Corbyn, Tsipras, Iglesias : trop à gauche pour exercer le pouvoir ?

 |   |  127  mots
(Crédits : DR)
[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui: peut-on exercer le pouvoir lorsque l'on est d'extrême-gauche ?

L'élection, samedi dernier, de Jeremy Corbyn à la tête du parti travailliste en Grande-Bretagne a été saluée par le parti Syriza, au pouvoir en Grèce, qui y voit un « message d'espoir », et pense qu'il va contribuer à renforcer « le front européen contre l'austérité ». Syriza, qui fait actuellement face à une fronde à sa gauche, semble de son côté connaître des difficultés à l'approche des prochaines élections grecques.

Pour discuter de la radicalisation des partis de gauche en Europe, Clémentine Autain, la porte-parole d'Ensemble / Front de Gauche, Jean-Louis Bourlanges, ancien député européen centriste, et Alain Bergounioux, historien et spécialiste du socialisme européen.

_____

>>> Suivez 28 minutes sur le site de l'émission
sur Twitter @28minutes et sur Facebook

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/09/2015 à 13:54 :
Le problème c'est que l'on voudrai faire confiance a une opposition digne de ce nom mais que malheureusement ce ne sont que des leurres au service de "Bruxelles"! Ils n'ont pour tache que de canaliser le mécontentement et gagner du temps!
Réponse de le 16/09/2015 à 18:05 :
Exact, des partis leurre comme le fg de Méluche, comme le fn, se méfier des partis médiatisés pour ne rien changer doit être la règle..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :