DRH : comment préparer les salariés à la retraite ?

 |   |  728  mots
(Crédits : Reuters)
OPINION. Les Français font état d'une certaine méconnaissance du régime des retraites. L'entreprise dispose à ce titre d'un rôle et d'outils pour informer ses salariés et les accompagner dans la préparation de leurs retraites. Par Julien Niquet, CEO d'Epsor

Le secteur privé reste relativement épargné par le conflit social qui s'est cristallisé autour du sujet des retraites. Le dialogue est en effet facilité en entreprise par l'intermédiaire des ressources humaines (RH). Pourtant, l'inquiétude des salariés vis-à-vis de leurs retraites n'en est pas moins présente, et il relève de la responsabilité des entreprises de s'occuper de ses membres, par une bonne transmission de la valeur financière et humaine.

 Les entreprises ont un rôle à jouer

La colère sociale exprimée fin 2018 au travers du mouvement des gilets jaunes n'a pas la même origine que celle que nous vivons ces dernières semaines avec la vague de grèves. Il s'agissait alors d'exprimer le sentiment d'une injustice dans la répartition de la valeur ; et cette fois-ci d'exprimer un sentiment d'inquiétude vis-à-vis du devenir des retraites.

Dans un cas comme dans l'autre, les entreprises ont un rôle à jouer, à la fois parce que c'est un espace social de premier plan, ensuite parce qu'elles disposent d'un vrai pouvoir d'action. Action pour répartir plus équitablement la valeur. Action, aussi, pour informer et accompagner leurs salariés.

Des salariés trop peu informés

En entreprise, l'interlocuteur naturel du dialogue social et des négociations sont les RH. Concernant le sujet des retraites, pourtant, ceux-ci sont encore peu actifs, d'abord parce qu'ils ne connaissent pas toujours le détail du sujet, ensuite parce qu'ils sont davantage mobilisés sur les questions du recrutement et de la rétention des talents.

Avec ses 41 caisses de retraite différentes et de forts niveaux de disparité, la retraite est en effet un sujet complexe, et 78 % des actifs affirment à ce titre ne pas connaître le montant qu'ils toucheront (*). Il est difficile de se projeter lorsque l'on est encore actif, et plus encore lorsque l'avenir du système en place reste incertain : c'est le cas de 83% des actifs, qui estiment qu'ils n'auront pas assez pour leur retraite (*).

Faire de la pédagogie auprès de ses salariés

Les entreprises doivent s'emparer de ce problème et communiquer auprès de leurs salariés pour que ceux-ci connaissent à la fois le régime général et le cas qui les concerne en particulier. Mais, pour cela, encore faut-il que les RH eux-mêmes connaissent le sujet des retraites ; ce qui demande à la fois une formation initiale et de régulières mises à jour. Il serait donc opportun de doter les RH d'un « kit de communication » à destination des salariés, comme cela avait été le cas lors de la réforme du prélèvement à la source. Les entreprises avaient reçu de la part du gouvernement des outils de communication, pour bien expliquer la réforme et ses conséquences concrètes à leurs salariés.

Des mécanismes financiers à disposition des entreprises

La loi PACTE, récemment entrée en vigueur, a de plus mis des mécanismes financiers à disposition des entreprises pour leur permettre d'accompagner leurs salariés dans la préparation de leurs retraites. L'addition de ces fortes incitations fiscales et d'une simplification des dispositifs existants par la création d'un plan d'épargne retraite (PER) unique, permet aujourd'hui de prendre en charge une partie de sa retraite, pour compléter le système par répartition.

Si les entreprises peuvent donc aider leurs salariés par de la pédagogie et la mise en place d'un dispositif d'épargne salariale, il ne faut enfin pas négliger l'aspect psychologique de l'accompagnement. La retraite peut en effet représenter un point de passage angoissant, qui nécessite une préparation pour que le décalage avec la vie active ne soit pas trop grand. La responsabilité sociale de l'entreprise et du DRH ne s'arrête pas totalement à la fin de la vie active de ses collaborateurs, en tout cas cela s'anticipe et de nombreux outils existent (associations, préparation psychologique, formations).

L'entreprise ne perçoit pas toujours encore assez son rôle de pédagogue qu'elle a à jouer auprès de ses salariés, en les aidant à comprendre l'actuel système et à calculer la part qui leur sera échue. Or en aidant leurs salariés à savoir de combien ils disposeront à la retraite, elles les aident à prendre conscience de l'importance d'anticiper la différence de revenus, et donc d'épargner.

(*) Source : IPSOS

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/02/2020 à 8:17 :
parler de choses dont ils n'on a ce jour aucune donne des chiffres et du temps de cotisation autre dit on est dans une utopie soit arnaque donc les drh ont le secret pour justifie une fonction aleatoire
a écrit le 12/02/2020 à 7:25 :
On m'avait parlé d'une entreprise qui donnait des "cours de retraite", sans que j'en connaisse les détails précis; il s'agissait d'une entreprise étrangère, leader mondial sur son marché à l'époque...
a écrit le 11/02/2020 à 14:30 :
Préparer la retraite des salariés en les virant à 50 ans !
a écrit le 11/02/2020 à 12:59 :
L'avantage c'est qu'en mourant au travail pas besoin de ce genre de tracas !

C'est vrai que "la france va mieux" mais que les gens ne veulent pas le voir rien que pour embêter notre pauvre président tellement ils sont bêtes et méchants...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :