et externalisations et des suppressions d\'emplois.Cinq année de pertes comme Air FrancePropriété de la Suède, de la Norvège et du Danemark, qui détiennent 50% de son capital, SAS risque d\'aligner en 2012 une cinquième année consécutive de pertes. Comme Air France d\'ailleurs. Au troisième trimestre, traditionnellement bénéficiaire avec le pic du tourisme, son bénéfice net a été doublé sur un an, à 434 millions de couronnes. Mais sur les neuf premiers mois de l\'année, le bénéfice n\'a été que de 25 millions de couronnes, contre 392 millions sur la même période de 2011.Le transporteur a indiqué que cet accord avec les syndicats lui permettait d\'obtenir la promesse de la prolongation et de l\'extension d\'une ligne de crédit renouvelable. Celle-ci sera de 3,5 milliards de couronnes suédoises (406 millions d\'euros) jusque fin mars 2015.En Bourse, le titre de SAS a bondi en séance de près de 30%. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :