La Chine est une puissance dangereuse

 |   |  546  mots
Xi Jinping.
Xi Jinping. (Crédits : Reuters)
CHRONIQUE. Si la Chine représente un bouc-émissaire commode dans la crise sanitaire mondiale, la France devra faire face à ses responsabilités en réparant ses erreurs, en retrouvant une indépendance d'esprit dans le choix d'objectifs simples et en soutenant une autonomie industrielle européenne. Par Didier Julienne, spécialiste des marchés des matières premières (*).

Inutile d'épiloguer sur l'origine du coronavirus. Si son origine est le marché de Wuhan, la Chine est une puissance dangereuse incapable de maîtriser la relation délicate entre tradition (un marché d'échoppes traditionnelles) et modernité (la mondialisation); si la pandémie à pour origine la fuite accidentelle d'un laboratoire de Wuhan, la Chine est une puissance biotechnologique dangereuse ne maîtrisant pas les protocoles de base de la recherche scientifique ; d'où que vienne l'improbable créateur d'un imaginaire complot armé du coronavirus, Pékin dirige une puissance dangereuse s'il n'a pas décelé l'origine de cette conjuration qui ressemblerait à « la machination Voronov ».

Où que soit la vérité, le vecteur de la mauvaise nouvelle est surtout dangereux pour lui-même tant le retour de flamme contre le bouc émissaire qu'est Pékin sera pour longtemps présent dans la psychologie terrienne. C'est-à-dire que la Chine est perdante car responsable des morts et qu'ils sont plus nombreux à l'étranger ; perdante dans les médias ; perdante car ses ennemis naturels profitent de l'aubaine pour l'affaiblir ; perdante car la crise lui coûte beaucoup d'argent ; perdante parce que la crise révèle des faiblesses et de futures failles dans ses accès aux ressources naturelles dans les pays qu'elle a involontairement contaminés ; perdante car sa culture millénaire, par exemple celle de ses croyances médicinales, a perdu du respect, la Chine moderne a fait perdre la face de la tradition de ses propres ancêtres ; perdante car si elle veut  les mêmes jouets que les autres pays, elle va devoir regagner la confiance de la terre entière par une exigence intérieure supérieure sans provoquer d'implosion ; perdante parce que le monde veut désormais être plus souverain et moins dépendant de la Chine.

La trahison des clercs

Ce dernier aspect résonne en France par la prise de conscience que ce sont la DGSE, la CIA et d'autres services de renseignement qui avaient raison de souligner la trahison de la bourgeoisie d'État, la trahison des clercs. Celle qui a entre autres provoqué la pénurie de masques. Celle-là même qui d'une manière plus large a traité les experts de l'intelligence économique qui témoignaient de la désindustrialisation de l'Hexagone de manipulateurs d'une bêtise coûteuse, et les tenants d'un capitalisme souverain d'agitateurs d'une illusoire guerre économique. A l'heure du bilan, la vérité est offensive : ils avaient tort, nous avions raison, mais aujourd'hui le pays tout entier paye cash la forfaiture.

De fait, si en France des voix s'élèvent pour un nouveau Conseil national de la résistance, ce n'est pas tant parce que ces gens ont des idées de réforme, mais en premier lieu parce qu'ils pensent que la libération de ce régime asphyxiant est proche.  Si le monde d'après réclame un changement c'est celui-là : réparer les erreurs, retrouver une indépendance d'esprit dans le choix d'objectifs simples, sans greenwashing et une préférence donnée à une autonomie industrielle européenne en vue d'assurer une autosuffisance à la chinoise, quoiqu'il en coûte.

_________

(*) Didier Julienne anime un blog sur les problématiques industrielles et géopolitiques liées aux marchés des métaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/05/2020 à 22:12 :
Je ne peux m'empêcher d'être profondément choqué par le simplisme imprécatoire de cet article, qui le rapproche des thèses complotistes / miraculistes de l'extrême droite. Un exercice d'aboulie indigne de La Tribune. "La Chine puissance dangereuse" : i) l'URSS a-t-elle été taxée de puissance de l'apocalypse lorsque l'une de ses centrales nucléaires a explosé à la face de l'humanité tout entière ? ii) les US/UK ont-ils été taxés de duopole toxique après avoir laissé se produire la catastrophe Deepwater Horizon, qui a souillé l'ensemble du Golfe du Mexique ? iii) le Japon a-t-il été accusé d'être une puissance apprentie-sorcière, en n'ayant pas anticipé le désastre de Fukushima, si bien qu'il a construit un incroyable réseau de centrales nucléaires sur son territoire pourtant notoirement sismique ? Non, la Chine a seule cet honneur.

Avez-vous entendu parler des catastrophes systémiques ? Celle qui nous concerne ici plonge ses racines dans une confiance aveugle dans les mécanismes de la mondialisation, dont les vecteurs (transports hypertrophiés) ont pourtant fini par se transformer en flèches mortelles pour l'humanité.

Quant à la supposée trahison des clercs : certes l'Etat français a abandonné toute stratégie industrielle en laissant aux forces du marché le soin de décider seules, mais on peut aussi parler de trahison des élites ploutocrates françaises qui ont signé le transfert d'une grande partie de notre industrie vers la Chine, contrairement à l'Allemagne qui a su conserver ses usines et ses PME.

Alors, who's next dans ce who's who des porteurs uniques de responsabilités ? Qui ? QUI ?
a écrit le 26/05/2020 à 16:12 :
Comme je viens de dire sur un autre forum, ce sont les tripatouilleurs de monnaie qui ont détruit notre économie notre industrie, d'abord avec le serpent monétaire puis l'Euro.
La fin de notre industrie a commencé quand on a voulu bloquer l'inflation, la valeur des changes.
On quitte l'Euro (pas l'Europe) et tout redémarre, c'est justement le bon moment.
S'il y a de l'inflation, c'est que le pays vit, bouge, que les salaires augmentent, l'état retrouve un budget correct, et quelque part ça se fait aux dépends des épargnants, mais si des gens on mis de l'argent de côté c'est qu'ils n'en n'ont pas besoin, on ne va pas pleurer sur leur sort.
a écrit le 26/05/2020 à 11:41 :
C'est la faute à la Chine, c'est la faure à Macron! Car la Chine monte en puissance et en fourberie, car Macron est le stade ultime de la bureaucratie dirgeante étatique qui écrase les petits (gilets jaunes). Soyons simplement responsables, nous l'avons choisi. La Chine nous a permis d'augmenter à bon compte notre train de vie en nous fournissant des produits manufacturés à bas prix. La majorité des français soit sont cols blancs dans une administration publique ou privée soit font des petits boulots en marge de leur assistanat. Quand aux autres, les cols bleus, les opérationnels du terrain, ils sont aliénés de la valeur qu'ils produisent par les premiers mais acceptent la soumission. Don't worry, be happy!
a écrit le 25/05/2020 à 15:20 :
"intelligence économique" pourquoi ne pas écrire plus prosaïquement espionnage ?
a écrit le 25/05/2020 à 13:14 :
Très bonne synthèse de ce qu'inspire la Chine au reste du Monde, à commencer par les opinions occidentales et asiatiques.

Le matraquage de la "bonne gestion" de l'épidémie par Pékin sur son sol (avec des chiffres faux, dignes d'un pays totalitaire), la prise de conscience que les institutions internationales n'ont pas eu l'efficacité souhaitée (car muselées d'une certaine manière par la Chine Populaire qui les financent de plus en plus, là où l'Amérique de Trump baisse ses subventions), sans oublier les prises de position impérialistes et agressives chinoises à l'encontre de ses voisins les plus proches pendant que le Monde regardait ailleurs, inhibé par la pandémie, sont autant de facteurs qui décrédibilisent la diplomatie de Xi.

