Alimentation : jusqu’où aller pour éviter la souffrance animale ?

 |   |  134  mots
[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, jusqu’où aller pour éviter la souffrance animale pour nous alimenter ?

La loi alimentation doit être votée ce mardi 19 mai en première lecture à l'Assemblée nationale et le bien-être animal est au cœur des discussions. Les deux promesses de campagne d'Emmanuel Macron - l'installation obligatoire de caméras de vidéo-surveillance dans les abattoirs et la fin de l'élevage en batteries pour produire les œufs - n'apparaissent pas dans le texte. Contrairement à cet apparent recul de l'exécutif, l'opinion publique se mobilise de plus en plus mais des questions restent récurrentes : paierons-nous plus cher ? Devrons-nous changer nos habitudes alimentaires ? Jusqu'où aller pour éviter la souffrance animale ?

Nous en discutons avec Brigitte Gothière, cofondatrice et porte-parole de l'association L214, Louis Schweitzer, président de la Fondation Droit Animal, Ethique et Sciences et Etienne Gangneron, vice-président de la FNSEA.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/06/2018 à 19:35 :
Bonjour,

La vrai souffrance pour les animaux :
c’est détourner « le système biologique et environnemental de l’animal » pour faire de la production massive , polluante, et infecte dans l’assiette.
les saisons ne sont plus respectées, il faut produire toujours plus et plus...
il faudrait revenir à « l’élevage naturelle » du vivant( animal sans modification génétique) dans un environnement «  sain »( air, eau, terre...)

Cordialement
a écrit le 04/06/2018 à 17:15 :
"La loi alimentation doit être votée ce mardi 19 mai en première lecture à l'Assemblée nationale et le bien-être animal est au cœur des discussions."

Alors que dans le même temps l'union européenne valide définitivement le brouillage des poussins...

"Broyeur de poussins, un métier terrifiant payé 4500€ par mois" https://vivredemain.fr/2016/02/05/broyage-poussins-proces-brest/

Comment voulez vous poser un débat serein alors que l'agro-industrie est partout, se permet tout et n'importe quoi et en toute impunité et tout le temps ?

Tant que ce seront ces mêmes gens qui gèrent ce que l'on mange on continuer de se poser pendant encore des siècles la question tout en nous laissant empoisonnés.

Au secours !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :