L'intelligence artificielle sur mobile  : des nouvelles perspectives

 |   |  514  mots
(Crédits : DR)
Selon l'analyste Gartner, 85% des interactions avec les marques seront sans intervention d'humain d'ici 2020 :  les entreprises l'ont bien compris, il est désormais vital de fournir une expérience utilisateur sur mobile irréprochable et en phase avec les innovations technologiques. Parmi ces innovations, c'est sans nul doute l'intelligence artificielle (IA) que les marques comptent intégrer à leur stratégie mobile. Par Serge Roukine, fondateur de MobileOne

Estimé à plus de 90 milliards de dollars de bénéfices dès 2025, contre seulement un peu plus de 7 milliards cette année, le marché de l'intelligence artificielle offre d'immenses possibilités aux entreprises. La question est donc de savoir comment les annonceurs comptent exploiter l'IA pour améliorer l'expérience et augmenter le taux de conversion sur mobile.

L'IA, une réelle opportunité

L'IA s'appuie sur les fonctionnalités natives des smartphones comme la caméra ou le micro pour développer des technologies comme la reconnaissance vocale et faciale.

Les marques se sont emparées de cette avancée technologique afin de proposer de nouvelles expériences sur mobile, dynamiques et interactives.

Aptes à entrer en contact avec le client suite à un abandon de panier, mais aussi à suggérer des actions en adéquation avec ses attentes, ces technologies intelligentes séduisent les marques et les utilisateurs en instaurant de nouveaux rapports. L'IA permet avant tout de faire gagner du temps à l'utilisateur et de limiter les frictions lors de sa navigation sur mobile. Ses actions sont anticipées et donc facilitées, favorisant alors la conversion. Mais c'est également les entreprises qui profitent du gain de temps et d'énergie permis grâce à l'IA. Ce sont près de 11 milliards de dollars par an que les organisations économiseraient d'ici 2023 en lui déléguant leurs tâches les plus longues et fastidieuses.

Autre moyen pour les marques d'interagir de façon innovante avec leurs utilisateurs : les chatbots. Ces robots logiciels pouvant dialoguer avec le consommateur par le biais d'un service de conversations, se trouvent sur les plateformes de messagerie comme WhatsApp et de plus en plus directement intégrées dans les applications mobiles des marques. Leur rôle principal est d'accompagner le client, de le conseiller et de répondre à ses questions dans le cadre d'une conversation naturelle sur mobile, pouvant rappeler un échange de texto entre amis.

Freins règlementaires et contraintes techniques

L'IA sera de plus en plus présente sur nos mobiles et trouvera petit à petit sa place dans notre quotidien à condition d'en améliorer les performances.

En effet, à l'heure actuelle, la puissance de calcul des smartphones est encore insuffisante pour une utilisation optimale de l'IA.

L'IA repose sur des algorithmes qui se nourrissent de nos données, c'est pourquoi des freins réglementaires s'ajoutent à ces contraintes techniques. Le règlement européen RGPD, en vigueur depuis le 25 mai 2018 contraint les marques à développer une IA éthique en étant transparentes sur le fonctionnement de leurs algorithmes. Ces freins constituent alors autant d'étapes supplémentaires avant le développement d'une véritable IA forte.

L'intelligence artificielle n'a donc pas fini d'influencer les interactions des entreprises avec les utilisateurs, et grâce au mobile nous pouvons nous attendre à l'émergence de tout nouveaux modes d'interaction et de consommation. La révolution du mobile passera par l'IA dans l'exécution de tâches simples qui constitueront un réel gain de temps et d'efficacité pour les marques, mais il semblerait tout de même que l'Homme ait de beaux jours devant lui.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/07/2018 à 10:00 :
Je ne sais pas si vous vous rendez compte comme toutes ses prédications sur l'IA, mais aussi la voiture autonome et autres "technologies incontournables" même les stupides objets connectés, laissent de plus en plus le lecteur de marbre, plus elles s'étalent dans le temps et moins elles sont crédibles.

Alors oui on comprend bien qu'il y a besoin d'investissement et que les actionnaires milliardaires frileux préfèrent mettre leur fric dans les paradis fiscaux mais on y est pour rien nous autres c'est seulement du à la copulation permanente entre politiciens et hommes d'affaires du coup l'argent c'est pas chez les gens extorqués par le néolibéralisme qui pourront le débloquer en ayant de moins en moins à dépenser même.

Arrêtez tous de faire semblant de ne pas voir le problème ou d'y répondre à côté si on ne montre pas du doigt les responsables de la dégradation perpétuelle et exponentielle de notre économie on y arrivera pas.

Alors pour ma part de vivre comme un sauvage ne me dérangera absolument pas mais vous ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :