Les hommes bientôt remplacés par les robots ?

 |  | 176 mots
Lecture 1 min.
[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, les hommes bientôt remplacés par les robots ?

Selon une nouvelle étude dirigée par des experts de l'intelligence artificielle, il ne reste que 45 ans aux humains avant que les facultés des machines ne dépassent les leurs. Peu à peu, les technologies semblent prendre le pas sur l'humain au risque même de le supplanter. Déjà présent dans nos quotidiens, le secteur de l'intelligence artificielle est en pleine expansion grâce aux investissements de plusieurs acteurs : les Gafa (Google, Apple, Facebook et Amazon) et le BAT chinois (Baidu, Alibaba et Tencent).

Mais que se passerait-il si les robots prenaient d'autres décisions que celles des hommes ? Que se passerait-il s'il y avait un conflit d'intérêt entre l'humain et le robot ? Certains scientifiques, comme Joël de Rosnay, nous invitent à « ne pas avoir peur de l'intelligence artificielle » puisque celle-ci demeure contrôlée.

Pour en discuter, nous recevons Laurence Devillers, professeure et chercheuse en intelligence artificielle, Jean-Gabriel Ganascia, informaticien, philosophe et spécialiste en intelligence artificielle et Laurent Alexandre, chirurgien, entrepreneur, spécialiste du transhumanisme (actionnaire de La Tribune, NDLR).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/07/2017 à 23:05 :
Le transhumanisme à pour but d'enrayer la mort, c'est des recherches pour trouver une solution contre la mort terrestre, après ça va révolutionner le domaine de la sécurité, du service à la personne, de la livraison au moins 50% de métier ancien en moins.
Mon avis : ça va mettre en péril l'espèce humaine.
a écrit le 20/07/2017 à 10:55 :
Il faut taxer le travail des robots comme on taxe le travail des hommes. Il faut taxer l'énergie consommée par les robots. Voir la note n°6 du CAE. Si on n'applique pas cette note, nous aurons prochainement beaucoup de difficultés.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :