Djihadisme africain : la France doit-elle rester en première ligne ?

[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, la France doit-elle rester en première ligne face djihadisme africain ?

1 mn

Ces derniers jours les attentats terroristes se sont multipliés dans la région sahélienne. Après l'attaque à Ouagadougou au Burkina Faso dimanche, c'est le Mali qui a été frappé, avec deux attaques visant l'ONU. Depuis le début 2016, les attentats et enlèvements augmentent au Burkina Faso et l'instabilité politique alimente les problèmes sécuritaires.

Face à la vague d'attaques, la Mauritanie, le Tchad, le Mali, le Niger et le Burkina Faso se sont penchés sur la possibilité d'allier leurs forces militaires en formant la coalition "G5 Sahel". Mais cette idée lancée en 2016 ne s'est toujours pas concrétisée. Au vu d'une situation sécuritaire de plus en plus instable, la lutte raisonnée devient urgente.

Comment les pays du Sahel peuvent-ils lutter contre le djihadisme africain ? De quelle façon la France va-t-elle assurer une présence militaire en Afrique ? Pour en discuter, nous recevons le journaliste Gabriel Mbarga, Cyril Bensimon, journaliste au Monde et spécialiste de l'Afrique et Vincent Hugeux, grand reporter à L'Express.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 20/08/2017 à 12:08
Signaler
Au lieu de s'expatrier en Europe, les jeunes de 20 ans pourraient faire un service militaire pour défendre leur pays. Cela nous éviteraient de faire trouer la peau des jeunes français !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.