« Quel leadership, avec quelles valeurs, pour construire le monde d'après ? »

Plus encore que le monde d'aujourd'hui, le monde d'après sera marqué par la complexité et l'incertitude. Dans ce contexte, le réflexe naturel serait de recourir à toujours plus d'indicateurs et d'experts. À tort ! Construire le monde d'après nécessitera au contraire de faire ré-émerger les valeurs d'intuition et de jugement. La surenchère d'expertises mène à la paralysie. Nous devons assumer la part de risque inhérente à notre monde d'aujourd'hui et plus encore de demain. Sachons-nous « dé-sécuriser », car les lieux où l'on se sur-sécurise sont les lieux où l'on se perd. Nous construirons également le monde d'après en développant des capacités d'invention collective. Nous n'avons pas besoin de vedettes, d'individualités, pourtant chères au modèle français, mais de collectif, fonctionnant sur le mode projet. Chez Thuasne, l'entreprise familiale que je dirige, notre défi est de croître à l'international à partir de notre position de leader européen dans les tissus médicaux. Dans quinze ans, nous serons mondialisés. Mais notre organisation ne reposera pas sur un système hiérarchique. Nous serons un réseau, composé d'entités où nous serons propriétaires, d'autres où nous serons en association, d'autres où nous serons en partenariat.Élisabeth Ducottet (Promotion 1992)Présidente du groupe Thuasne

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.