Chine : la contraction de l'activité manufacturière ralentit en juillet

 |   |  404  mots
L\'activité manufacturière en Chine a continué à se contracter au mois de juillet pour le 9è mois consécutif, mais l\'ampleur de cette contraction est la plus faible en cinq mois, selon un indicateur provisoire publié mardi par la banque HSBC. L\'indice PMI des directeurs d\'achat s\'est redressé à 49,5 pour le mois en cours, contre 48,2 en juin, selon un communiqué de la banque. Un indice supérieur à 50 indique une expansion, et un indice en-dessous de ce seuil une contraction. HSBC doit publier son indice PMI définitif pour le mois de juillet le 1er août.La plus faible contration depuis févrierIl s\'agit de la plus faible contraction de l\'activité manufacturière en Chine depuis février, lorsque l\'indice PMI avait été de 49,6, selon la banque. D\'après HSBC, il faut remonter à octobre 2011 pour trouver une expansion de l\'activité manufacturière dans la deuxième économie mondiale. L\'indice provisoire pour le mois de juillet \"suggère que les mesures d\'assouplissement\" monétaire du gouvernement \"commencent à porter leurs fruits\", a déclaré Qu Hongbin, principal économiste pour la Chine de HSBC.Les premiers fruits de l\'assouplissemet monétaireLa banque centrale chinoise a baissé par deux fois ses taux d\'intérêt directeurs en juin et en juillet, après avoir réduit par trois fois entre décembre et mai les réserves obligatoires des banques, leur permettant de prêter davantage.Mais \"le fait que l\'indice reste en-dessous de 50 signifie que la demande est toujours faible et l\'emploi de plus en plus sous pression\", met en garde M. Qu qui estime que cette situation \"appelle de nouveaux efforts d\'assouplissement pour soutenir la croissance et l\'emploi\".Inflation limitée\"La diminution de l\'inflation permet à Pékin d\'agir en ce sens\", observe cet expert alors que le gouvernement chinois a récemment fait du soutien à la croissance sa priorité. La hausse des prix en Chine n\'a été que de 2,2% en juin, après avoir culminé à 6,5% il y a un an.La croissance de l\'économie chinoise est tombée au deuxième trimestre à 7,6%, son plus faible niveau en plus de trois ans et le gouvernement veut à tout prix maintenir la stabilité sociale avant le 18è congrès du Parti communiste cet automne, qui doit voir une nouvelle génération des dirigeants accéder au pouvoir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :