... et celle de Volkswagen

Par Odile Esposito, rédactrice en chef à La Tribune.
DR
DR (Crédits : DR)

Il n'y a pas qu'en économie que l'Allemagne nous donne des leçons. C'est aussi vrai dans l'industrie. Regardez Volkswagen ! Quand tous ses rivaux peinent à sortir de la crise, le géant allemand de l'automobile vient de détailler un plan d'investissement massif, de plus de 51 milliards d'euros sur cinq ans. À la hauteur de son ambition affichée de devenir, grâce à sa palette complète de dix marques, le numéro un mondial du secteur en 2018. Bien sûr, ce programme donne une large place à la Chine, premier marché mondial oblige. Mais le groupe est loin de mettre tous ses oeufs dans le même panier. Il sait qu'il ne pourra détrôner Toyota sans une présence massive aux États-Unis qui demeurent un des paradis de l'automobile. Sur ce marché, Volkswagen vise 800.000 ventes en 2018, contre 250.000 cette année et 500.000 à l'horizon 2015. Avec des modèles adaptés, comme la « Passat allongée et américanisée » qu'il assemblera sur place dès 2011, signant là son grand retour industriel dans le pays.

Plus étonnant, le constructeur continue de donner une large place à l'Allemagne qui va bénéficier de plus de 23 milliards d'euros d'investissements dans les cinq ans à venir. Remarquable quand ses concurrents français ou italiens ne cessent de réduire la voilure dans leurs pays d'origine, accablés par des marchés européens en berne, des coûts de production trop chers et un euro surévalué. Aidé par une confortable trésorerie, Volkswagen, lui, innove en Allemagne, produit sur toute la planète, annonce même viser les sept millions de ventes cette année pour la première fois de son histoire. Il taille sa route sans état d'âme. Certes, un dérapage reste toujours possible, comme le montrent les déboires de Toyota. Mais l'exemple est là, pour toute l'industrie du Vieux Continent.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.