Faudra-t-il finalement augmenter la TVA ?

La Tribune publie chaque jour des extraits issus des analyses diffusées sur Xerfi Canal. Aujourd'hui, faudra-t-il finalement augmenter la TVA ?

3 mn

Olivier Passet, directeur des synthèses économiques de Xerfi.

Olivier Passet avait évoqué lors de sa précédente vidéo le caractère redoutable de l'équation budgétaire pour 2015. Et il avait souligné à quel point les stratégies qui s'offraient au gouvernement étaient difficiles à trancher :

  • Celle de faire le dos rond en ne réagissant pas à la conjoncture, en misant sur l'efficacité de la nouvelle politique de la BCE, option qu'il semble privilégier aujourd'hui.
  • Parier sur une déflation durable et prendre acte du fait la priorité était celle de la solvabilité : ce qui implique un tour de vis budgétaire supplémentaire dont le coût serait élevé sur la croissance et l'emploi.
  • Donner la priorité à la lutte contre la déflation, et prendre part à une relance coordonnée de l'investissement en Europe ; option improbable vu la divergence des intérêts en Europe

Les paris 1 et 2 ne sont néanmoins pas tout à fait antinomiques. Le "wait & see" peut en cours d'année dériver vers le plan 2 si la croissance zéro et les tendances déflationnistes devaient se confirmer. Il a dans ce cas en poche l'arme d'une hausse de la TVA, arme fiscale qui a l'avantage :

  • de jouer instantanément.
  • qui a la réputation d'être relativement indolore
  • qui est assis sur une base large, relativement stable et moins sujette que d'autre au jeu de l'optimisation,
  • qui pénalise de la même manière les produits nationaux ou importés.

Le gouvernement en a rejeté pour l'heure l'éventualité

La messe n'est pas forcément dite. La France demeure en position médiane concernant son taux de TVA. Elle dispose donc de marges de manœuvre vis-à-vis du nord et du sud de l'Europe notamment : 2 à 3 points de hausse du taux normal et intermédiaire seraient alors envisageables en cas de détresse financière, ce qui pourrait rapporter jusqu'à 20 milliards aux caisses de l'Etat, soit 1 point de PIB.

Il faut être en effet conscient que le gouvernement projette un déficit de 4,3 % du PIB en 2015 sur une hypothèse de 1,9 % de croissance nominale. Mais si la croissance demeure là où elle est aujourd'hui, autrement dit 0,9 %,  le déficit se rapprocherait des 5%, 2 point au-dessus du maximum autorisé et 4 points au-dessus du niveau qui stabilise la dette.

Les plaidoyers en faveur de cette solution sont de plus en plus nombreux. Avec quelques arguments de poids. Une hausse de TVA serait une solution du moindre mal en termes de conjoncture dans le contexte de déflation que nous vivons. La concurrence est suffisamment aigue pour que cette hausse ne soit pas répercutée dans le prix de vente. Eventuellement la hausse de TVA pourrait être une arme anti-déflation en évitant que les prix plongent davantage et tuent toute boucle prix-salaire. Et comme dans ce contexte d'inflation zéro le gel du point de la fonction publique ou de certaines prestations ne procure aucune économie à l'Etat, la seule véritable marge de manœuvre serait là.

Pourquoi alors ne pas se hâter alors une telle solution ?

La prudence affichée pour l'heure par le gouvernement paraît justifiée :

  • Parce que si la hausse de TVA devait être entièrement reportée sur les entreprises, elle pèserait sur les marges des entreprises. Ce qui signifie que le gouvernement reprendrait d'une main les 20 milliards de baisse de charge qu'il a consenti avec le CICE.
  • Parce que les entreprises qui sont les mieux à même d'éviter la compression de leurs marges sont précisément celle du secteur les moins exposés qui ont fait le plein du CICE. A contrario, le secteur plus exposé subira une double peine. Perdantes relatives du CICE elles seront à nouveau perdantes d'une hausse de TVA.

Si céder à l'urgence consiste à renoncer à la cohérence, alors il est urgent d'attendre. Cette arme du dernier recours existe, mais il faut être conscient qu'elle constitue un renoncement au moins partiel au cap de l'offre que s'est fixé jusqu'ici le gouvernement.

>> Plus de vidéo sur le site Xerfi Canal, le médiateur du monde économique

3 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 58
à écrit le 26/09/2014 à 9:23
Signaler
pour poursuivre la politique de colonisation et de libanisation de la France. Il faut payer des profs (qui ne veulent absolument pas aller travailler dans les ghettos étrangers), la santé (l'Aide Médicale d' Etat AME coute 800 millions tous les ans p...

à écrit le 26/09/2014 à 7:39
Signaler
avant d'augmenter la tva l'état pourrait simplement supprimer la déduction de la tva par les entreprises qui utilisent des véhicules de tourisme et la tva sur les frais de restauration. Cette première est symbolique, mais permettrait d'atténuer les ...

à écrit le 25/09/2014 à 19:50
Signaler
Comme on garde les feignasses de la fonction publique, il faut bien les payer, alors on augmente toujours les impots. Merci François, Jacques, Nicolas et François pour cette non réforme permanente de l'Etat.

le 25/09/2014 à 20:19
Signaler
Propos de comptoir, probablement...

le 25/09/2014 à 20:21
Signaler
Si tu en faisais autant que les fonctionnaires, la France serait sauvée.

le 26/09/2014 à 12:09
Signaler
c' est facile de taper sur les fonctionnaires qui ne gagnent que le smic. Par contre tu es bien content d' en trouver qui torchent le derrière de tes gosses à la maternelle, tu es bien content d' en trouver quand tu passes aux urgences, quand t' as d...

à écrit le 25/09/2014 à 17:01
Signaler
on ne parle pas de réduction des dépenses ... mais seulement augmentation des taxes ... nous sommes dans le mur !!!!!!!!!!!!! ... qui va augmenter la récession !!!!!!!!!!!!!!!!!

à écrit le 25/09/2014 à 16:36
Signaler
Autant la TVA sociale de Sarkozy était acceptable, autant une nième augmentation de taxe par ce gouvernement de bras cassé m'insupporte d'avance. Où sont les économies, où l'Etat a-t-il réduit son poids ?

à écrit le 25/09/2014 à 16:36
Signaler
Autant la TVA sociale de Sarkozy était acceptable, autant une nième augmentation de taxe par ce gouvernement de bras cassé m'insupporte d'avance. Où sont les économies, où l'Etat a-t-il réduit son poids ?

à écrit le 25/09/2014 à 16:34
Signaler
une augmentation aura pour effet une réduction de la consommation .... donc moins de TVA perçue !... et moins d'activité !!!!!!!!!!!!!! plus de récession ! CQFD

à écrit le 25/09/2014 à 16:27
Signaler
... ce sera une augmentation de la récession ..... 1000 contre 1 !

à écrit le 25/09/2014 à 14:05
Signaler
La croissance va bientôt se renforcer en incluant la drogue et la prostitution.....mais c'est juste un effet de gonflette

à écrit le 25/09/2014 à 12:44
Signaler
Le taux normal à 20% n'a quasiment aucune incidence sur le panier de la ménagère. L'augmenter revient à créer une taxe à l'importation, puisque la majorité des produits manufacturés provient de l'étranger; Donc, c'est bon! Par contre, il faudrait re...

le 25/09/2014 à 12:56
Signaler
Il ne faut pas oublier que les étrangers hors Europe se font rembourser la TVA en repartant

à écrit le 25/09/2014 à 12:34
Signaler
Le taux normal à 20% n'a quasiment aucune incidence sur le panier de la ménagère. L'augmenter revient à créer une taxe à l'importation, puisque la majorité des produits manufacturés provient de l'étranger; Donc, c'est bon! Par contre, il faudrait re...

le 25/09/2014 à 12:45
Signaler
super idée : taxer le touriste !!! Déjà qu'il dépense 3 fois moins lorsqu'il est en France, qu'en Allemagne ou au Royaume Uni... c'est sûr que ça va lui donner envie d'acheter.

le 25/09/2014 à 15:27
Signaler
Taxer le touriste riche n'est pas une mauvaise idée. De toute façon une TVA à taux majoré pour les produits de luxe est une bonne idée pour taxer les riches quels qu'ils soient. Après il faudra que certains endroits de fréquentation des riches soient...

à écrit le 25/09/2014 à 12:32
Signaler
Le taux normal à 20% n'a quasiment aucune incidence sur le panier de la ménagère. L'augmenter revient à créer une taxe à l'importation, puisque la majorité des produits manufacturés provient de l'étranger; Donc, c'est bon! Par contre, il faudrait re...

le 27/09/2014 à 8:34
Signaler
ta taxe de 20% à l'exportation c'est toi au bout du compte qui va la payer ,gros malin .Réfléchis un peu avant d'écrire .

à écrit le 25/09/2014 à 12:22
Signaler
Non il faut diminuer la masse de fonctionnaires térritoriaux inutiles, reduire le mille-feuilles administratif, qui permettra de reduire la charge fiscale sur les gens et les entreprises, qui pourront alors concommer et investir. Mais pour ça il fau...

le 25/09/2014 à 12:42
Signaler
Oui,cela permettra d'embaucher plus dans le privé,les secteurs de pointe comme la banque,les assurances ,la com et les artistes

à écrit le 25/09/2014 à 12:04
Signaler
On pourrait appliquer un taux "luxe" sur les produits les plus importés, ou les plus polluants.

à écrit le 25/09/2014 à 11:15
Signaler
la tva c'est bien mais pas suffisant.rappelons que la fiscalité sert a compenser les écarts de richesse.ces écarts augmentent,cela entraine automatiquement une hausses de la fiscalité.ce n'est que du bon sens

le 25/09/2014 à 11:24
Signaler
N'importe quoi... Le systême Francais est deja le plus redistributif. De plus la richesse moyenne en France baisse, on est passé de la 9ime place a la 15ieme mondiale pour la richesse moyenne par habitants. Continuer a taxer encore et on ira encore p...

le 25/09/2014 à 13:38
Signaler
@ elu PS: le nivellement des écarts de richesse se fait par le bas, donc on va vers un système à la soviétique, qui a conduit à l'échec. Car pourquoi se fatiguer plus au travail puisque tout surplus sera pris ?

le 26/09/2014 à 18:03
Signaler
le communisme et le socialisme ont démontré leur absurdité .Ecroulement des dictatures communistes des pays de l'est , maintenant effondrement des pays de l'U.E.Les richesses doivent aller à ceux qui se lèvent pour aller les chercher.

à écrit le 25/09/2014 à 11:04
Signaler
Ce sont toujours les aristochats qui les paient. Sauf Thevenoud. Paie rien lui. Il encaisse. point barre.

à écrit le 25/09/2014 à 10:48
Signaler
C est renversant qui il y ait des gens pour débiter les éléments de langage de nos politiques juste bon a mentir... C est quoi la TVA sociale(lol)? Une hausse de la TVA point barre. Alors qu'elle soit faite par le ps l umps, en Espagne ou en Allemagn...

le 25/09/2014 à 11:28
Signaler
Lisez le message du dessous. C'est expliqué. C'est prélévé des cotisations sociales pour notre cher modèle français sur la consommation et non uniquement sur le travail.

à écrit le 25/09/2014 à 10:44
Signaler
La première solution DETRUIT des emplois. La deuxième solution CREE des emplois. Le problème du déficit doit être réglé par une diminution des dépenses publiques inutiles. Il suffirait de diffuser en clair pour le grand public une comptabilité ana...

à écrit le 25/09/2014 à 10:36
Signaler
Tout cela nous prepare au dépot de bilan dans quelques mois 30 ans de gabegie politique il n'y a plus de solution c'est le terminus pour la FRANCE.

à écrit le 25/09/2014 à 10:21
Signaler
Ce n'est pas la TVA,mais les règles budgétaires de la comptabilité France qui sont en cause M.Macron a compris que des administrations suceuses de budgets sans aucun résultat étaient condamnables,d'ou une coupe budget chez les CCI,mais cela est ins...

à écrit le 25/09/2014 à 10:11
Signaler
Du stade de la fécondation au stade cercueil avec en supplément tva sociale entre 6 et 13 ans, tva portée à 25% entre 40 et 50 ans et tva + CSG + ISF +.... Entre 55 et 120 ans. Sinon euthanasie fiscale dès 6 ans obligatoire.

à écrit le 25/09/2014 à 9:39
Signaler
Toujours a vouloir augmenter les taxes sans faire de "réformes" de fond qui pourrai nous rendre compétitif: Comme la TVA sociale à la place des cotisations.

à écrit le 25/09/2014 à 9:36
Signaler
Oui et le plus vite possible

à écrit le 25/09/2014 à 9:34
Signaler
Française qui nous paralyse. Sénateurs, députés, maires de villes et villages, conseillers régionaux, présidents de régions, représentants français à l'Europe, euro deputes, fonctionnaires de tous les côtés, ... Et qui produit des richesse pour payer...

le 25/09/2014 à 10:17
Signaler
Vos Elus ont bien compris l'enjeu. M.Thevenoud petit Tapie ou grand Balkany et ne parlons pas des depenses du Senat. Elle n'est pas belle la France ,qui s'inonde chaque année,sans faire la moindre réparation?????

le 25/09/2014 à 16:58
Signaler
Il faut diminuer le nombre de députés (400 seront assez), supprimer le Sénat, des gens qui ne servent à rien et diminuer les salaires de TOUS les fonctionnaires de 20%. Il faut aussi supprimer tous les régimes spéciaux et alignez les retraites des fo...

le 26/09/2014 à 5:13
Signaler
Oui supprimons aussi le medef qui représente que trop bien les intérêts des patrons.A un moment il les soutenait à coup de palette de billets

le 26/09/2014 à 10:42
Signaler
Palette ,malette;lapsus révélateur du portable! Au diable!;La misère n'attends pas!!!!

à écrit le 25/09/2014 à 9:32
Signaler
Le niveau des réactions fait peur. Avec des gens comme ça, et en plus qui se disent probablement de "réalistes économiquement", pas étonnant que la France soit dans un tel état. La seul solution, CSG généralisée, priogressive et remplaçant l'impôt...

à écrit le 25/09/2014 à 9:21
Signaler
Si augmenter la TVA permet à l'état de s'en sortir par la haut, alors autant mettre la TVA à 100%, cela réglera tous les problèmes. Du moins un temps.

à écrit le 25/09/2014 à 9:20
Signaler
100% de CSG 100% de CRDS 200% d'eco taxe ....

à écrit le 25/09/2014 à 9:02
Signaler
Hollande a vraiment réussi UNE chose : le développement du travail au noir

le 25/09/2014 à 10:14
Signaler
Depuis 30 ans le travail au noir,existe Depuis 20 ans l'économie souterraine se développe Depuis 10 ans,l’assistanat devient une institution Depuis 5 ans la contrebande renaît Ainsi en cumulant les 4 axes,nous sommes en économie tiers monde Alo...

à écrit le 25/09/2014 à 8:49
Signaler
La fraude la tva avec des systèmes qui tournent en Europe font que elle s'évapore d'au moins 20% donc il faut plus de limiers spécialisés dans les carroussels et punir plus les fraudeurs.

le 25/09/2014 à 11:19
Signaler
Faux, 2 fonctionnaires Belges ont crée un logiciels qui analyse en quelques minutes toutes les transactions internationales belges et en sort moins d'une centaine de suspectes. reste ensuite l'analyse manuelles. Les Carrousels de TVA ne pas plus par ...

à écrit le 25/09/2014 à 8:25
Signaler
Quand on regarde ce qu'on paye comme TVA à 20% sur son ticket de caisse au Franprix du coin, c'est à dire pas grand chose, on mesure bien la lâcheté des politiciens, qui tergiversent depuis des années pour passer de 20 à 22 ou 23%. C'est effrayant.

à écrit le 25/09/2014 à 8:18
Signaler
A revenu égal ou même en baisse, cela correspondrait encore à une perte de pouvoir d'achat. A quand des ECONOMIES faites par le gouvernement ?

à écrit le 25/09/2014 à 8:18
Signaler
Sarko aurait élu en 2012,on n'aurait pas vécu des 50 milliards d'impôts en plus et cette baisse du pouvoir d'achat? eT tout ça pour une hausse du déficit = pour rien EH oui... Le programme socialiste est totalement irréaliste, et nous appauvrit

le 25/09/2014 à 8:46
Signaler
Oh que si, il avait déja commencé en fin de mandat à matraquer de plus de 30 milliards,et il n'aurait pas hésiter à faire pire que les socialistes sous pretexte d'ouverture à gauche.Ancien fan déçu du bonimenteur

le 25/09/2014 à 9:28
Signaler
De la fin de la crise. Et maintenant t il joue avec la vie des français en faisant une guerre qu'il a décidé tout seul. C'est un vrai incompétent idiot

à écrit le 25/09/2014 à 8:01
Signaler
Si la TVA augmente, les prix augmente puis (avec un délai) les salaires (+/-) et les retraites augmentent. Il y a un gain pour les exportations et pour les personnes endettées (dont le gouvernement) et une perte pour les rentiers. Cela semble corresp...

le 25/09/2014 à 9:03
Signaler
Analyse économique très bizarre...

à écrit le 25/09/2014 à 7:55
Signaler
Il faut reporter les impots de la production sur la consommation. Mais la TVA n'est pas suffisante. Il faut associer l'énergie. Si nous refusons de l'accepter, alors c'est finie de l'économie française.

le 25/09/2014 à 13:14
Signaler
Je me suis sans doute mal exprimé. Non seulement il faut rechercher l'efficacité du prélèvement ,c'est se que montre l'étude de Coe-Rexecode, mais aussi l'usage du prélèvement; c'est l'objectif de la note n°6 du CAE. C'est pour cela qu'il faut taxer ...

à écrit le 25/09/2014 à 7:51
Signaler
Ça rappelle la tva sociale d'un gouvernement.

à écrit le 25/09/2014 à 7:20
Signaler
Bien sur l’état est incapable de tenir un budget, donc tout va augmenter.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.