Soit nous continuons comme avant, dans un rêve illusoire de progrès économique, soit nous regardons nos responsabilités pour les prochaines générations : laisser faire comme si de rien n'était, c'est renforcer la puissance d'un État totalitaire aux ambitions dangereuses pour nos libertés.

Soit nous nous rappelons notre propre histoire, celle d'une paix factice signée à Munich, soit nous faisons face à un acteur aux méthodes qui ressemblent étrangement à celle de l'Allemagne hitlérienne.

Déjà Taiwan, en reconduisant sa Présidente, a compris qu'un nouveau Munich n'était pas une solution de paix durable. Car, et l'article n'insiste pas assez sur ce point, la question fondamentale est : "voulons nous vivre dans un monde modelé par une tyrannie totalitaire ?". La liberté d'expression et de conscience n'a pas de prix.
a écrit le 25/05/2020 à 11:51 :
Donnez leur les moyens, et ils pourront privilégié leur intérêt surtout si vous changez d'avis!
a écrit le 25/05/2020 à 10:52 :
Un sentiment, surtout caricaturalement haineux, ne fait pas une analyse de fond.
On aurait aimer lire en quoi la Chine est spécifiquement plus dangereuse que l'autre grande puissance.
Et aussi comment cette puissance c'est construite.
L'article dénonce les clercs (les élites?) mais ne remet pas en cause le système qui a conduit à ce désastre.
Quelles relations l'UE est la France devraient entretenir avec ce pays? Quelle place et quelle attitude face au combat de titans entre USA et Chine?
a écrit le 25/05/2020 à 9:52 :
Nous avons bien assez de pays dangereux au sein de l'UE pour avoir en plus à nous occuper des chinois qui ont un milliard d'habitants à gérer eux.

Nettoyons d'abord devant notre prote avant de faire la leçon, rien que ça permettrait à notre trop vieux continent d'avancer un peu.
a écrit le 25/05/2020 à 9:48 :
J'aime bien les articles courts, mais je pense qu'on peut faire encore plus court en écrivant que
"La Chine est une dictature communiste staliniste". Ces Sept mots sont suffisants pour montrer la dangerosité de la Chine. Ne pas en avoir conscience est mortifère.
Réponse de le 25/05/2020 à 10:44 :
Parfaitement résumé.
Réponse de le 25/05/2020 à 11:56 :
Tout cela a condition d'avoir du vocabulaire! Et une certaine culture que je n'ai pas!;-)
Réponse de le 25/05/2020 à 12:10 :
Ça nous a prendrais a ne plus fermes nos belles usines nôtre savoir faire nos traditions .et petit artisans.et formés la Chine . maintenant ont se frotte les yeux .il a un choses quand là Chine se réveillera 🌞.et la ont peu tremblé car une pluie de missiles ça fait mal
a écrit le 25/05/2020 à 8:40 :
Effectivement, il est grand temps d'ouvrir les yeux
a écrit le 25/05/2020 à 7:35 :
Cet article est tellement haineux et impartial qu’il en devient ridicule
a écrit le 25/05/2020 à 6:30 :
La Chine est dangereuse car elle met en prison ou tue les médecins qui avertissent le public d'un nouveau virus.
a écrit le 25/05/2020 à 1:36 :
Analyse affligeant de racisme et de haine.
a écrit le 24/05/2020 à 20:03 :
Je jamais oublier : l'Euro m'a tuer.

Cette monnaie aura été bien plus dangereuse pour les industries françaises que n'importe quelle concurrence étrangère.
La Chine l'aura été que sur le plan sanitaire.
a écrit le 24/05/2020 à 19:24 :
c'est pas la chine qui est dangereuse, c'est les non chinois qui sont aveugles... aveugles par les promesses du ' marche chinois' que les chinois ont pris soin de garder pour eux.........
ils n'ont respecte aucune regle de l'omc depuis 20 ans et font ce qu'ils veulent, car c'est quand meme devenu une grande puissance, et plus un pays du tiers monde
bon, par contre ils vont se heureter a un mur desormais
trump a du bon sens, c'est la facon dont il l'a fait qui a ete pathetique et sans resultat
appliquons a la chine ce qu'elle a applique aux autres depuis 30 ans, et les choses reveinnent vite dans les clous
a écrit le 24/05/2020 à 18:59 :
Excellent article, même si je suis beaucoup plus nuancé sur le fait que la Chine serait "perdante" : elle peut toujours compter sur les élites mondialisées de la finance et certains politiques (français et Allemands notamment, à commencer par Jupiter lui-même) à la recherche des coûts minimums et du profit maximum. Elle restera l'usine du monde, à quelques rares exceptions près.
L'Histoire du monde s'est vraiment loupée le jour où les américains ont rappelé McArthur à la maison !! Nous nous serions éviter bien des problèmes actuels.
a écrit le 24/05/2020 à 18:33 :
" autonomie industrielle européenne" = voeux pieux car quasiment aucun autre pays ne le veut . L epoque ou la france pouvait imposer ses choix est revolue (on est plus sous Louis XIV ou Napoleon).
Apres il faut etre clair: recreer l industrie francaise ca va couter cher. Il faudra donc qu un des acteurs soit moins gourmand : le consommateur qui devra payer plus cher, l employé qui sera payé moins, l actionnaire qui percevra moins de dividende/plus value ou l etat qui devra prelever moins (et donc reduire les prestations sociales (premier poste : les retraites, second poste l assurance maladie).
Maintenant qui est toujours d accord pour recreer l industrie francaise et se serrer la ceinture ? (et pas serrer la ceinture du voisin, c est trop facile comme ca)
a écrit le 24/05/2020 à 16:36 :
Toutes nos manigances "t'errent-restes" à courtes vues et court terme nous font oublier qu'il y a une loi cosmique de cause à effets sur chaque croyance et pensée, celle des retours équivalents. ____ Un pays, un continent qui s'imagine être "victime" d'un autre (alors qu'il doit se penser parfaitement harmonieux, équilibré et paisible tout d'abord) s'expose inéluctablement à la loi des retours littéraux, faisant de l'autre "son prochain "bourreau"...!!! ____
Ce principe de base, universel, si facilement et presque immédiatement vérifiable quand on se dit mieux..., que l'on n'apprend pas d'entrée à l'école... (ni en "grandes écoles"), hélas, combien l'appliquent de manière courante et constante en leur vie, avant de jouer aux décideurs vindicatifs, parent abusif, conjoint violent, etc... ? ____
Une coopération mondiale correcte ne peut survenir que si l'on adopte d'abord une attitude positive vis à vis des autres, tout en disant toute manigance et discordance découvertes !
a écrit le 24/05/2020 à 16:10 :
Cet article est sidérant. C'est une appel à la violence extrême, à la fois à l'étranger (une charge irréelle contre la Chine) et contre les institutions Françaises. Clairement ce monsieur veut du sang. C'est monstrueux et devrait être dénoncé.
Réponse de le 24/05/2020 à 16:50 :
Rutabaga doit avoir des actions chez Alibaba. Il faut être aveugle pour ne pas voir que le système s'effondre sous nos yeux, que la minorité gouvernante qui a appelé depuis des décennies à la mondialisation sans limite ne poursuivaient comme seul objectif que celui de s'enrichir facilement au détriment du plus grand nombre. Le sang a déjà coulé.
Réponse de le 24/05/2020 à 18:52 :
Non le sang n’a pas coulé...mais il y’a des morts beaucoup Trop de mort.
a écrit le 24/05/2020 à 15:59 :
et moi je pense que Dider julienne a lu trop de polars de Clancy.

Pour une perdante c'est quand même la Chine qui a les masques, et le reste du monde qui les lui achète.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :