L'euro enregistre un nouveau plus-haut de deux mois face au dollar américain

2 mn

L'euro a poursuivi ce lundi son vigoureux rebond face au dollar, soutenu par les bonnes statistiques économiques ainsi que les nouveaux avertissements sur les risques inflationnistes de Jean-Claude Trichet, le président de la Banque centrale européenne (BCE). En fin d'après-midi, la monnaie unique a ainsi atteint 1,368 dollar, un niveau qui n'avait plus été approché depuis le 22 novembre dernier, peu avant le sauvetage de l'Irlande. Comme en fin de semaine dernière, quand l'excellent indice Ifo du climat des affaires outre-Rhin avait suscité l'enthousiasme, l'euro a bénéficié de données attestant de la solidité de l'économie de la zone euro, l'indice des directeurs d'achats mesurant l'activité privée dans la zone euro enregistrant un nouveau plus haut depuis juillet, de 56,3 points.Rebond trop violentDepuis le 9 janvier, date à laquelle l'euro avait chuté à un plus bas de quatre mois face au billet vert de 1,2867 dollar, la monnaie unique a enregistré un impressionnant rebond de 6,3 %. Outre les données macroéconomiques, l'euro profite aussi du durcissement du ton de la BCE concernant la hausse des prix, qui a dépassé en décembre l'objectif de 2 % de l'institution pour la première fois depuis novembre 2008. Lors d'un entretien accordé au « Wall Street Journal », Jean-Claude Trichet a estimé que ce rebond restait pour l'instant cantonné à la hausse des prix des matières premières. Mais il a ajouté que la BCE serait « très attentive à ce qu'il n'y ait pas d'effets de second tour [augmentations de salaire dues à une hausse non maîtrisée du coût de la vie, Ndlr] », et rappelé que l'institution pouvait augmenter ses taux sans avoir besoin au préalable de se désengager de ses politiques monétaires « non conventionnelles ».Si certains observateurs estiment que le rebond de l'euro a été trop violent et pourrait s'essouffler, voir mener à une consolidation, les derniers indicateurs de la CFTC, le régulateur américain des marchés à terme, soulignent un retournement de tendance sur les marchés de change. Sur les 7 jours clos au 18 janvier, les positions acheteuses ont surpassé les positions vendeuses pour la première fois depuis la mi novembre, en passant de - 45.182 à + 4.109 contrats. Soit le bond le plus élevé depuis la mi-juin, qui avait alors coïncidé avec le début d'un rally de l'euro de 4 mois au cours duquel la monnaie unique avait engrangé 20 % face au dollar.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.