Paiements : la Chine à la conquête de l'Europe

VU DE CHINE. Un nombre important de touristes chinois privilégient le règlement d'achats en liquide plutôt que par carte bancaire lorsqu'ils voyagent en Europe. Pourtant, des solutions de paiement chinoises se développent progressivement à l'international, leur garantissant à la fois la commodité et la sécurité. Par Chunyan Li, auteure du livre "Réussir sur le marché chinois" (Eyrolles).

2 mn

(Crédits : Reuters)

En Europe, le nombre de touristes chinois progresse de façon fulgurante : il a atteint 12,4 millions en 2017 et dépasserait 20,8 millions d'ici à 2022. En 2018, 2,2 millions de Chinois ont visité la France, dépensant au total 4 milliards d'euros. Ils voyagent davantage en famille, avec des amis ou même seuls, et sont de plus en plus à la recherche d'expériences authentiques. En revanche, nombre d'entre eux emportent encore beaucoup de cash pendant leur voyage et deviennent la cible des voleurs. Dans ce contexte, des solutions de paiement chinoises se développent progressivement à l'international, leur garantissant à la fois la commodité et la sécurité.

Il s'agit d'Alipay (Alibaba) et de WeChat Pay (Tencent), des applications de paiement mobile omniprésentes en Chine ; ou d'UnionPay, le spécialiste chinois des cartes bancaires, qui a une présence internationale déjà étendue, notamment en Asie : il a émis au total plus de 7,5 milliards de cartes. Elles sont acceptées dans 174 pays et régions, par plus de 55 millions de commerçants (dont 3,3 millions en Europe et 250000 en France), et par 2,9 millions de distributeurs de billets ATM. Sur le Vieux Continent, face aux concurrents déjà bien implantés comme Visa ou MasterCard, ces acteurs vont certainement bénéficier de la croissance rapide des touristes chinois, mais leurs ambitions ne vont pas se limiter là : certains souhaitent également « localiser » davantage leurs activités et attirer des clients locaux, grâce aux nouveaux modes de paiement.

Les acteurs chinois collaborent avec les institutions financières locales

En juin, UnionPay a signé un accord avec la startup britannique Tribe Payments. L'objectif : proposer ses cartes de paiement - physiques ou virtuelles - auprès des institutions financières, banques et fintech en Europe. Depuis quelques mois, Millennium bcp, la plus grande banque privée du Portugal, a été la première banque européenne à émettre des cartes labellisées UnionPay pour ses clients et à déployer le service de paiement QuickPass d'UnionPay. « L'Europe a toujours été une destination touristique très prisée des Chinois et des Asiatiques », note Wei Zhihong, directeur de marchés d'UnionPay International et responsable de sa branche européenne.

« Nous avons trois objectifs ici : continuer d'élargir et d'améliorer le réseau de commerçants et de distributeurs de billets acceptant notre carte, pour optimiser l'expérience de paiement des touristes et des titulaires de carte locaux ; émettre les cartes UnionPay dans plus de pays européens, en collaborant avec les principales institutions financières locales ; enfin, suivre la tendance de la transformation numérique du paiement en Europe, et renforcer les partenariats dans les secteurs comme le paiement mobile ou l'infrastructure financière. »

Alipay, lui, s'est associé récemment à six fournisseurs européens de portefeuilles mobiles pour promouvoir l'interopérabilité dans les paiements numériques via QR code. Cette collaboration pourrait concerner plus de 5 millions d'utilisateurs et plus de 190000 commerçants en Europe. Même si le niveau d'acceptation de paiement par QR code reste à tester chez les Européens, le nombre de ses adeptes chinois n'est pas négligeable : plus de 1 milliard pour Alipay, ainsi que pour WeChat !

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 19/07/2019 à 8:59
Signaler
Oui ben merci au peuple chinois de continuer de payer en liquide cela embête bien notre consortium financier européen.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.