Le travail hybride n'est pas un luxe... c'est une nécessité

OPINION. Covid oblige, le travail s'est profondément transformé. Alors que de nombreux chefs d'entreprise ont cherché à pousser le présentiel, certains collaborateurs réclament le télétravail complet, tandis que d'autres aspirent au retour au collectif. La solution « clé en main » qui répondrait à toutes les situations n'existe pas. Par Eliane Lugassy, CEO de Witco

3 mn

(Crédits : DR)

Loin de s'affronter frontalement, ces modes de travail peuvent cohabiter pour construire un avenir, qui plus que jamais, semble prendre le chemin de l'hybridité.

La troisième voie  

C'est la pensée binaire qui tue la culture de l'emploi. Le travail à plein temps dans un bureau présente bien entendu des inconvénients : les heures passées à prendre les transports sont autant de moments qui pourraient être consacrés à des tâches plus productives. Mais cela ne fait pas du télétravail l'unique solution. Tout au long de la pandémie, le télétravail a ainsi fait monter les taux de burnout en flèche, la frontière entre vie pro et perso s'estompant, et le management pouvant tendre au surcontrôle.

Il y a nécessité à rééquilibrer nos modes de travail. Une organisation véritablement flexible pourrait englober le meilleur des deux mondes. Le télétravail peut nous rendre plus productif à court terme, mais la possibilité de nouer des relations, de progresser dans nos carrières grâce à nos collègues et de collaborer avec eux est fondamentale. Sans espaces physiques, nous perdons de vue ce qui est important au-delà des chiffres, des objectifs et des deadlines : connaître nos pairs, s'aligner sur une vision d'entreprise et travailler ensemble. C'est là que le travail hybride, où les salariés peuvent travailler de lieux différents (maison, bureau, coworking, tiers lieux ...) selon les moments répond aux nouveaux besoins de l'époque. Pour continuer à inciter les employés à se rendre au bureau quand il devient possible - et admis - de travailler d'ailleurs, les entreprises doivent désormais proposer des expériences à leurs salariés, mais aussi un panel de services pour les faire gagner en bien-être et en confort. Le bureau tend à se transformer en véritable lieu de vie, et toutes les entreprises gagneraient à surfer cette vague, au risque de perdre la grande guerre des talents.

Le retour au bureau doit ainsi être organisé pour améliorer la vie, personnelle et professionnelle. Le travail hybride peut remédier à l'isolement inhérent du télétravail, mais aussi aux divers problèmes de communication et d'organisation auxquels les équipes sont confrontées depuis la pandémie. Ces enjeux sont la clé d'un travail efficace et agréable et les solutions les plus précieuses seront celles qui rassemblent les équipes, indépendamment de la façon dont elles choisissent de travailler et du lieu où elles se trouvent.

L'importance de la technologie

Faire cohabiter le travail au bureau et le travail à distance est - et va rester - un défi pour les dirigeants, les DRH mais aussi les DSI. Pour rendre le travail hybride aussi efficace que possible, nous devons tirer les leçons de la pandémie et comprendre l'importance des technologies pour soutenir les équipes, et lisser la complexité inhérente à ces nouvelles méthodes de travail.

La popularité soudaine de Zoom et Slack il y a deux ans montre le rôle que l'innovation joue dans la modernisation de nos façons de travailler. Aujourd'hui, le grand défi technologique des entreprises est d'aider les équipes à s'aligner davantage et collaborer mieux. Mais aussi à améliorer leur expérience de travail en simplifiant son organisation et le flux des équipes. Aujourd'hui, une grande majorité des salariés réclame une meilleure utilisation des ressources du numérique au bureau pour aider notamment à communiquer l'actualité, les événements et la culture de l'entreprise, et en aidant les employés à collaborer à distance et en personne.

Le bureau est là longtemps encore : il se transforme mais ne disparaitra pas. Nous avons besoin de solutions digitales pour rendre les bureaux plus attrayants et flexibles. Nous devons aussi nous diriger vers un avenir professionnel plus centré sur l'humain, où les gens auront la possibilité d'exceller où, quand et comme ils le souhaitent.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 11/05/2022 à 17:44
Signaler
"C'est la pensée binaire qui tue la culture de l'emploi. " Merci beaucoup. Et oui on comprend que les drh soient mécontents d'avoir à bosser alors qu'avant ils avaient juste à exécuter tranquillement les exigences des actionnaires milliardaires. Fau...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.