« Retenir » les réfugiés au Proche-Orient : est-ce encore possible ?

 |   |  141  mots
(Crédits : DOMINIC EBENBICHLER)
[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, est-ce encore possible de retenir les réfugiés au Proche-Orient ?

Les Syriens chassés par le conflit, installés pour la plupart dans les pays frontaliers comme la Turquie, le Liban et la Jordanie, ont dépassé le seuil des 4 millions, selon les Nations unies.

« À Beyrouth, ils sont partout dans la rue. Ils mendient et dorment par terre », décrit Gareth Richards, directeur de l'ONG CARE au Liban.

« Les enfants arrivent au Liban exténués, choqués par la guerre. »

Les pays du Proche-Orient sont-ils en position d'aider leur voisin syrien ?

Pour analyser la situation, le médecin de guerre Raphaël Pitti, rentré de Syrie il y a dix jours, le représentant du Haut-Commissaire de l'ONU pour les réfugiés en France Philippe Leclerc, et le journaliste Nicolas Hénin.

_____

>>> Suivez 28 minutes sur le site de l'émission
sur Twitter @28minutes et sur Facebook

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/09/2015 à 7:30 :
La réponse à cette question est évidente : que choisiriez-vous, si dans votre pays tout ou presque était détruit, si là où vous êtes présentement, vous dormez dehors, avez faim, ... et que des pays où il fait bon vivre vous tendent la main ?
a écrit le 18/09/2015 à 7:30 :
La réponse à cette question est évidente : que choisiriez-vous, si dans votre pays tout ou presque était détruit, si là où vous êtes présentement, vous dormez dehors, avez faim, ... et que des pays où il fait bon vivre vous tendent la main ?
a écrit le 17/09/2015 à 21:44 :
Ce titre revient à se demander autrement si éviter la guerre civile et le retour des pogroms est encore possible... Complètement irresponsable, quoi !
a écrit le 17/09/2015 à 18:40 :
Leur situation est difficile la mienne aussi je suis dans la rue et aux ont des logement la France aux Françaises
a écrit le 17/09/2015 à 18:36 :
Syriens au combat en Syrie et pas dans les rue de Paris immigrés ord de France
a écrit le 17/09/2015 à 16:08 :
D'accord que leur situation est difficile, ce n'est pas une raison pour qu'on récupère leurs problèmes. En France aussi en 39/45 on a eu des problèmes, les Français n'ont été se réfugier en Syrie mais se sont battu ( au moins pour les plus courageux) contre l'occupant. Un exemple qu'ils pourrait suivre. Ils viennent d'Asie et d'Afrique mais plusieurs pays de leur propre continent refusent de les accueillir.
a écrit le 17/09/2015 à 14:42 :
Il y a un mot d'ordre du gouvernement datant d'une semaine, immédiatement respecté par les journalistes : on ne dit plus immigration, transformée plus favorablement un temps en migrants mais désormais par obligation "réfugiés". Le terme est impropre toute la presse le sait mais les ordres sont les ordres. En réalité ce sont des déserteurs qui fuient en situation de guerre. Il faut leur dire clairement de retourner chez eux pour lutter contre ce qui les opprime, c'est leur devoir de citoyen.
Réponse de le 21/09/2015 à 23:15 :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Exode_de_1940_en_France

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :