Banlieues, ruralité... les fractures vues par Moussa Camara (Les Déterminés)

A quelques mois des élections municipales, des personnalités du monde économique, politique et culturel ont partagé leur regard sur la décentralisation en France. Parmi eux, Moussa Camara, président-fondateur de l'association Les Déterminés, à l'occasion de l'événement « The Village » qui a eu lieu à Saint Bertrand de Comminges en Haute-Garonne.

1 mn

Le responsable associatif en est aujourd'hui convaincu : « Je n'ai pas l'intention de me lancer en politique; j'ai l'impression de faire de la politique chaque jour avec Les Déterminés », confiait Moussa Camara à La Tribune fin août à l'occasion de l'événement « The Village ». Basée à Cergy en banlieue parisienne, l'association soutient des créateurs d'entreprise dans « tous les quartiers de France », souligne le jeune président-fondateur qui refuse « la stigmatisation ».

A quelques mois des municipales et avec le reflux des Gilets Jaunes de la rentrée, le président-fondateur de l'association « Les Déterminés » est interpellé par un thème commun à plusieurs personnalités de l'événement « The Village » : la fracture territoriale. Qu'elle soit rurale ou dans les périphéries, la fracture continue d'être visible en France, selon Les Déterminés qui a noué plusieurs partenariats dont un avec le Medef pour étendre son initiative. Il lance un message aux maires de France, ceux qui seront candidats dans les campagnes et les métropoles.

Retrouvez la série vidéos « Décentralisons ! » sur LaTribune.fr et chaque semaine le spécial Municipales 2020 dans l'hebdomadaire LA TRIBUNE.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 24/09/2019 à 12:29
Signaler
Et pourtant, parfois je reves que des gens réellement concernés par la vie des citoyens comme lui et nombreux autres se lancent et gagnent les élections permettant enfin de nous sauver la peau. Puis je me réveille dans notre réalité oligarchique ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.