La valse de Pôle emploi

 |   |  320  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)
Pierre-Angel Gay, directeur adjoint de la rédaction de La Tribune.

La réforme de Pôle emploi aura été à l'image du quinquennat de Nicolas Sarkozy. Qu'il s'agisse de l'intuitif « Travailler plus pour gagner plus » ou du plus contesté bouclier fiscal, la séquence a toujours été la même : une bonne idée, un calendrier adverse, un schéma imposé d'en haut, un pas de clerc et, pour finir, la fuite en avant dans un nouveau projet dont on se dit qu'il a toutes les chances d'être mal ficelé. Créer un guichet unique en fusionnant l'ANPE, l'Agence nationale pour l'emploi, avec l'Unedic (l'Union nationale pour l'emploi dans l'industrie et le commerce), répondait au souci de simplicité, de lisibilité, qui fait tant défaut à la vie économique et sociale du pays.

L'idée n'était d'ailleurs pas nouvelle, puisque la loi de cohésion sociale de 2005 avait amorcé ce rapprochement nécessaire avec les maisons de l'emploi. Aussi, lorsque, en décembre 2007, Christine Lagarde, la ministre de l'Economie, présente ce projet en conseil des ministres, elle ne fait qu'inscrire ses pas dans un chemin déjà défriché. Las ! La crise des subprimes éclate à l'été 2008, la fusion se fait en plein hiver économique, les syndicats dénoncent l'inévitable désorganisation alors que le chômage explose. On ne se souvient pas qu'ils aient jamais été écoutés...

Aujourd'hui, Xavier Bertrand, ministre du Travail et de l'Emploi, découvre que cette fusion a exigé une centralisation et qu'il faut "déconcentrer les décisions pour redonner de l'autonomie aux conseillers" de Pôle emploi. Et que, à nouvelle feuille de route, il faut une nouvelle direction. Un pas en avant, un pas de côté, un pas en arrière. L'objectif, nous dit le ministre, est d'accélérer la baisse du chômage. On a du mal à voir en quoi déconstruire ce qui n'est même pas achevé, améliorera le sort des demandeurs d'emploi. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/05/2011 à 15:31 :
Pour accélérer la baisse du chômage, il faudrait créer des emplois. Malheureusement, la création d'emplois ne se décrète pas. La création d'emploi est produite, lorsqu'elles réussissent, par les entreprises. Qu'a-t-on fait pour favoriser la réussite des entreprises? Rien sauf, à droite comme à gauche, piquer des sous dans leur caisse du style cotisations sociales ou primes en tout genre, ou leur imposer des contraintes supplémentaires pour acheter des votes tout en favorisant l'ouverture à la concurrence étrangère. La seule chose que peut produire Pôle Emploi consiste à verser des indemnités aux chômeurs et faire en sorte que les offres d'emploi soient toutes satisfaites. Malheureusement on nous parle plus des états d?âmes de son personnel que des résultats de ces deux missions.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :