Chômage : la France peut-elle renouer avec le plein-emploi ?

 |   |  134  mots
[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, la France peut-elle renouer avec le plein-emploi ?

Le projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » a été adopté en première lecture à l'Assemblée nationale. Grâce à cette nouvelle législation, la ministre du Travail Muriel Pénicaud souhaite faire baisser le taux de chômage à 7% en France. Alors que les ordonnances Travail ont donné plus de souplesse aux entreprises, ces réformes prévoient désormais une révision des règles de l'assurance chômage et des investissements dans la formation professionnelle et dans l'apprentissage. Face à une conjoncture économique qui se fragilise, la France peut-elle renouer avec le plein-emploi ? Celui-ci conduira-t-il à un appauvrissement des salariés ?

Nous en discutons avec Me Emmanuelle Barbara, avocate, spécialiste en droit du travail, Éric Heyer, économiste à l'OFCE et David Cayla, économiste, maître de conférences à l'Université d'Angers.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/07/2018 à 12:13 :
le choix de Macron en faveur d'une assurance chômage transformée en système mixte partiellement solidaire n'est pas à même d'inciter les privés d'emploi à se mobiliser pour trouver ou retrouver un emploi rémunéré , ni les entreprises dont ponction contributive au financement du chômage est maintenue voire aggravée par une surtaxation probable des CDD .
la bonne réforme aurait été de maintenir un système assurantiel total avec une partie obligatoire socle (cotisation patronale et salariale partagée , par exemple 2% patronal + 1% salarié plafonnée au plafond de la sécurité sociale ) ouvrant droit à un forfait indemnitaire en valeur dégressif dans le temps ; la règle républicaine d'égalité pourrait être invoquée pour intégrer au système l'ensemble des fonctions publiques et régimes spéciaux ainsi que les professions indépendantes en adhésion volontaire sur une base de cotisation / droit à prestation au choix ( un niveau minimal base SMIC , un niveau base plafond Sécu ) . parallèlement , les aides spécifiques : RSA et autres de retour à l'emploi seraient recalibrées pour ne pas excéder 2/3 du forfait minimal de fin de droit d'indemnité chômage versée .
" l'universalité " de cette assurance chômage garantirait une meilleure égalité entre les citoyens devant le risque de perte d'emploi , des ressources permettant une couverture financière sécurisée du système .
les entreprises économiseraient à minima 2,5% de valeur de leur masse salariale , améliorant ainsi leur compétitivité et leur capacité de valorisation du personnel .
a écrit le 29/07/2018 à 12:00 :
En 1965 la France n'avait plus de dette et en 70 le service public pesait 19% des emplois et 25% de la richesse (aujourd'hui environ 5%) - Que c'est-il passé?
a écrit le 28/07/2018 à 7:56 :
La reprise dépend des tendances aux usa et l'influence des marchés internationaux.
C'est la crise économique partout dans la monde.
À mon sens la France a fait trop d'erreur stratégique et le chômage de masse est inévitable sauf si un nouveau cadre social permet aux plus anciens de prendre leur retraite et laisser la place aux jeunes
Les blocages us(taxes aluminium...) ont ralenti le bâtiment aussi sachant qu'il y a des migrations(ressource humaine) sur le marché du travail.
a écrit le 28/07/2018 à 4:46 :
Fiscalite confiscatoires. Charges trop elevees. Trop d'assistanat pour maintenir "la paix sociale".
Non, il n'y aura pas dans ces conditions une quelconque evolution.
Francais. Vous etes faits.
a écrit le 27/07/2018 à 9:22 :
Suppression de l'agriculture et de l'élevage intensif et développement massif de la permaculture : amélioration de l'approvisionnement alimentaire et anticipation des crises à venir lors de la rupture de disponibilité des engrais phosphatés dans les années 2040-50.
a écrit le 26/07/2018 à 21:03 :
Pourquoi voudriez vous un retour au plein emploi en France, alors que l'administration bruxelloise veut en uniformiser le taux de chômage?
a écrit le 26/07/2018 à 21:02 :
Pourquoi voudriez vous un retour au plein emploi en France, alors que l'administration bruxelloise veut en uniformiser le taux de chômage?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :