Grâce à la blockchain, le PIB mondial va considérablement augmenter

 |  | 528 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : DR)
OPINION. La technologie blockchain est en train de devenir l'un des moteurs de l'économie mondiale. Non seulement il est temps pour les entreprises d'adopter cette technologie, mais il est primordial de bien la connaître et l'utiliser pour en tirer tous les bénéfices. Par Giulia Mazzolini, directrice France de Bitpanda (*)

La technologie blockchain est en train de se généraliser, c'est un fait. Elle rend possible la tokenisation - procédé permettant de remplacer une donnée critique par un élément équivalent qui n'a aucune valeur intrinsèque une fois sortie du système - et permet ainsi l'échange de biens numériques. La blockchain crée également un environnement propice à la prise de décisions dans les organisations et à leur mise en œuvre, cela sans avoir recours à une autorité extérieure. Selon une étude PwC du mois d'octobre dernier, cette technologie a la capacité d'augmenter le PIB mondial de 1,5 trillion d'euros d'ici 2030. Elle a même le potentiel de transformer la façon dont les individus interagissent avec les données et la manière dont les transactions sont effectuées.

Beaucoup d'acteurs économiques n'ont pas encore pleinement saisi le potentiel de la blockchain parce qu'ils peinent souvent à voir les nombreuses applications dans le monde réel et dans la vie quotidienne. Cette nouvelle technologie offre notamment une plus grande transparence en rendant visible l'historique des transactions. L'efficacité est donc accrue, la traçabilité améliorée ainsi que la rapidité elle-même des transactions. En un mot la blockchain est plus sûre que les autres systèmes d'enregistrement de données, et ce à un coût réduit.

Actuellement, des secteurs comme la banque et les paiements ainsi que la cybersécurité en bénéficient directement. Pour le secteur bancaire, la chaîne d'approvisionnement est un énorme avantage pour apporter à un public plus large un meilleur accès aux services financiers ; on peut même comparer cette révolution à la façon dont les médias ont changé avec l'essor d'Internet. La cryptomonnaie n'est qu'un exemple de son application dans le domaine de la finance. Il y a bien sûr également l'envoi d'argent en ligne, que la technologie rend incroyablement plus simple. Il en va de même pour la cybersécurité : la blockchain fournit un registre décentralisé qui permet plus de sécurité et de transparence.

Un tournant pour 2025...

Aussi important qu'il soit pour toute entreprise de s'ouvrir à la blockchain afin de capitaliser sur les gains d'efficacité apportés par cette technologie, certains secteurs comme la santé, l'administration avec la gestion des identités et la résolution des litiges, l'éducation mais aussi le traçage et le suivi des produits et des services, vont plus particulièrement en bénéficier dans les prochaines années. Le tournant devrait avoir lieu en 2025, une fois les technologies de blockchain adoptées à grande échelle dans l'économie mondiale.

On peut d'ores et déjà mesurer l'optimisme que suscite la blockchain dans les différents pays européens et notamment en France. Selon PwC, son impact économique devrait être de l'ordre de plus de 40 milliards d'euros dans l'Hexagone. On comprend alors pourquoi la Commission européenne soutient cette nouvelle technologie, à la fois en lui donnant un cadre réglementaire et en lui permettant de trouver les financements nécessaires à son essor.

____

(*) Par Giulia Mazzolini, directrice France de Bitpanda, une plateforme d'investissement qui revendique plus de 1,3 million d'utilisateurs en Europe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/12/2020 à 21:00 :
Je ne sais pas si la blockchain va faire exploser le PIB mondial, par contre je sais que certains se font de l'argent avec et que certains d'entre eux écrivent des articles, ou plutôt toujours le même article mais en un peu moins bien à chaque fois.
a écrit le 07/12/2020 à 16:21 :
Génial, mettez m'en 2 kilos ! .... Eh, au fait, j'ai déjà lu dans des magazines très geek que, caramba, contrairement à ce que l'on pensait on pourrait changer le registre à posteriori. Encore pluuuus géniaaaaal....pour certains ! (Fatigué de vos articles qui ne sont que de la retape) car si on ne produit rien on enregistre...rien...
a écrit le 07/12/2020 à 10:23 :
Il faut bien dire que le PIB englobe toute les dépenses faites pour réparer les nuisances que l'on pourrait éviter! Il est contre nature!
a écrit le 07/12/2020 à 8:37 :
Avec des mégas riches du monde qui s'encoquinent avec la mafia à tel point que nous ne savons plus distinguer l'argent de la finance mondiale de celui de la mafia, vous pensez vraiment qu'ils vont se presser à passer à la blockchain qui retracera tout l'obscurantisme de leur circuit financier ?

C'est vrai que leur pathologique cupidité les a rendu complètement dégénérés mais quand même ils ont des conseillers hein. ILs détruisent le monde certes mais savent parfaitement comment se l'approprier toujours plus, leur "lutte contre l'ennui" à eux en sommes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :