Smartphones : vie privée, vie professionnelle, faut-il choisir son camp ?

L'utilisation généralisée des smartphones en entreprises fait courir des risques parfois insoupçonnés. Pour le salarié, l'incursion de l'employeur dans un équipement privé n'est pas encore encadrée. Quant à l'entreprise, elle doit par exemple se prémunir contre les risques de casse ou de vol des terminaux.
(Crédits : DR)

L'omniprésence des outils de communication a bouleversé les frontières entre vie privée et vie professionnelle et souvent malgré nous. Au fil des années, notre vie s'était construite autour de deux pôles résolument distincts : d'un côté la vie professionnelle, ses apparences et son coté feutré, de l'autre la vie personnelle, zone d'expression des convictions de chacun. Hormis quelques cas particuliers et révélations souhaitées, ils avaient vocation à rester distincts et protégés. Mais aujourd'hui notre volonté d'aller toujours plus vite et le mode de vie actuel, en particulier celui poussé par la génération Y, remettent en cause cet état de fait. Une étude IFOP en 2012 montrait que plus de 40% des cadres déclarent constater une détérioration de cette frontière. Et cela provoque de nombreux casse-têtes en entreprises !

Des risques parfois insoupçonnés

En particulier, les smartphones ont envahi notre vie personnelle. Ils ont démontré l'intérêt d'être connecté en toute situation, de pouvoir échanger de l'information de manière fluide et de réagir quasiment en temps réel. Et dans la recherche d'efficacité qui anime les entreprises, plus d'un travailleur s'est posé la question d'une utilisation professionnelle de son propre smarpthone. Le chemin avait déjà été tracé avec l'équipement en terminaux mobiles des cadres. Mais c'est aujourd'hui une frange beaucoup plus large de la population qui envisage utiliser ces équipements personnels dans un intérêt professionnel. Les chiffres de l'étude IFOP le montrent, plus de 56% des cadrent avouent avoir utilisé un équipement personnel pour des tâches professionnelles.

Cette situation, à première vue parfaite, fait pourtant courir des risques parfois insoupçonnés, à l'entreprise comme à la personne privée.

L'incursion de l'employeur dans un équipement privé n'est pas encore encadrée

Du point de vue du particulier, les risques psycho-sociaux de surcharge de travail sont souvent mentionnés. S'ils sont bien réels, ils ne doivent pas masquer simplement le risque d'intrusion de l'employeur dans la vie privée du salarié. En effet bien souvent, pour connecter un équipement personnel au système d'information de l'entreprise, l'employé doit laisser une part de contrôle à son employeur. Celui-ci peut par exemple effacer à distance le périphérique et les données, consulter les applications installées, accéder à certaines données (messages, localisation...).

S'il existe un cadre réglementaire précis pour encadrer la vie privée au travail (par exemple droit à l'utilisation du téléphone ou de la messagerie professionnelle), l'incursion de l'employeur dans un équipement privé n'est pas encore encadrée. On ne peut que conseiller avant de se connecter à son entreprise de bien vérifier quel type de contrôle sera réalisé.

Des solutions techniques pour créer des environnements professionnels et privés « étanches »

Du point de vue de l'entreprise, la situation n'est pas beaucoup plus claire. Que se passe-t-il si un salarié met à mal une partie du système informatique par la faute de son équipement personnel ? Peut-il lui en être tenu rigueur ? Comment réagir ? De la même manière comment gérer les cas de casse ou de vol de matériel personnel lors d'une utilisation professionnelle ? Mais tous ces freins ne doivent pas bloquer pour autant ces projets. Ils sont en effet vus par les employés, notamment les plus jeunes, comme un signe de souplesse et de modernité de l'entreprise. D'autre part des gains opérationnels concrets peuvent être obtenus quand mobilité, réactivité et simplicité d'accès à l'information sont essentiels. Aujourd'hui il existe des solutions techniques pour créer des environnements professionnels « étanches » (par exemple des applications dédiées) qui permettent d'isoler les données de l'entreprise et de protéger la vie privée des employés.

(*) cabinet conseil en management et en système d'information.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 09/03/2013 à 7:22
Signaler
personne vous force d'acheter un smartphone.C'est votre choix à vous.Alors il ne faut pas pleurnicher sur les derives,manipulations,etc. Assumer les risques,simple no ? Je ne laisse pas un smartphone ou autres appareils dicter ma vie.Alors c'est ou l...

à écrit le 15/02/2013 à 21:00
Signaler
Le plus simple pour éviter les problèmes est de cloisonner le plus possible vie professionnelle et vie privée ! Sinon, il ne faut pas se leurrer, c'est toujours l'employé qui est perdant.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.