Europe, Etats-Unis, la prochaine crise est déjà là

 |   |  660  mots
Copyright Reuters
Ancien dirigeant du Nyse, président de Galileo Global Advisors, une banque d'affaires spécialisée dans les relations avec les pays émergents, ancien dirigeant du Nyse, Georges Ugeux a créé son blog un mois après la faillite de Lehman Brothers. Son propos est sans ambiguïté : décrypter l'information financière et bancaire et offrir le point de vue souvent décalé d'un professionnel par rapport aux positions volontairement hermétiques du monde de la finance. C'est tout l'intérêt de ce blog, celui d'un "insider" indépendant. (www.finance.blog.lemonde.fr)

J'ai envie d'utiliser une comparaison nucléaire. Le choix est entre une implosion souterraine contrôlée ou une explosion nucléaire incontrôlée et imprévisible. Dans les deux cas, nous sommes au milieu d'une crise grave.

En Europe, contrairement aux déclarations triomphales du sommet de Bruxelles, le contenu des accords n'a pas mis fin au plus grand danger qui nous menace : la contagion. Les nouvelles venant d'Espagne et d'Italie font apparaître une méfiance croissante des investisseurs et des baisses de notation. Or, la dette de l'Italie équivaut à six fois celle de la Grèce. L'attentisme irresponsable des dirigeants européens a aggravé le problème dans des proportions épouvantables : les rendements des obligations grecques ont quadruplée en un an, uniquement en raison de ces atermoiements.

Aux États-Unis, la situation est aussi mauvaise. Ici, ce sont les républicains qui jouent à la roulette... russe. Lors des décisions budgétaires de décembre dernier, les démocrates avaient fait une concession majeure : le maintien des avantages fiscaux pour les riches. Les républicains ont approuvé ce budget et veulent maintenant empêcher son exécution. Cela ne s'était jamais vu dans...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :