Audi Q8 : le SUV qui rebat les cartes du Premium

 |   |  786  mots
(Crédits : Audi)
La marque automobile allemande se lance pour la première fois sur le segment du SUV coupé, une catégorie très rentable. Si son côté coupé est discutable, comparé à une BMW X6, l'immense saut technologique et premium du Q8 ne souffre d'aucun débat: l'agrément de conduite exceptionnel combiné à un écrin premium très poussé font du Q8 un des plus remarquables SUV de sa catégorie... Coupé ou pas...

Ouf ! On a eu peur... Après notre essai très mitigé de l'Audi A1, nous craignions que la marque premium allemande ne se soit reposée sur ses lauriers. Certes, la petite citadine confirmait le renouvellement réussi du style Audi, mais sa dynamique de conduite ne nous avait pas convaincu... Ici, le Q8 vient nous démontrer qu'Audi n'a rien perdu de sa volonté d'un très haut niveau d'innovation.

Un style qui fait débat

Sur le style, il y a néanmoins débat... Le Q8 se veut une version coupée du Q7. Certes, sa lunette arrière est plus inclinée, mais le toit est nettement moins fuyant que celui d'une BMW X6 ou X4. La faute à cette custode arrière à laquelle Audi semble tenir plus que de raison... Dommage, car cela altère la dynamique de style propre à un coupé. Heureusement, le Q8 a trouvé d'autres points d'accroche pour donner de la sportivité à son design. Les flancs galbés, le capot musclé et nervuré, la calandre verticale et puissante, la hauteur au sol accentuée par les contours de roues... Le Q8 assume une élégante agressivité avec des lignes résolument modernes et premium.

Audi Q8

L'intérieur du Q8 se met au diapason de cet état esprit. La planche de bord est massive et robuste, mais la grille d'aération se fait discrète en se confondant avec l'horizontalité des lignes.On apprécie surtout la très belle baguette en bois qui semble avoir été taillée directement à même l'arbre: au toucher comme à l'oeil nu, elle accentue l'écrin premium de l'habitacle... Dommage qu'elle soit surmontée de cette plaque laquée qui n'a d'autres résultats que d'être entachée de traces de doigts. Une très agréable mousse surplombe tout ça, tandis que le bois est de retour sur les portières, quand ce n'est pas un velours très haut de gamme. Enfin, l'ambiance lumineuse égaye cet écrin très premium tout en étant utile. La portière vire au rouge si un obstacle extérieur (un vélo? une trottinette?) empêche d'ouvrir la porte.

Intérieur tout confort

Le Q8 joue également sur la connectivité pour améliorer le confort intérieur. On trouvera pas moins de trois écrans pour les commandes du conducteur. Un premier situé près du pommeau de vitesse contrôle la température et le confort des sièges en quelques clics. Plus haut, l'écran GPS, tactile également, compatible avec CarPlay et AndroidAuto. Et enfin, le tableau de bord entièrement digitalisé. A tout cela, Audi a cru bon d'ajouter un affichage tête haute... Pourquoi pas... Cette ode à une ergonomie digitalisée et au confort poussé à l'extrême n'aura néanmoins pas eu raison de cette commande inutilement complexe du régulateur-limitateur de vitesse...

Audi Q8

Côté habitacle, le Q8 offre ce qu'il y a de mieux sur le marché: espace généreux, sièges confortables, une assise haute... Ce confort absolu est brillamment complété par des suspensions pneumatiques exceptionnelles et des vitres feuilletées conducteurs et passagers arrière qui calfeutrent acoustiquement l'ensemble de la voiture. Bref, il y a peu à dire sur le confort absolu du Q8, le soin apporté aux finitions...

Une conduite impeccable

Mais c'est bien la conduite qui achève de nous convaincre. Disponible uniquement en diesel 286 chevaux avec une boîte Tiptronic 8 vitesses, ce six cylindres est complété par un alterno-démarreur électrique de 48 volts qui permet d'améliorer la propulsion. On ressent quelques creux entre les rapports, à bas régime notamment, mais l'accélération est très fluide, une fois passé en haut régime, pour profiter des 600 Nm de couple. Si bien que les 130 km/h, la vitesse maximale en France, ne suffisent pas à ce monstre moteur. Attention, on se laisse vite tenter... En ville, le Q8 est très facilement manoeuvrable malgré ses 5 mètres de longueur, grâce à ses roues arrière directionnelles: agilité en dépassement, rayon de braquage réduit, stationnement facilité... Le Q8 est aussi agréable en ville que sur route.

Audi Q8

Évidemment, la comparaison avec l'Audi A1 n'est pas pertinente, mais il n'empêche que la Q8 nous permet de nous réconcilier avec la marque aux anneaux. Le soin d'orfèvre apporté aux finitions, la sophistication moteur au service d'une conduite fluide et puissante, ce design très premium, font du grand SUV coupé d'Audi l'un des meilleurs du marché... La grille tarifaire démarre à 78.300 euros, soit nettement plus qu'un Q7 à 64.000 euros. En réalité, ces deux modèles ont quatre ans d'écart, soit une infinité en termes d'évolution technologique et de style...

Audi Q8

Audi Q8

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/09/2019 à 20:28 :
Dommage, mes finances ne me permettent pas d'acheter ce superbe véhicule.
a écrit le 23/09/2019 à 17:03 :
I l faut être aveugle sourd,malade ou vraiement égoiste pour sortie de nos jours un tel véhicule lourd, encombrant par sa (ma) palce bref poluant directement et indirectement.
Merci à maman VW (en partie "régionalisé / nationalisé n'étant pas adapté à un pays divisé administrativement) qui depuis des mois donne la becquée à AUDI. Chez ce dernier cela va TRÈS TRÈS mal et dans cette région du sud de l'Allemagne, croyez moi, bcp. d'employés et cadres se font plus que du souci pour l'avenir, voire le nb. de licenciements annoncés, sans parler des non-dits. Les dirigeant aveuglés devant une situation en grande partie artificielle expliquée par une fiscalité automobile plus que permissive, ces dirigeants ont, à force d'en abuser rendu le système plus que malade, est-il guérissable ? Wait and see !
PS: dans quelles voitures roulez-vous Mr. Bourassi ?
a écrit le 23/09/2019 à 16:17 :
Une belle page de pub. Passons sur ce type d'objet révélateur d'une société malade de l'hyperconsommation. A 78 300 euros, on espère bien que l'intérieur soit "tout confort" et la conduite "impeccable"...
a écrit le 23/09/2019 à 13:35 :
A contresens de l'histoire. Ces gros SUV finiront comme les dinosaures qu'ils sont...
a écrit le 23/09/2019 à 9:25 :
Les allemands pleurent sur le climat et ose vendre ces monstres polluants
a écrit le 22/09/2019 à 19:08 :
300 cv, 6 cylindres, lourd, gourmand, c'est à l'opposé du discours sur le climat ou la pollution pour moi c'est la même chose..Pour mémoire, La puissance est le produit de la masse par l'accélération.
Réponse de le 22/09/2019 à 22:11 :
Je vous laisse à votre analyse pour la première partie de votre commentaire. En revanche j'apprécierai beaucoup que vous me détailliez plus finement votre formule de la puissance; qui serait donc: p = masse*accélération...
Pour votre info c'est la force qui est le produit de la masse par l'accélération et la force n'est pas égale à la puissance. La formule de la puissance est d'ailleurs : force * vitesse.......

Je vous laisse vérifier
Amicalement
Réponse de le 23/09/2019 à 12:28 :
C'est effectivement la force, merci pour ce rappel.
a écrit le 22/09/2019 à 17:59 :
Grosse m...e de 2 tonnes
a écrit le 22/09/2019 à 15:32 :
Un vrai chiffon rouge pour les hystériques verts écolos...MDR !
a écrit le 22/09/2019 à 14:52 :
Bel engin, à 78 300 euros ... pour rouler à 80km/h ?
Réponse de le 22/09/2019 à 15:59 :
Chez nos cousins de l'autre côté du Rhin c'est plus cool concernant la vitesse.
a écrit le 22/09/2019 à 10:26 :
Audi Q8, Audi Q3, BMW X7, Bugatti Chiron, Range Rover Evoque, Mercedes Classe A, Mercedes CLS, BMW Série 8 , Volvo XC40, BMW X4...petite liste de véhicules Premium parmi les derniers essais proposés par la Tribune. Que des gros et lourds SUV, gourmands en énergie, émetteurs de CO2 et très polluants. A l'heure où l'on remet en cause ce type de véhicule.... On aimerait que la Tribune soit plus écolo et fasse la promotion des véhicules hybrides et électriques. Seulement lorsqu'on lit ce titre: "Toyota C-HR : un beau pari gâché par la boite de vitesse" !!! (M. Bourassi, les hybrides Toyota n'ont pas de boite de vitesse). Tout est dit. D'une manière générale on peut douter de l'objectivité des essais dans les revues spécialisés... la publicité fait vivre !
a écrit le 22/09/2019 à 10:14 :
Au vu des commentaires les aigris ou frustrés sont de sortie . Effectivement il n y a que rino qui est valable .
Réponse de le 22/09/2019 à 15:59 :
Non, non on peut aussi avoir une Tesla et trouver que l’audi est un gros veau polluant, hors de prix et néfaste pour la planète.
Réponse de le 23/09/2019 à 9:25 :
Rino est une marque japonaise ? Parce que ce sont les meilleurs fabricants de voitures au monde tous les amateurs le savent alors certes on peut être choqué par certains de leur design et leur préférer italiennes ou anglaises mais ils gardent une longueur d'avance ne faisant qu'un seul faux pas, l'hybride.

L’automobile allemande elle reste une verrue incompréhensible si ce n'est du fait de leur puissant marketing et un réseau bien installé en europe car vieux, très très vieux...
a écrit le 21/09/2019 à 20:56 :
Une question: La Tribune est elle au courant du réchauffement climatique ? Si oui pourquoi fait elle de la pub à des voitures qui ressemblent à des tanks, qui consomment des carburants fossiles et émettent donc du CO2 et des polluants ?
Cela m’échappe: qu’en pense le rédacteur en chef ?
Pour le reste cette voiture est un tank pour riches qui ne savent pas quoi faire de leur argent. Bref un dinosaure de la mobilité
a écrit le 21/09/2019 à 18:53 :
Qu'il est moche. Toutes les Audi se ressemblent. Aucune ne se démarque. En plus, prenium ? Vous avez des éléments identiques sur toutes les audis, et qui sont aussi dans les autres modèles du groupe VW. Boutons et autres détails. A ce prix là, c'est pas du prenium, c'est du scandale.
a écrit le 21/09/2019 à 18:32 :
Et dans la vie courante, on fait quoi d'un pareil panzer, sans compter le prix exorbitant et la pollution cachée ?
Réponse de le 21/09/2019 à 20:05 :
Je suis même sûr que Porsche a jusqu' aux boulons de cette Audi chère et pas bien jolie jolie.
a écrit le 21/09/2019 à 17:45 :
2 tonnes 200 kilos soit mini 35.60 du kilo. Faut toujours regarder le prix au kilo.
Le lapin son ford fusion 1.4 tdci d'occasion il lui est revenu il y a deux ans a 3 euros 4 centimes du kilo, plus de onze fois moins et il en est très content, et surement moins de frais derriere (devant aussi).
Serieux, 78.300 roros, tu t'achetes une petite maison dans le centre, la bourgogne, l'auvergne, tu t'equipes menage voiture et t'as encore de quoi vivre 4 ans pepere.

Y a encore des gens qui achetent des trucs comme ça? Se pourrir la vie a gagner des sous pour ça quel interet?
a écrit le 21/09/2019 à 16:42 :
Pauvres Francais avec leur Renault Talisman comme top de gamme (et voiture presientielle - quelle honte!).
a écrit le 21/09/2019 à 15:09 :
Diesel, bientôt invendable, il n'y a pas de prévisionniste chez Audi ?
a écrit le 21/09/2019 à 12:56 :
Voiture élitiste et dans le sens du progrès technologique, pour les râleurs, je reviens de pays du sud est asiatique avec des millions de pick-up énormes, cette voiture est absolument minuscule en comparaison...
Réponse de le 23/09/2019 à 15:13 :
bonjour, peut être devons nous en finir avec les réactions type cour d'école, si lui ne le fait pas alors pourquoi moi je dois le faire....
nous le devons, parce que face à la réalité du changement climatique il y à plus qu'urgence, c'est l'alarme (+7° en 2100...), certainement vous ne le vivrez pas, tout comme moi, mais nos enfants : oui, alors un peu plus de réflexion avant des impressions toutes faites... merci
a écrit le 21/09/2019 à 10:15 :
Un véhicule absolument déprimant qui ne tarit pas la volonté de la marque de poursuivre son savoir faire lourdingue. Oups et mon commentaire sera de fait bref , cette pollution visuelle ne passera jamais la porte du garage.
a écrit le 21/09/2019 à 9:57 :
Beurk ! Il faut vraiment que les gens soient paumés et manquent totalement de goût et donc de confiance en eux pour acheter de telles horreurs bon sang !

On se moquait de LADA et des russes qui roulaient tous dans des voitures identiques alors que toutes les bagnoles allemandes, à la mode, sont pareilles !
a écrit le 21/09/2019 à 9:56 :
Voiture du siècle dernier Audi n’a toujours pas compris l’avenir de l’automobile !
a écrit le 21/09/2019 à 9:20 :
Ce genre de véhicule sera bientôt proscrit en ville, on ne parle surtout pas des rejets, c’est malséant. Adjoignez lui un gros diesel norme euro 6 qui pollue toujours autant et le tour sera joué. Déprimant.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :