Pas de vaccin contre OM-PSG

Ce devait être une belle affiche. Sur le terrain. C'est finalement dans la rue que l'affrontement a eu lieu? entre les supporters des deux équipes. Hier, en début d'après-midi, la Ligue de football professionnel (LFP) a officialisé le report du match en raison de plusieurs cas de grippe A recensés dans l'effectif parisien. Une première dans le football français. Quelque 2.000 fans du club de la capitale étaient attendus pour cette rencontre. Au moment de l'annonce de la LFP, la plupart d'entre eux étaient déjà arrivés aux abords de la cité phocéenne. Des échauffourées ont rapidement éclaté entre les supporters des deux camps à la gare Saint-Charles, au centre-ville et près du Vieux Port. Barres de fer, cagoules, bouteilles, fumigènes? des scènes de guérilla urbaine se sont déroulées tout au long de l'après-midi dans les rues de Marseille. Les forces de l'ordre, déployées en nombre, ont dû charger à plusieurs reprises, faisant usage de gaz lacrymogène. Des vitrines ont été saccagées et de nombreuses voitures, endommagées. Des voitures béliers ont été utilisées contre les cortèges parisiens. Un homme a été violemment renversé avant d'être transporté à l'hôpital. Hier, en début de soirée, les premiers bilans faisaient état d'une dizaine de blessés, dont quatre qui ont nécessité une hospitalisation.la Ligue critiquéeJean-Claude Dassier, président de l'OM, a fustigé une prise de position « tardive » de la part de la LFP. « C'était samedi qu'il fallait prendre cette décision », s'est agacé le dirigeant phocéen. Son homologue parisien, Robin Leproux, a déclaré « ne pas vouloir polémiquer » car « le sujet est trop important ». Il a toutefois précisé sur RMC qu'il avait tout fait pour que la décision de reporter le match soit prise le plus tôt possible. Critiquée de toute part, la LFP a tenu à préciser, par la voix de son président Frédéric Thiriez, qu'elle n'avait subi « aucune pression » pour annuler la rencontre. « Ni de la part du diffuseur Canal Plus ni de la part d'aucun club. Nous avons agi en pensant à la santé des joueurs », a-t-il précisé sur RMC. Reste à savoir quand aura lieu la rencontre. La date du 2 décembre est évoquée. Une perspective qui n'enchante pas les dirigeants marseillais. « Nous jouerons quelques jours plus tard contre le Real Madrid », peste le directeur sportif José Anigo. Ce dernier souhaite rencontrer le PSG mercredi prochain. « Hors de question », a répondu Leproux, rappelant que son groupe devait observer une période de quarantaine de 72 heures. à suivre.Alexandre Jaquin, avec RMC Sport

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.