A bâton rompus avec le général Jean-Marc Ripoll

 |   |  332  mots
Le général Jean-Marc Ripoll explique les enjeux de Concerto, le SIRH des armées.

 

Concerto vient de décrocher le prix de l'innovation de notre confère acteurs publics. Qu'est-ce que Concerto ?

C'est un système d'information RH qui est déjà opérationnel depuis plus d'un an et demi. il est utilisé par près de 8000 personnes sur 500 sites de l'armée de Terre mais aussi par le Service des essences aux armées, la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris et diverses organisations interarmées dont l'Ecole Polytechnique. Grâce à Concerto, nous pouvons gérer et traiter plus de 180.000 dossiers, dont 16.000 officiers, 50.000 sous-officier et plus de 70.000 hommes du rang.

A quoi sert ce progiciel ?

Concerto gère plusieurs processus : la promotion c'est-à-dire le changement de grade, le recrutement et la distribution de primes ; la gestion du temps pour les absences, les présences et le calcul des contingents de permissions ; la gestion des carrières ; les mutations ; la gestion des départs avec l'aide à la reconversion dans le civil ; la gestion des récompenses et des décorations. Il se greffe sur un ensemble de référentiel commun (administration, emploi, formation). En Métropole, il est accessible par les 400 implantations des cinq régions terre mais aussi par les forces pré positionnées en Afrique, celles des DOM TOM et celles présentes dans divers théâtres extérieurs.

Quelle va être l'évolution ?

Nous allons y ajouter le module solde d'ici à la fin de l'année.

Est-ce que c'est cher ?

Non ce n'est pas cher puisqu'on parle d'un budget de 15,5 millions d'euros pour des volumétries considérables, notamment 5,5 millions de données. Je tiens à préciser que nous sommes restés dans les délais et dans le budget. Nous avons travaillé avec deux entreprises, SAP pour le progiciel et Logica pour la mise en œuvre. Ce sont deux véritables partenaires. Nous n'avons jamais eu de rapport de donneurs d'ordre à fournisseurs. Nous n'avons envoyé qu'une seule lettre recommandée, pour la signature du contrat. Et aujourd'hui, Concerto fonctionne parfaitement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :