Fiat a du mal à produire en Italie

 |   |  425  mots
L'administrateur-délégué de Fiat, Sergio Marchionne, a confirmé hier l'arrêt de la production en 2011 dans l'usine de Termini Imerese, en Sicile. Cet établissement, qui date de 1970, est le plus petit des unités d'assemblage italiennes de Fiat, avec 1.400 salariés. Au cours d'une réunion avec le gouvernement et les syndicats à Rome mardi, le dirigeant a souligné qu'il existait une forte disparité entre les niveaux d'utilisation de la main-d'?uvre dans ses usines italiennes et ses installations étrangères. « Nous devons affronter ce problème », a-t-il laconiquement précisé, tout en annonçant qu'il pourrait fabriquer des petites voitures dans l'usine sous-employée de Pomigliano, où travaillent 5.000 personnes. Mais une telle opération coûterait des « centaines et des centaines de millions d'euros ».« Il faut concilier les coûts industriels avec la responsabilité sociale. Mais se focaliser exclusivement sur l'aspect social entraînerait la disparition de l'entreprise », a mis en garde Sergio Marchionne. « Nous avons six sites en Italie qui produisent l'équivalent de ce que fabrique une seule usine au Brésil. Quel sens cela a-t-il ? » s'était déjà interrogé publiquement l'administrateur-délégué, le mois dernier.absentéisme légendaireVieux site d'Alfa Romeo créé en 1968 près de Naples, Pomigliano est connu pour son absentéisme légendaire. Des incertitudes pèsent depuis longtemps sur son avenir. Cette usine ne fabrique aujourd'hui que des modèles relativement anciens ? à l'exception des Fiat Bravo assemblées en complément de Cassino. La nouvelle petite Alfa Mito est produite à Mirafiori (Turin) et la future compacte Giulietta le sera à Cassino. En tout cas, Sergio Marchionne s'est engagé mardi à produire entre 800.000 (le niveau d'avant la crise) et 1 million d'unités annuelles dans la péninsule, contre 650.000 cette année, tout en y investissant 8 milliards d'euros.Les usines transalpines subissent la concurrence des sites délocalisés. Fiat considère que son usine la plus compétitive et classée parmi les meilleures en termes de qualité se situe à Tychy (Pologne), où sont produites les célèbres Panda et 500. Le site turc de Bursa, très productif, prend également de plus en plus d'importance. Fiat y fabrique désormais tous ses petits utilitaires et ludospaces pour l'Europe, dont le nouveau Doblo. Ce véhicule pourrait même être exporté vers les États-Unis. Enfin, le turinois investit actuellement dans la reprise (à 67 %) de la firme serbe Zastava, dont l'usine de Kragujevac fabriquait des? Fiat 750, 1.300 puis 125 pz dans les années 1960 et 1970. Le piémontais compte s'en servir à terme comme d'un site pour des produits à bas coûts.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :