Les nouveaux défis stratégiques dans le Facility Management

 |   |  619  mots
Xerfi Canal présente l'analyse de Philippe Gattet, Precepta
La Tribune publie chaque jour des extraits issus des analyses diffusées sur Xerfi Canal. Aujourd'hui, les nouveaux défis stratégiques dans le Facility Management

Le modèle du facility management fondé sur l'unique réduction des coûts comme promesse de valeur a fait long feu. Construit en France sur une seule logique industrielle, le facility management doit se réinventer pour reconstruire et relancer le marché. Selon l'étude réalisée par les experts de Precepta, deux axes de réflexion semblent incontournables :

  • 1. d'abord impulser une véritable stratégie de marque. Se forger une marque forte et évocatrice est indispensable dans un contexte de forte concurrence et de tensions avec les donneurs d'ordres. N'oubliez pas que la marque est le point de départ d'une stratégie de montée en gamme et de différenciation.
  • 2. Il s'agit aussi de repositionner la promesse de valeur autour de logiques servicielles beaucoup plus globales. Car si hier le facility manager fournissait des prestations industrielles à son client avec la réduction des coûts comme seul objectif, il doit aujourd'hui élargir sa gamme de services afin de valoriser les actifs immobiliers de son client tout en augmentant les capacités productives de ses occupants.

Opter pour des modèles de services plus qualitatifs

Les stratégies de lutte par les coûts (et par les prix) engagées par les acteurs du FM sont intenables. Elles contraignent en effet les opérateurs à adopter des modèles basés sur la productivité industrielle, nivelant alors les services vers le bas. Les facility managers doivent donc changer de modèle et opter pour des modèles de services plus qualitatifs, seuls capables de recréer efficacement de la valeur. Ces modèles plus qualitatifs seront basés sur : davantage de conseil et d'accompagnement, sur la co-construction de solutions servicielles à plus forte valeur ajoutée (une co-construction réalisée avec le client final et les partenaires) ; le modèle de demain devra aussi prendre en compte la RSE de manière plus systématique. Finalement, pour résumer, trois grands défis s'imposent aux acteurs pour construire ces nouveaux modèles compétitifs : élaborer une offre manifestement différenciante, s'inscrire dans une démarche qualité authentique et déployer une véritable culture digitale au sein des organisations. Car le digital apparaît comme un enjeu de taille pour mieux contrôler les coûts d'exploitation, optimiser le pilotage de la gestion technique du bâtiment, et maîtriser les consommations énergétiques. En d'autres termes, passer de la performance informatique à la performance immobilière. Ce sera indiscutablement l'un des grands facteurs clés de succès de demain.

Des mutations concurrentielles pour une refonte des stratégies de croissance

Les nouveaux besoins des donneurs d'ordres (de plus en plus globaux et multi-expertises) ainsi que la nécessaire intégration des mutations technologiques au sein des stratégies des FMers  modifient les règles du jeu concurrentiel et appellent à un élargissement du champ des compétences des acteurs. Ces deux facteurs les incitent alors à plutôt privilégier les alliances stratégiques et les partenariats et donc d'opter pour une logique d'écosystème d'affaires, au détriment de la croissance externe. Il s'agit donc pour les acteurs du FM d'appréhender ces nouveaux écosystèmes en formation afin de s'y insérer à leur avantage. Mais alors un certain nombre de questions se posent : quel modèle d'affaires adopter ? Avec qui tisser des liens plus ou moins ténus ? Comment se partager les coûts et les risques ?  Une chose est certaine : il devient aujourd'hui nécessaire de comprendre les logiques d'écosystèmes et leurs implications pour repenser les stratégies de croissance des acteurs du FM.

>> Plus de vidéos sur le site Xerfi Canal, le médiateur du monde économique

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :