Des meubles Sottsass aux enchères à Drouot

 |   |  505  mots
L'art décoratif italien des années 1980/90 est marqué par un style joyeux, provocateur, coloré, fait de matériaux modernes. L'architecte Ettore Sottsass en est le leader. Deux vacations mettent en valeur quelques unes de ses créations.

Le design est à la mode (ouverture des Puces du Design du Bassin de la Villette de Paris le 27 mai), notamment auprès d'une clientèle de collectionneurs quadras avides de meubler leurs lofts tout juste aménagés. Et dans cette partie de l'art décoratif de la fin du XXème siècle, coexistent plusieurs mouvements : les objets des années 1970 faits de plastiques colorés, accessibles car produits en grande quantité, les pièces plus tardives en bois précieux ou métal argenté, chères car en série limitée, le mobilier scandinave fait de teck ou palissandre aux lignes sobres, à des prix variables selon la notoriété du créateur et le nombre d'exemplaires connus, etc...

Parmi ces mouvements très actifs, caractéristiques d'un style bien marqué, on compte le "groupe de Memphis" fondé en Italie par l'architecte Ettore Sottsass en décembre 1980, histoire de créer des objets du quotidien en rupture avec le froid ambiant, objets réalisés avec des matériaux modernes, des formes joyeuses, des couleurs fortes. Parmi les membres de ce mouvement milanais (Memphis vient du nom d'une chanson de Bob Dylan) on note Michele De Lucchi, Marco Zanini, Andrea Branzi, Nathalie du Pasquier, Alessandro Mendini ou Javier Mariscal.

La société de ventes Camard, grand spécialiste mondial de l'art décoratif du XXème siècle, surfant sur cette tendance actuelle, a déniché ainsi 115 lots plutôt rares et de grande qualité issus de ce mouvement. De son principal initiateur Sottsass (créateur de la fameuse machine à écrire Olivetti dans les années 1950), on notera un lit "Vegetazioni Sconosciute" de 1992 estimé 18.000 euros, un autre lit "Questi Giorni" (20.000 euros), un meuble de rangement à deux corps, numéro 8 sur neuf exemplaires (32.000 euros), un bureau "Acropoli" (18.000 euros), une bibliothèque sculpture "Adresso Pero" (16.000 euros), une table de salle à manger à pieds à gradins (12.000 euros) ou, moins chers, une table haute à double plateau (3.500 euros) ou un petit guéridon en dalle de verre bleu (3.000 euros).

De la dizaine d'objets de Mendini, on signalera une étagère en bois doré (22.000 euros, un secrétaire en bois teinté, exemplaire 6 d'une série de 12 (12.000 euros) ou un vase chromé (2.500 euros). De Branzi, une bibliothèque en structure d'acier (15.000 euros), un meuble orné de 11 lampes en papier (10.000 euros), une table à fleurs (3.000 euros) ou quelques centres de tables (3.000 euros).

Le lendemain, dans son lieu de vente, Tajan organise une vacation dédiée au design, mais plus généraliste , puisqu'on y trouve nombre de styles différents. Parmi les 210 lots figurent en presque fin de séance quelques pièces signées Sottsass, notamment une bibliothèque "Carlton" désormais classique (estimation 6.500 euros), une suite également courante de cinq totems "Flavia" (6.000 euros), ou une plus rare lampe à poser en faïence de la collection "Hollywood" (2.000 euros).

Tous ces objets présentent une caractéristique essentielle : ils sont en excellent état.

- Le 19 mai, Drouot Richelieu, 14h30, renseignements: www.camardetassocies.com
- Le 20 mai, Espace Tajan, 19 h, renseignements: www.tajan.com

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :