Les Français toujours plus riches, mais pas tous !

 |   |  565  mots
La Tribune publie chaque jour des extraits issus des analyses diffusées sur Xerfi Canal. Aujourd'hui, les Français toujours plus riches, mais pas tous !

Fin 97, le patrimoine net des Français s'élève à 3,765 milliards d'euros, soit en moyenne 157.500 euros par ménage. Vingt plus tard, il dépasse les 11.000  milliards, soit 380.000  euros environ par foyer. Alors bien sûr, il faut tenir compte de l'inflation. Mais en 20 ans, la valeur réelle de la richesse nette a tout de même progressé de 4,3% par an. C'est plus de 2,5 fois plus rapide que la progression du pouvoir d'achat, qui lui, ne s'est élevé que de 1,6% par an.

In fine, le patrimoine des Français correspond aujourd'hui à plus de 6 années de revenu. Cette hausse n'a pas été régulière, toutefois, les accidents ont finalement été très rares.

1997-2007 : les années dorées

Le gros de l'enrichissement se concentre entre 97 et 2007, les années dorées, avec un bond annuel de quasiment 10%. La hausse de l'immobilier (+150% dans l'ancien sur cette période) est au cœur de cette flambée, puisque le logement est l'enfant chéri du patrimoine des Français.

Mais, si l'immobilier donne la tendance de fond, ce sont les actifs financiers qui impulsent les changements de rythmes. Quand la bourse monte, la courbe de hausse est amplifiée. Quand elle baisse, elle adoucit la pente. Après l'éclatement de la bulle internet en 2000, le rythme s'accélère à nouveau dès 2003. Les ménages consacrent alors une part encore plus importante de leur revenu à leur épargne financière pour préparer leur retraite.

2008-2017 : la résistance de l'immobilier

En 2008 survient la pire récession de l'après-guerre. Et que se passe-t-il ? Eh bien rien, ou presque ! Le patrimoine net est à peine écorné : il perd 5% de sa valeur entre 2007 et 2009, alors qu'il en avait gagné 150% pendant les dix années précédentes. Là, c'est encore l'exceptionnelle résistance des prix immobiliers qui a joué. Mêmes causes, mêmes effets : lorsque les bourses chutent, la baisse des taux oxygène le marché de la pierre. Ce à quoi il faut ajouter l'impact de la fameuse loi TEPA, qui a facilité les transmissions de patrimoine avec une fiscalité très légère.

Entre 2012 et 2015, légère correction de l'immobilier : les prix dans l'ancien cèdent 6%, mais cela écorne à peine les patrimoines qui plafonnent... avant d'accélérer à nouveau avec un immobilier de nouveau flamboyant et un marché des actions au diapason.

Au bilan, cette période 1997-2017, ce sont 20 ans d'enrichissement exceptionnel pour les Français, sans pour autant que le poids de leur endettement n'ait augmenté : en effet, les dettes des ménages pèsent structurellement moins de 12% du total de leurs actifs.

Un enrichissement aux arrière-goûts d'inégalités

Alors oui, les Français se sont terriblement enrichis. Mais attention : cet enrichissement exceptionnel reste concentré entre les mains de happy few, à savoir les 10% les plus aisés, qui concentrent près de 50% du patrimoine national brut pour un montant moyen supérieur à 1,25 million d'euros. Quant aux 10% de Français les moins dotés, ils possèdent, eux, 2000 euros en moyenne, soit 627 fois moins. Sur ce plan-là, rien n'a fondamentalement changé en 20 ans.

Donc une conclusion s'impose : la France est vraiment très riche, encore plus qu'avant. Mais ce sont surtout les Français les plus riches qui sont plus riches.

  >> Plus de vidéos sur le site Xerfi Canal, le médiateur du monde économique

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/05/2018 à 22:12 :
Le probleme en France s'est que l'on taxe beaucoups les revenues du travail et peux les revenues de l'immobilier , des finances ....
Voila une realiter importante de notre societe"..
Donc l'argent appel l'argent et les plus riches sont toujours plus riches....
Les gueux doivent rester pauvre, s'est le principe du capitalisme .
a écrit le 01/05/2018 à 13:30 :
Il faudrait plutôt titrer : "Les Français toujours plus pauvres mais pas tous !". Tous les clignotants semblent aller dans le sens d'une aggravation de la tendance. Il vaut mieux regarder vers les riches, ce qui évite de voir les 9 millions de pauvres en France. En Timothée 6:10 :
« 10 Car l'amour de l'argent est une racine de tous les maux et quelques-uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés eux-mêmes dans bien des tourments ». Quelqu'un ne disait-il pas : « L'argent est un bon serviteur mais un mauvais maître».
a écrit le 01/05/2018 à 10:35 :
Si les 10% les plus aisés possèdent un patrimoine moyen de 1.25 millions d'euros, cela leur ferait un patrimoine de 7 500 milliard! Ce même article parle d'un patrimoine de l'ensemble des francais de 3.7 milliard... Triste pour un journal ne de pas savoir compter / recopier les chiffres de l'insee. Cela discrédite l'ensemble de l'article
Réponse de le 01/05/2018 à 11:04 :
le patrimoine global est de plus de 11 000 milliards, dixit l'article.
Réponse de le 01/05/2018 à 13:37 :
Vous avez multiplié 1.25 millions par 60 millions puis vous avez pris 10% du résultat. Et bien ce calcul est faux car dans l'article, il ne s'agit pas de 10% des français mais de 10% des foyers. Quand au 3,765 milliards, la virgule est à prendre à l'anglo-saxonne, c'est donc 3 765 milliards quand on sait compter ça se devine ...
a écrit le 01/05/2018 à 9:48 :
Il faut arrêter de pleurnicher sur les inégalités. Tout le monde n'a pas les mêmes capacités, les mêmes envies, chacun son style de vie.
Beaucoup de peuples dit "arriérés" et pauvres vivent heureux . inversement des riches sont ne sont pas satisfaits. Le bonheur ne se mesure pas au PIB.
Cro-Magnon vivait peu-être moins longtemps mais n'avait pas toutes les contraintes de la société dîtes civilisée.
Réponse de le 01/05/2018 à 13:46 :
Je vous invite donc à verser l'intégralité du contenu de votre compte sur le mien afin de vous soulager de la pression du mode de vie occidental. Et croyez-moi, cet argent est bien peu de chose comparé à la joie de pouvoir aider mon prochain.
a écrit le 01/05/2018 à 8:46 :
On peut aussi faire la distinction entre jeunes et vieux. Les vieux ont en effet profite de l explosion des prix de l immobilier, ce qui les a en effet enrichi (virtuellement car c est toujours la meme maison qu ils possedent: qu elle vale 100 ou 500 ne change rien car s ils vendent ils doivent toujours se loger et doivent aussi racheter au prix fort).
Les jeunes ont eux prix cette hausse de l immobilier (non seulement a l ahcat mais aussi a la location) en pleine tete, ce qui plombe leur niveau de vie (quand vous devez consacrer la moitie de vos revenus a vous loger, les perspectives ne sont pas terrible)
Réponse de le 01/05/2018 à 15:19 :
Vous faites une erreur, bien compréhensible compte tenu des valeurs de l'immobilier. Les vieux (qui étaient jeunes au moment de leur investissement) ont emprunté à des taux de 10%, voir plus à cette époque, sur en moyenne de 20 ans ...Ce sont donc principalement les banques qui en ont profité.
a écrit le 30/04/2018 à 20:29 :
Lorsque je vois un titre pareil je m'en félicite et j'ai encore plus envie de soutenir tous ces gouvernements successifs depuis 40 ans. Alors "Les Français toujours plus riches" on dit quoi ??? on dit, MERCI LES FAUCHES qui ont votés pour notre leader. Elle est pas belle la vie et c'est pas fini, bientôt la suite après l'ISF.
a écrit le 30/04/2018 à 13:00 :
C’est quoi le taux de précarité et le taux des inégalités sociales en France ?
Et par rapport à la moyenne de l’Europe
Et sans utiliser le «  quotient «  bidon de calcul pour «  arnaquer «  l’appréciation de l’opinion publique.
a écrit le 30/04/2018 à 11:32 :
Morgan Stanley montrait en novembre 2015 que les inégalités de revenus n'ont quasiment pas progressé en France sur 30 ans, contrairement à la plupart des autres pays développés ("Mind the Inequality Gap", Morgan Stanley Research, 11/2015 ; https://www.latribune.fr/economie/international/le-pays-developpe-ou-les-inegalites-de-revenus-ont-le-plus-augmente-est-525655.html).
voir par ailleurs le récent article d'Eurostat sur les inégalités de revenus : "Income inequality in the EU", 26/04/2018 (rubrique "Quoi de neuf ?" du site Eurostat). la France n'est pas vraiment dans les plus inégalitaires. voir aussi l'historique des données auquel renvoie cet article.
Réponse de le 01/05/2018 à 8:35 :
@gfx oui vous avez raison mais avec Macron l'européen la France est en train de rattraper son retard si l'on peut dire! Et notre président pour parler de ce retour vers le XIXème siècle parle de modernisme chapeau l'artiste!
a écrit le 30/04/2018 à 11:26 :
LES CHIFRES SONT DE 14000 EUROS DE PATRIMOINEquand macron prend 1,7%de CSG aux retraites RICHES il a raison c est la generation d apres guerre qui a le plus profite de la dette , il est tempt quelle aident maintenent les plus pauvres???
a écrit le 30/04/2018 à 10:26 :
"Alors oui, les Français se sont terriblement enrichis. Mais attention : cet enrichissement exceptionnel reste concentré entre les mains de happy few, à savoir les 10% les plus aisés".

Bref, l'electorat de Macron.
a écrit le 30/04/2018 à 9:52 :
Bref vous auriez titré "revenus, toujours plus d'inégalités" cela aurait été bien plus juste mais la censure néolibérale orthodoxe tacite vous impose de modifier votre titre afin de le rendre plus marchés financiers compatible.

Au secours !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :