Les dates qui ont compté

 |   |  868  mots
STRONG>28 janvier: une année placée sous le signe de la chasse aux dépensesNicolas Sarkozy annonce un « plan d'action complet » à l'issue de la Conférence sur les déficits. Éric Woerth est chargé d'accélérer la réduction des dépenses de l'État. Avec un premier objectif : s'attaquer aux 114 milliards d'euros de niches fiscales et sociales. Le « coup de rabot » est en gestation : de fait, le projet de loi de finances pour 2011 prévoit la réduction de 10 % de la plupart des avantages liés aux réductions et crédits d'impôts. Gain escompté : 10 milliards d'euros. Globalement, le budget 2011 vise à réduire le déficit budgétaire de 152 à un peu moins de 92 milliards d'euros.1er mars: la QPC, une petite révolution juridique Le Conseil constitutionnel n'effectue plus seulement un contrôle a priori. Avec la question prioritaire de constitutionnalité (QPC), un justiciable peut en effet contester, lors d'un contentieux, la constitutionnalité d'une disposition législative. La QPC connaît déjà un grand succès : les sages ont déclaré non conforme à la Constitution un certain nombre de dispositions sur la garde à vue, la retenue douanière, l'attribution des noms de domaine sur Internet, les tribunaux maritimes commerciaux... La liste devrait s'allonger dans les mois à venir. 14 et 21 mars: seule l'Alsace n'est pas emportée par la « vague rose »En métropole, la majorité n'aura réussi qu'à sauver l'Alsace. Maigre butin pour une UMP qui s'était lancée la fleur au fusil dans la reconquête des régions gagnées par la gauche lors de la « vague rose » de 2004. Et échec lourd pour la vingtaine de ministres et secrétaires d'État engagés dans la bataille. Lors du remaniement très limité qui suivra, Xavier Darcos, défait en Aquitaine, est remplacé aux Affaires sociales par Éric Woerth. Au Parti socialiste, Martine Aubry sort renforcée du scrutin. Tout comme Cécile Duflot à Europe Écologie.16 juin: un ministre embarqué dans la tourmente BettencourtLe destin politique d'Éric Woerth bascule lorsque, le jour même de la présentation de la réforme des retraites, le site Mediapart publie des enregistrements pirates de conversations entre Liliane Bettencourt et son gestionnaire de fortune Patrice de Maistre. Ils font apparaître des soupçons de financement politique illégal, l'embauche de la femme d'Éric Woerth chez Patrice de Maistre, et des manoeuvres de fraude fiscale. Le 7 décembre, l'accord conclu entre l'héritière de L'Oréalcute;al et sa fille ne met pas fin aux procédures qui visent l'ex-ministre du Travail.1er juillet: le rêve de la petite entreprise se porte bienHervé Novelli, le secrétaire d'État chargé des PME, annonce la création de la 500.000e auto-entreprise. Entré en vigueur le 1er janvier 2009, symbole du « travailler plus pour gagner plus », le régime social allégé a séduit plus de 500.000 personnes. Leurs activités se concentrent en grande partie dans les services. Seuls 45% des auto-entrepreneurs ont déclaré un chiffre d'affaires, de 6.300 euros en moyenne. Au total, le chiffre d'affaires global des auto-entreprises s'est élevé à 1 milliard d'euros depuis la création de ce statut. En fin d'année, une polémique fiscale ternira un peu l'étoile de l'auto-entrepreneur.13 août: au coeur de l'été, l'Insee fait briller ses statistiquesPour la première fois depuis l'entrée en récession, au deuxième trimestre 2008, les quatre principaux moteurs de l'économie française sont allumés en même temps. La consommation des ménages (+ 0,4 %), l'investissement des entreprises redémarre enfin (+ 0,8 %), celui des administrations publiques augmente de 0,9 %. Quant aux exportations, elles sont relativement soutenues (+ 2,7 %). Malheureusement, cette performance ne sera pas rééditée le trimestre suivant.14 novembre: le remaniement du dernier acteAnnoncé par Nicolas Sarkozy dès le mois de mars, le remaniement marque le véritable début de la campagne pour sa réélection. François Fillon reste à Matignon, à la tête d'une équipe resserrée et délestée de son rival centriste, Jean-Louis Borloo, et des symboles de « l'ouverture ». L'ancien Premier ministre de Jacques Chirac, Alain Juppé, fait son grand retour au ministère de la Défense. Deux jours plus tard, le président de la République fixe le cap de la nouvelle équipe : réforme fiscale, dépendance et emploi des jeunes. Parallèlement au remaniement, Jean-François Copé accède à la tête de l'UMP.23 novembre: un 101e départementLe Parlement adopte la départementalisation de Mayotte. L'île de l'océan Indien deviendra le 101e département français en mars prochain. Elle sera aussi région d'outre-mer. Un référendum organisé à Mayotte en mars 2009 avait plébiscité (95,2 % des voix) la transformation du statut de «l'île au lagon».8 décembre: Hortefeux, pas blanc comme neigeLe ministre de l'Intérieur a réfuté toute «pagaille sur les routes» après l'épisode neigeux qui a paralysé la capitale et la région francilienne le 8 décembre. Quelques jours plus tard néanmoins, le gouvernement, critiqué pour sa gestion lors de l'épisode neigeux, a sonné la mobilisation générale des services de l'État pour éviter que de tels événements se reproduisent.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :