Compétitivité : des patrons du CAC 40 lancent un appel à François Hollande

 |   |  530  mots
Ils veulent leur \"pacte\" de compétitivité. A moins de dix jours de la remise officielle du rapport Gallois sur la question, 98 grands patrons membres de l\'Association françaises des entreprises privées (AFEP), qui regroupe la majorité des groupes du CAC 40 lancent leur appel à François Hollande. \"Les marges de nos entreprises sont historiquement basses. Le chômage sape la cohésion sociale et exclut notre jeunesse. La France doit se transformer en profondeur. Il est urgent d\'agir maintenant et collectivement. Nous préconisons une réponse globale adossée à des mesures simples et concrètes\", écrivent-ils dans une lettre publiée par le Journal du Dimanche pour justifier leur démarche. Ils demandent notamment que l\'Etat réalise 60 milliards d\'économies en cinq ans, soit le double des économies déjà prévues pour 2013. Parmi eux:  Pierre Pringuet, président de l\'Afep et directeur général de Pernod Ricard, Jean-Pierre Clamadieu, président du comité exécutif de Solvay, Serge Weinberg, président du conseil d\'administration de Sanofi.30 milliards d\'euros de charges en moins financés par la TVADans ce \"pacte pour relancer la croissance et l\'emploi\", publié ce 28 octobre par le Journal du Dimanche, ils demandent des réductions du coût du travail pour les salaires moyens (supérieurs à eux fois le Smic) de l\'ordre de 30 milliards d\'euros sur deux ans. Soit le montant qui serait avancé dans le document qui doit être remis par le commissaire à l\'Innovation. Leur solution pour y parvenir? Augmenter la TVA en la faisant passer de 19,6% à 21%. Exploiter les gaz de schisteAutre point qui serait également présent dans le rapport Gallois: les gaz de schistes. Ces grands patrons prennent position pour son exploitation. Le chef de l\'Etat avait fait état de ses réticences au mois de septembre et décidé qu\'en raison de risques potentiels pour l\'environnement et la santé, l\'exploration en vue d\'une exploitation ne serait pas autorisée en France. Ces grands patrons demandent en outre de \"rester pragmatique\" dans la mise en oeuvre de la transition énergétique, \"qu\'il s\'agisse de réduire nos émissions de CO2 ou notre exposition à la production d\'électricité d\'origine nucléaire\".Soutien au contrats de générationEn revanche, sur le plan de l\'emploi, les signataires de cette lettre disent soutenir les \"contrats de génération\" proposés par François Hollande. Et, concernant l\'innovation, ils appellent à préserver le crédit emploi recherche. Une réaction à gauche \"Les leçons, ça suffit, que chacun fasse son travail\", a répondu Martine Aubry, en marge du Congrès de Toulouse. L\'ancienne première secrétaire du PS a réagi en affirmant que les patrons doivent s\'occuper \"d\'abord de la compétitivité chez eux\", en mettant en place des formations et en luttant contre la précarité. Elle a également défendu la mise en place de la Banque publique d\'investissement. --> La pétition des grands patrons adressée au chef de l\'Etat (JDD)(Article créé le 28/10/2012 à 09H32, mis à jour à 17h13)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :