Prix des télécoms : les entreprises françaises pas vraiment avantagées

 |   |  1691  mots
(Crédits : DR)
S'agissant des particuliers, les prix des télécoms sont en France particulièrement faibles, de loin les moins chers de tous les pays européens. Les entreprises françaises ne sont pas aussi avantagées, loin delà... Par Charles Cuvelliez, Membre du Collège de l'IBPT (régulateur belge des télécommunications)

L'IBPT, le régulateur belge des télécommunications, a publié la deuxième édition de son étude de prix telecoms pour entreprises sur 5 pays, Pays-Bas, Allemagne, France, Royaume Uni et Belgique. Cette étude suit celle pour les particuliers qui a mis en évidence, vu de Belgique, le caractère OVNI des prix pratiqués en France. La France se rattrape sur le segment B2B à moins d'être à votre compte car alors dans ce cas, il vous est loisible d'utiliser les offres pour particuliers pour vos besoins. Mais à partir de 5 employés, n'espérez pas.

Huit profils d'entrepreneurs

L'étude de l'IBPT a identifié 8 profils : il y a 4 profils « autoentrepreneur », le commerce proximité, le consultant qui travaille de chez lui, complétés par deux profils mobiles, un peu les miroirs des précédents, le plombier toujours en déplacement chez le client (au lieu du boucher derrière le comptoir) et le représentant de commerce. Il y a ensuite 4 profils de PME, de 5 à 50 utilisateurs, orienté soit sur le très local (site de production, point de vente), soit plus global si pas international (société commerciale) et enfin, la grande PME avec 50 utilisateurs aux profils individuels très variés. Au-delà, on est dans des offres sur mesure, non publiques, ce qui rend impossible une étude comparative.
L'étude considère d'abord la comparaison entre le moins cher de tous les opérateurs dans chaque pays, à la recherche des hard-discounter. Ensuite, elle compare chaque pays sur la moyenne des 3 opérateurs les moins chers, de façon à avoir une idée plus globale du niveau des prix sans hard discounter.

Voir l'étude complète

Les entrepreneurs individuels plutôt gagnants

Les sociétés unipersonnelles
Pour l'entreprise individuelle sans grands besoins télécoms, comme les commerces de proximité, boucherie ou boulangerie (20 GB de données par moi, +/- 40 appels par mois depuis un mobile et depuis un fixe, 25 SMS et à peine 100 MB de données mobile sans doute pour lire ses emails ), la France est la meilleure : non seulement des 5 pays, c'est chez elle qu'est le fournisseur le moins cher (à 30 EUR/mois, talonné par le Royaume-Uni) mais la moyenne des 3 fournisseurs les moins chers la place à nouveau première dans le classement, à 39 EUR/mois. Ce sont Internet fixe et la voix fixe qui représente 90 % du coût global. Entre 2014 et 2015, la France est, en outre, le seul pays du panel où les prix ont encore diminué alors que dans les autres pays, la tendance est à l'augmentation
Pour le consultant indépendant, travaillant de chez lui, aux besoins télécoms plus intenses (50 GB de données par mois, 120 appels par mois depuis une ligne fixe, 40 appels depuis un mobile, 25 SMS, 800 MB de données mobiles), la France performe toujours : le fournisseur le moins cher des 5 pays européens est français, à condition de prendre les services séparément. C'est aussi en France qu'on trouve les 3 opérateurs les moins chers, à condition de prendre du multiplay. Il en coutera 43 EUR/mois, en France, si on prend le temps de chercher le moins cher des fournisseurs ou 48 EUR en moyenne sur les 3 meilleurs marchés. Pour ce profil, entre 2014 et 2015, les prix sont restés quasi-stationnaires en France. Aux Pays-Bas et en Allemagne, ils ont plutôt augmenté.

 Après avoir pris deux profils d'utilisateurs professionnels qui ne se déplacent pas, l'étude aborde des profils mobiles : un plombier ou un technicien utilisent plus les données mobiles : 2GB par mois au lieu de 100 MB avec un peu plus du double d'appels mobiles. Il n'utilise jamais la téléphonie fixe. C'est alors le Royaume -Uni qui est champion toutes catégories : le plombier y trouvera le fournisseur le moins cher et ne déboursera que 35 EUR/mois . Sans trop d'efforts, il ne déboursera que 45 EUR. La France, en deuxième position, n'est pas loin derrière avec respectivement 40 EUR et 48 EUR. L'étude fait remarquer qu'une économie substantielle peut être faire si ces profils mobiles se débarrassent complètement du fixe (abonnements !).. Entre 2014 et 2015 les coûts ont baissé dans 4 pays sur 5 (l'exception est l'Allemagne).

Pour le consultant à domicile, la France et le Royaume Uni dans un mouchoir de poche

Dernier profil individuel mobile qui fait écho au consultant travaillant à domicile, celui du représentant commercial, toujours en déplacement. Sa consommation internet fixe tombe de 50 GB/mois à 20 GB par mois mais il passe de 800 MB/moins de données par mobiles à 2 GB. Ses appels vocaux montent à 250/mois et il ne fait logiquement plus d'appels depuis son fixe. La France et le Royaume Uni se tiennent dans un mouchoir de poche. C'est de l'autre côté de la Manche qu'on trouve le fournisseur le moins cher des 5 pays, mais c'est la France qui a en moyenne les 3 fournisseurs les moins chers. Dans ce cas, il en coutera au représentant de commerce 55 EUR/ mois. Ici aussi entre 2014 et 2015 les coûts ont diminué en France et ailleurs.
Bref, pour les télécoms, il fait bon vivre en France comme autoentrepreneur : on y trouve les services télécoms les moins chers.

Pour les PME, la France perd beaucoup de places

Les PME de 5 à 50 utilisateurs
L'étude aborde les sociétés de 5 à 50 employés. Elle commence par les points de vente qui ont 5 utilisateurs des télécoms. L'utilisation d'Internet (présence sur le net, mails, interactions avec les clients,...) y est logiquement plus intense ainsi que la téléphonie fixe mais moins le mobile. On parle de 50 GB de données par mois, par utilisateur, de 900 MB de données mobiles, 90 appels depuis le fixe et 80 appels mobiles. Les débits internet sont 3 fois plus rapides pour tenir compte du nombre plus élevé d'utilisateurs sur place.

La France verse alors dans les mauvais élèves : si on fait un palmarès entre fournisseurs le moins chers des 5 pays étudiés, la France se classe 4ème ! Quant à élargir ce palmarès à la moyenne des 3 fournisseurs les moins chers dans chaque pays, la France arrive en queue, 5 ème. Avec le moins cher des fournisseurs, un point de vente en France déboursera 286 EUR par mois (contre 255 EUR pour le pays le moins cher). Pour une moyenne des fournisseurs les moins chers, on arrive à 334 EUR (contre 266 EUR chez le moins cher, en Belgique). L' IBPT avance une hypothèse sur ce résultat qui contraste pour la France : on y trouve moins de service professionnels à large bande en stand alone. Entre 2014 et 2015, les prix ont même augmenté en France, entre 16 EUR et 22 EUR par mois, un petit 5 %
Vient ensuite la société commerciale, moins tournée sur le local, avec 10 utilisateurs. La consommation d'internet fixe se monte à 50 GB/mois/utilisateur, 800 MB/mois/utilisateur pour le mobile, 180 Appels depuis le fixe et 30 appels depuis le mobiles. Ce sont les Pays-Bas qui sont les moins chers dans ce cas. La France obtient la 3ème place sur 5 avec une dépense de 561 EUR/mois si on y prend le fournisseur le moins cher. Ce qui frappe est la proportion que prend le coût des appels fixes (pas de multiplay autorisé avec 5 utilisateurs). Entre 2014 et 2015, les prix ont augmenté de 52 EUR pour le moins cher : 10 %,
Il y a le site de production locale, 10 utilisateurs qui, donc, ne sont pas spécialement mobiles. Par utilisateur, on table donc sur 50 GB par mois en internet fixe mais à peine 200 MB en données mobiles, 180 appels/mois/utilisateur depuis un téléphone fixe et 80 appels mobiles. A nouveau les Pays-Bas arrivent en première position. La France est 3ème pour le fournisseur le moins cher par pays et 4ème si on regarde la moyenne des 3 opérateurs les moins chers. La différence frappe aussi au niveau du prix à payer puisque le fournisseur français le moins cher facturera pour ce profil : 583 EUR (contre 499 EUR aux Pays -Bas) mais 750 EUR (538 EUR aux Pays Bas) en moyenne si on ne fait pas attention à vraiment prendre le moins cher. C'est à nouveau la voix fixe et la voix mobile cette fois aussi qui represente la majeure partie des coûts. Entre 2014 e 2015, les prix ont légèrement diminué de 4 EUR pour le moins cher mais augmenté 71 EUR pour la moyenne des moins chers.

Grosses PME: la France au deuxième rang


Dernier profil, l'entreprise à 50 utilisateurs, la PME de grande taille. La diversité des profils de ces 50 usagers (administratifs, vendeurs sur la route, techniciens,...) fait qu'il y aura une forte demande tant pour les appels mobiles que les appels fixes. C'est une entreprise locale, pas une multinationale. On table donc toujours sur 50 GB/mois par utilisateur et par mois, 180 appels depuis le fixe, 80 appels depuis le mobile. La France est alors n°2 pour le fournisseur le moins cher par pays et n°3 pour la moyenne. Dans un premier cas, il en coutera à la PME : 2568 EUR/mois, dans le deuxième cas, 3575 EUR/ mois. La voix fixe représentera à nouveau 75 % du coût par absence de multiplay.
Malgré tout, la France et le Royaume-Uni figurent souvent, bien que pas exclusivement, parmi les moins chers mais uniquement pour les très petites entreprises, tandis que les Pays-Bas sont plus favorables aux PME. l'Allemagne se classe souvent comme pays le plus cher.

Méthodologie

L'étude se base sur les prix comparés et publics dans les 5 pays en février 2015. Elle ne prend pas en compte les offres promotionnelles, les frais de connexion pour se focaliser sur les coûts mensuels. A l'exception des données mobiles intéressantes même pour les autoentrepreneurs, les offres prépayées sont exclues. Les limitations régionales ne sont pas prises en compte pour ne pas compliquer le modèle. L'opérateur, s'il pouvait proposer son offre à l'échelon national, le ferait certainement ! Enfin, les appels gratuits entre employés ne sont également pas pris en compte car cet avantage est difficile à chiffrer en volume d'appels. Les corrections liées au coût de la vie sont également négligées car elles sont faites pour le particulier qui en tient compte dans son acte d'achat.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/08/2015 à 17:36 :
Pour ma Pme j ai choisi Vivaction de loin le mieux placé devant les cadors de la bande des quatres ! Résultat 30% d économies en un simple coup de fil !😋😍

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :