La troisième chute de la maison Russie

CHRONIQUE. Les relations entre la Russie et l'Ukraine s'inscrivent dans le temps long. L'invasion militaire est un drame intérieur pour les Russes qui durera tant que le gouvernement de Vladimir Poutine n'aura pas été renversé par les Russes eux-mêmes. Par Didier Julienne, Président de Commodities & Resources (*).

3 mn

Didier Julienne.
Didier Julienne. (Crédits : Patrick FITZ / M&B)

Les sanctions contre l'invasion de l'Ukraine qui frappent l'économie russe affectent les ressources naturelles : acier (la Russie est le deuxième exportateur d'acier vers l'Europe, derrière la Turquie mais devant l'Ukraine et ses aciéries du Donbass...), nickel, platinoïdes, aluminium, titane, magnésium, zinc, gaz, pétrole, engrais, blé, etc.

Ce blocus nous affecte. Notre logistique sera moins bien huilée et nous connaissons déjà une inflation des prix de ces matières premières. Mais un rééquilibrage est en court, elles ne se dirigeront plus vers l'ouest, mais seront réorientées vers l'Orient avec la Chine comme premier bénéficiaire. Néanmoins, ces sanctions affaibliront la Russie, sans pour autant la faire disparaître.

Ici, c'est un autre acteur qui sera à l'œuvre.

Général de Gaulle slave

En écrivant ces lignes 48 heures après le début de l'invasion de l'Ukraine par l'armée russe, et après avoir travaillé pendant plusieurs années chez le leader minier russe de classe mondiale, Norilsk Nickel, voici quelques éléments de la réalité.

Cette invasion ne correspond pas du tout aux idées des managers russes avec lesquels j'ai travaillé. Ils considéraient le Vladimir Poutine de ses premiers mandats des années 2000 comme une sorte de Général de Gaulle slave parce qu'il avait redonné de la fierté au pays, reconstruit ses finances, réorganisé son industrie, relancé la croissance économique et rendu leur dignité aux Russes après l'effondrement de l'URSS puis l'épisode Eltsine.

La verticale du pouvoir

Mais, comme la jeunesse russe, qui n'a connu que l'ère Poutine, cette élite du secteur privé a petit à petit divorcé du Kremlin et de sa politique intérieure résumée en 2007 par  « la verticale du pouvoir » économique autour des ressources naturelles et « la verticale du pouvoir » morale autour de la dévotion.

Ils se sont détachés de leurs dirigeants et du chef d'État, un homme qui n'aime pas les surprises, mais qui aime surprendre.

L'Ukraine, un drame slave intérieur

Ils considèrent l'invasion de l'Ukraine, qui ne mettra jamais au pas les  plus de 40 millions d'Ukrainiens, comme un danger et un drame slave intérieur aussi important qu'un risque pour l'Europe.

Pour eux, qui n'étaient pas nécessairement favorables aux avancées de l'OTAN, Kiev avait tous les avantages d'une capitale slave, libre et européenne. Elle était perçue comme une potentielle terre d'asile culturelle, parce c'était le cœur historique de la nation slave, le centre de l'histoire de la Russie et qu'on y parlait la langue russe.

Ce drame intérieur durera tant que le gouvernement de Vladimir Poutine n'aura pas été renversé par les Russes eux-mêmes. Il y en a déjà quelques-uns dans les coulisses du pouvoir et des services de sécurité qui pourraient le remplacer avantageusement.

A court terme, l'intensité de la résistance ukrainienne permet déjà de dire que la Russie a perdu « l'invasion libératrice » de l'Ukraine. Personne n'espère qu'elle gagnerait une invasion destructrice.

À plus long terme, après la révolution de 1917, trente ans après l'éclatement de l'URSS, la bataille de Kiev aura l'effet inattendu de provoquer une troisième implosion de la maison Russie. Son territoire et ses ressources naturelles se dirigeront vers un nouvel effondrement et une fragmentation entre ses voisins de l'Ouest et de l'Est, sauf si...

______

(*) Didier Julienne anime un blog sur les problématiques industrielles et géopolitiques liées aux marchés des métaux. Il est aussi auteur sur LaTribune.fr.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 02/03/2022 à 9:04
Signaler
Mr Poutine avait prévu d'agrandir la Russie, parait-il, au début de son règne, il exécute ce qu'il a promis même si ça peut nuire, la guerre contre l'occident est ouverte. La ville n°2 assiégée serait l'ancienne capitale et peut-être la nouvelle quan...

à écrit le 02/03/2022 à 0:47
Signaler
D'accord avec le constat et je pense, c'est pour cela que les sanctions touchent vraiment toute la population russe, en particulier, les élites et les habitants des grandes villes. Les Russes doivent résoudre le problème eux-même en renversant le rég...

le 02/03/2022 à 11:24
Signaler
Que de haine !

à écrit le 01/03/2022 à 17:39
Signaler
Si je comprend bien, c'est comme en France avec Macron, qui va finir par nous sortir par les yeux!

le 02/03/2022 à 11:23
Signaler
On l'entend moins là non ? Ah mais oui c'est vrai j'ai complètement arrêté de regarder les infos à la télé, forcément...

à écrit le 01/03/2022 à 16:11
Signaler
je suppose que poutine est suffisament parano pour faire comme staline et empecher quiconque de l eliminer. Pour le reste, le regne poutinien a ete un echec pour la russie. avec un pays doté de cerveaux bien formés poutine a reussi a en faire une ara...

à écrit le 01/03/2022 à 16:01
Signaler
c'est precisemment parce que l'ukraine avait une tres forte symbolique slave qu'il etait imperieux de ne pas faire n'importe quoi....proposer une adhesion a l'UE ou laisser uncle sam dire que ca fait partie de l'otan, c'est mettre de l'huile sur le f...

le 01/03/2022 à 18:01
Signaler
Poutine n'a jamais été contre le fait que l'Ukraine rejoine l'Ue... mais il a toujours indiqué et l'Ukraine elle même l'avait inscrit dans ses lois: neutralité ! Hors le coup d'état de la cia ( révolution orange ), le calendrier d'entrée dans l'union...

à écrit le 01/03/2022 à 15:57
Signaler
En effet la propagande médiatique devrait inciter le peuple russe à renverser Poutine c'est ce qu'il semble de loin le plus logique, intelligent et donc pérenne mais voilà, les anarchistes pourraient prendre le pas sur les oligarchies existantes affa...

le 01/03/2022 à 18:22
Signaler
Petite coquille : "des cries d’Orphée" des cris d'orfraie (un rapace pêcheur). Il était modéré à une époque et s'est "radicalisé" (fut une époque il soutenait et participait au rap mais c'est devenu interdit depuis (immoral !), etc). La période d'en...

le 01/03/2022 à 20:04
Signaler
Ah mince ! Je dommage je préférais Orphée.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.