Deuxième tour serré pour la présidentielle en Roumanie

 |   |  244  mots
ÉlectionsLors du premier tour de l'élection présidentielle dimanche en Roumanie, le chef de l'État sortant, le centriste Traian Basescu, soutenu par le Parti démocrate-libéral (PLD), est arrivé en tête recueillant 32,5 % des suffrages (sur près de 97 % des votes dépouillés) devançant son principal rival, le social-démocrate Mircea Geona (PSD), qui obtient 30,8 %. Le second tour, qui s'annonce serré, se tiendra le dimanche 6 décembre.Premier enseignement du scrutin, il n'aura pas permis d'éclaircir le paysage politique du pays, qui connaît une crise provoquée par le départ du PSD du gouvernement il y a plusieurs semaines, provoqué par le limogeage du ministre de l'Intérieur.Crin Antonescu, candidat du Parti libéral, arrivé en troisième position avec 20,1 %, devrait être la clé du deuxième tour. Il a « exclu toute collaboration », mais devrait être courtisé par les deux candidats encore en lice. Si la fonction du président reste honorifique, c'est toutefois lui qui a le pouvoir de nommer le Premier ministre.le leu au plus basLa Roumanie, le deuxième pays le plus pauvre de l'Union européenne, doit faire face à une situation économique difficile, liée à la récession. Sa devise, le leu, a plongé à un plus-bas de sept mois face à l'euro, et le PIB s'est contracté au troisième trimestre de 7,1 % sur un an glissant tandis que, dans le même temps, le taux du chômage doublait. Robert Jule

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :