En bref

 |   |  204  mots
Les principaux groupes politiques du Parlement européen, toutes tendances confondues, ont accusé mercredi la France et l'Allemagne d'avoir imposé leurs vues au reste de l'Europe sur la discipline budgétaire avec un accord insuffisant annoncé lundi par Nicolas Sarkozy et la chancelière Angela Merkel à Deauville. Ainsi, pour l'ex-Premier ministre Belge Guy Verhofstadt, « le caractère semi-automatique des sanctions a été réduit à néant et l'accord est en fait un compromis de casino en vertu duquel les pays pourront simplement continuer à jouer dans la zone euro ». Le compromis de Deauville a permis de débloquer des négociations de l'UE sur la discipline budgétaire. De nouvelles sanctions seront créées contre les pays laxistes et elles s'appliqueront plus facilement et plus rapidement, mais pas de manière automatique.L'administration Obama a notifié mercredi le Congrès d'une vente « importante » d'avions et d'hélicoptères militaires à l'Arabie saoudite, qui pourrait atteindre 60 milliards de dollars, a annoncé un haut responsable de la diplomatie américaine. Le plan prévoit d'autoriser la vente de dizaines de chasseurs bombardiers F-15 et de trois types d'hélicoptères (Apache, Black Hawk et Little Birds), a indiqué Andrew Shapiro, sous-secrétaire d'État chargé des Affaires politico-militaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :