Embraer pourrait fermer son usine en Chine

 |   |  132  mots
Le rêve chinois du géant brésilien de l'aviation a du plomb dans l'aile. Son partenaire, Aviation Industry Corporation of China (Avic), a en effet décidé de créer ? en solitaire ? une filiale visant à commercialiser l'ARJ21, un avion développé en Chine, et concurrent des E-Jets du brésilien. Il ferait l'objet de plus de 100 commandes, pour la plupart chinoises, tandis que celles pour l'avion d'Embraer ont été réduites. Le brésilien songe à fermer son usine d'Harbin en 2010, mais tente quand même de sauver la mise : afin de faciliter l'accès des avions brésiliens en Chine, il vient de signer un accord avec la société chinoise CBB pour le financement et le leasing d'avions. Un accord portant sur 2,2 milliards de dollars sur les trois ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :