Flash infos

 |   |  288  mots
« Les objectifs du plan de relance ont été atteints, voire dépassés. En ciblant l'essentiel des efforts dès 2009, et en poursuivant l'action en 2010 avec la priorité sur l'emploi, la France a obtenu la plus petite récession et retrouvé le chemin de la croissance plus vite que la plupart des autres pays », affirme Patrick Devedjian en préambule du bilan 2009-2010 que le ministre de la Relance a publié mercredi.Le bilan recense avec exhaustivité l'ensemble des mesures décidées dans le cadre du plan lancé le 4 décembre 2008 par le président de la République et dont le budget global s'est élevé à 38,8 milliards d'euros. Il rappelle ainsi les différentes mesures fiscales qui furent prises afin de soutenir la trésorerie des entreprises, les dispositifs de soutien à l'activité et au financement comme par exemple la prime à la casse qui, selon ce bilan, aura bénéficié à plus d'un million d'acheteurs de véhicules. Le plan qui a été l'occasion de soutenir quelque 1.500 chantiers a notamment soutenu de nombreuses initiatives émanant des collectivités locales qui en retour ont été aidées, dans le cadre du plan de relance, à hauteur de 3,8 milliards d'euros. Les entreprises publiques ont également été appelées à s'engager. Selon le bilan, la SNCF a ainsi reçu 376 millions d'euros afin de soutenir ses investissements, la RATP 451 millions d'euros. EDF a été soutenue à hauteur de 2,3 milliards d'euros et GDF Suez a reçu pour sa part 200 millions d'aides de l'État. Ces crédits dont le total atteint 3,9 milliards ont permis aux entreprises publiques de rénover des gares, d'acquérir des nouvelles rames de métro ou encore de développer les sources de production d'énergies renouvelables. R. J.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :