Les géants d’internet contrôlent-ils notre vie ?

 |   |  391  mots
Comme Google, Apple, Amazon et bien d'autres, la société de la Silicon Valley inquiète sur sa gestion commerciale des données. / DR
Comme Google, Apple, Amazon et bien d'autres, la société de la Silicon Valley inquiète sur sa gestion commerciale des données. / DR (Crédits : reuters.com)
La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, quel est l’impact des géants d’internet sur notre vie ?

80% des Français craignent pour la confidentialité de leurs données personnelles sur Internet. Et pourtant, 70% d'entre eux n'envisagent pas de modifier leur usage des outils numériques.

Alors que Facebook fêtait son dixième anniversaire et ses "un milliard de membres" au compteur, la question du respect des libertés individuelles et de la protection des informations privées revient sur le devant de la toile. il est difficile pour ses utilisateurs (1/6 de la population mondiale) de se rappeler la vie d'avant la création de ce géant du net.

Comme Google, Apple, Amazon et bien d'autres, la société de la Silicon Valley inquiète sur sa gestion commerciale des données que son milliard d'usagers lui fournit. Si le scandale de la NSA a renouvelé les craintes autour du droit à la vie privée numérique, le grand public internaute ne semble pas traumatisé par la potentialité de l'espionnage des géants du web.?Sommes-nous entrés dans une nouvelle ère de servitude volontaire ?

28 minutes

MISE AU POINT
Par Sandrine Lecalvez

RETROVISEUR
Par Marc-Antoine Deporet

1974, L'affaire Safari : naissance de la CNIL
Le quotidien "Le Monde" fait souffler un vent de scandale sur l'Hexagone en révélant le projet "Safari" du ministère de l'Intérieur. Retour sur une initiative gouvernementale ayant donné naissance, quatre ans plus tard, au premier outil de défense de nos données personnelles : la CNIL.

VU D'AILLEURS
Par Juan Gomez

Côte d'Ivoire : les cyber-escrocs ciblent les Français 
"Les brouteurs", c'est le surnom donné aux cyber-escrocs de Côte d'Ivoire. Une appellation donnée en référence au mouton qui se nourrit sans effort. Leur technique est très simple : depuis des cybercafés, de jeunes Ivoiriens âgés de 11 à 23 ans, draguent par internet des Français en mal d'affection.

L'objectif : obtenir des vidéos assez gênantes pour faire pression sur leurs proies et réussir à leur soutirer de l'argent.

DEBAT
Pour en débattre, la sociologue spécialiste des usages numériques Joëlle Menrath, le sociologue spécialiste des réseaux sociaux Antonio Casilli et l'écrivain et philosophe Eric Sadin. Son dernier essai, L'Humanité augmentée, a remporté le Hub Award de l'essai de l'année "le plus influent sur le digital".

>>> Suivez 28 minutes sur le site de l'émission
sur Twitter @28minutes
 et sur Facebook

X

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :