Réactions à la victoire de Merkel : du "Triomphe" à "Thatcher d'Allemagne" en passant par "4 ans de casse"

 |   |  968  mots
Tout un symbole. Le premier chef d\'Etat à avoir félicité Angela Merkel pour son troisième succès de rang aux élections allemandes a été François Hollande. Lors d\'un échange téléphonique, les deux dirigeants \"ont exprimé leur volonté de continuer à travailler inlassablement au rapprochement de la France et de l\'Allemagne et de poursuivre leur coopération étroite pour relever les nouveaux défis de la constructions européenne \", selon la présidence française qui s\'est exprimée via un communiqué.Pour Bayrou, l\'Europe \"va se trouver avec un leader rayonnant\"A droite, le président de l\'UMP, Jean-François Copé, a souligné le fait que \" le langage de vérité que la chancelière a tenu tout au long de la campagne a séduit des électeurs conscients que seules les réformes structurelles permettent la prospérité économique\", rapporte Libération. De son côté, François Fillon a affirmé que \" son succès incontestable récompense le parcours d\'une femme d\'Etat tenace dans ses convictions et d\'une chancelière efficace dans son action.\"Le président du Modem, François Bayrou, s\'est lui montré flatteur :L\'Europe va se trouver avec un leader rayonnant et particulièrement soutenu. Les responsables français doivent prendre la mesure de cette situation nouvelle qui doit les obliger à une pensée ferme et à une vision plus entraînante. Autrement, il est à craindre que l\'Allemagne soit la seule locomotive de l\'Union européenne.\"Triomphale\" titre Les EchosEn France, Le Figaro salue \"le triomphe de Merkel\" : \"plébiscitée avec plus de 42% des suffrages, la chancelière d\'Allemagne était tout près d\'obtenir hier soir la majorité absolue en sièges au Bundestag\", écrit le journal conservateur français. \"Triomphale\", titre simplement le quotidien économique Les Echos. De son côté, Le Parisien titre \"Et de trois\", et parle d\'un \"score quasiment historique.\"\"Encore 4 ans de casse avec Merkel\", se désole en revanche L\'Humanité, qui constate qu\'en perdant son allié libéral, elle \"devrait former une coalition avec les sociaux-démocrates du SPD\".\"La chérie de l\'Allemagne\"\"La chérie de l\'Allemagne\", titre le quotidien Berliner Morgenpost, exhibant une photo d\'Angela Merkel tout sourire, après avoir recueilli plus de 40% des suffrages. Le parti conservateur CDU \"doit son succès avant tout à la très forte popularité personnelle de la chancelière\", souligne le journal,Pour le Handelsblatt, journal des milieux d\'affaires, ce succès est la conséquence directe de la politique européenne menée ces dernières années. \"La stratégie du donnant-donnant (de l\'aide aux pays européens contre des réformes, NDLR) a manifestement plu aux électeurs allemands\", selon le quotidien.Le quotidien conservateur Die Welt évoque le \"triomphe de Merkel\" et va même jusqu\'à dire qu\'elle a gagné \"sans son parti\". \"Si elle plaît tellement aux Allemands, c\'est parce qu\'elle fait son travail discrètement, apparemment sans aucun narcissisme et qu\'elle n\'énerve ni ne dérange les citoyens\", explique-t-il.\"Chancelière cherche partenaire\"Mais les journaux allemands n\'oublient pas que la chancelière doit encore trouver une coalition pour gouverner, avec le choix entre une alliance avec le grand rival social-démocrate SPD (25,7%) ou les Verts (8,3%). \"Chancelière cherche partenaire\", titre le journal de centre droit Berliner Zeitung, alors que celui de centre gauche Süddeutsche Zeitung écrit en une : \"Maintenant Merkel n\'a plus qu\'à choisir\".Dans le reste de l\'Europe, on s\'enthousiasme...\"Merkel frôle la majorité absolue\", titre le quotidien espagnol de centre gauche El Pais, qui parle d\'un \"résultat sans précédent depuis l\'époque du chancelier Konrad Adenauer (CDU) il y a 50 ans\". Le journal de centre droit El Mundo évoque quant à lui une \"victoire historique\". \"Triomphe retentissant de Merkel, qui espère gouverner en solitaire\", explique encore le quotidien conservateur ABC.Pour le grand quotidien italien Corriere della Sera, la victoire d\'Angela Merkel est \"historique\". La Stampa affirme quant à elle que l\'Allemagne a \"couronné Angela Merkel\". La Repubblica souligne elle que \"le triomphe de Merkel\" s\'accompagne aussi d\'un \"exit (pour) les anti-euro et les libéraux\".Au Royaume-Uni, le quotidien conservateur Daily Mail juge de son côté qu\'en remportant un troisième mandat, Mme Merkel \"est devenue la (Margaret) Thatcher d\'Allemagne\".... mais on s\'interrogePour le quotidien autrichien Der Standard de centre-gauche, \"ce triomphe est un désastre pour son partenaire libéral au gouvernement, le FDP, qui est tombé dans un puits sans fond\",En Grèce, où règne une stricte politique d\'austérité, la réélection de la chancelière n\'est pas de bon augure. Le quotidien libéral Kathimerini estime que \"le meilleur que peut espérer la Grèce c\'est qu\' (...) Angela Merkel ne remette pas à plus tard des décisions économiques cruciales pour Athènes\". Sur la chaîne Star, un commentateur économique constate amèrement que \"la situation pour la Grèce ne va pas changer\".Un \"triomphe qui pourrait se terminer amèrement\"Le quotidien économique italien Il Sole 24 Ore précise que \"pour rester chancelière (...) Mutt pourrait avoir besoin d\'une grande coalition en s\'alliant à l\'opposition social-démocrate qui a obtenu 26%\".C\'est un \"un triomphe qui pourrait se terminer amèrement\", avertit de son côté le quotidien autrichien Die Presse (conservateur). \"Le triomphe de Merkel intervient sur le dos de son partenaire de coalition au gouvernement, le Parti libéral s\'est effondré (...). Et si Angela Merkel ne peut gouverner seule, son espace de liberté se rétrécira\".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :