Anemoos développe des éoliennes à axe vertical

 |   |  319  mots
Quand Jérôme Méplon, alors en poste en Afrique, se met en recherche d'une solution de production d'énergie pouvant alimenter les stations relais téléphoniques des sites isolés, il pense éolienne. Sauf que les éoliennes classiques sont incapables de se mettre correctement au vent en raison des turbulences du climat africain. Une R&D poussée, des études techniques et plusieurs études de marché plus tard, naît Anemoos.Il s'agit d'un nouveau concept d'éolienne, à axe vertical, constituée de polymères recyclés, 100 % recyclables, et qui présente l'avantage de pouvoir s'adapter à toutes les zones qu'elles soient urbaines, agricoles, maritimes, montagneuses ou même isolées, "sans pour cela nécessiter des travaux de génie civil lourds", insiste le PDG de la jeune entreprise basée à Carros, près de Nice, créée en 2011.Teintée dans la masseConçue pour tourner lentement, sans bruit ni vibration, anemoos3 - première mouture de la gamme, 3 mètres de diamètre, 2,20 mètres de haut et une durée de vie promise de plus 40 ans - peut également être teintée dans la masse et prendre les couleurs d'une entreprise par exemple, "devenant un vecteur de communication" précise la direction. Cette éolienne est également compensée carbone par la Fondation Albert II de Monaco.Belgique, Allemagne, Afrique et MaghrebAlors que la commercialisation a débuté au printemps, une première éolienne a été installée en mai dernier sur le toit d'un centre social d'Equeurville, dans la Manche. Fabriquée près d'Angoulême par Atmosphères Design, filiale du groupe monégasque Mécaplast, testée dans un atelier mécanique à Limoux, l'anemoos3 est ensuite rapatriée à Carros.Le marché visé est essentiellement un marché export, notamment vers la Belgique, l'Allemagne, l'Afrique et le Maghreb. Anemoos emploie 4 personnes pour un chiffre d'affaires de 200 000 euros attendu pour son premier exercice. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :