Vingt-deux ans après avoir rejoint Ryanair (qui était alors ...

1 mn

Vingt-deux ans après avoir rejoint Ryanair (qui était alors une petite compagnie régionale irlandaise), Michael O'Leary se prépare à raccrocher. Il quittera son poste de directeur général « d'ici deux à trois ans », affirme-t-il. De son propre aveu, il est temps que Ryanair devienne une entreprise « sérieuse ». « Il faudra quitter le dynamisme ?Robin des Bois' de mon genre. Je génère beaucoup de publicité gratuite. Mais beaucoup de gens me détestent. Les syndicats ne m'aiment pas, les politiciens non plus ? sans doute parce que la plupart sont illettrés et corrompus - et la commission européenne n'est pas mon plus grand fan. Dans les trois ou quatre ans, Ryanair va devoir devenir une grande compagnie, plus respectueuse de l'environnement, des enfants et des personnes âgées et de toutes ces conneries... »Derrière ces déclarations à l'emporte-pièce, sa marque de fabrique, Michael O'Leary estime qu'il n'est sans doute pas le mieux armé pour gérer une société dont la croissance va forcément ralentir. « En 2012, on transportera près de 80- 90 millions de passagers. Dès lors, je ne voudrais plus continuer à grandir de 10 millions de passagers par an, comme en ce moment, mais plutôt de 2 à 3 millions. » Ce ralentissement vient notamment de l'échec, en décembre, des négociations avec Boeing sur une livraison de 200 avions entre 2013 et 2016. Ryanair va recevoir plus d'une centaine d'appareils d'ici à 2012, mais Michael O'Leary affirme n'avoir plus l'intention de se faire livrer le moindre avion en 2013 et 2014. Une croissance restera alors possible en fermant les destinations les moins lucratives pour en ouvrir de nouvelles. Mais, ensuite, une croissance rapide sera difficile. Son projet personnel après Ryanair ? « Je courrai les filles ou prendrai des cours de sumo ! » E. A., à Londres« Je quitterai Ryanair dans deux ou trois ans »Michael O'LearyDirecteur général de Ry

1 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.