Suède, Allemagne et Autriche : pourquoi le silence sur les agressions sexuelles ?

[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui: Suède, Allemagne et Autriche, pourquoi le silence sur les agressions sexuelles ?

1 mn

(Crédits : WOLFGANG RATTAY)

Les nombreuses agressions sexuelles contre des femmes en Allemagne ont fait surgir des révélations en Autriche et en Suède. En Autriche, des dépositions de femmes ont été recueillies pour des agressions survenues également dans la nuit de la Saint-Sylvestre.

En Suède, la police aurait caché des agressions sexuelles remontant à 2014 et à 2015. Les autorités allemandes évoquent un «taharrush gamea», un phénomène assez répandu dans le monde arabe d'agressions sexuelles collectives lors de rassemblements. Alors que les nationalités des agresseurs sont peu à peu révélées, pourquoi avoir fait le choix de taire des évènements d'une telle ampleur ?

Pour en débattre, la journaliste Caroline Fourest, la directrice de la Revue des deux mondes Valérie Toranian et le sociologue Éric Fassin.

_____

>>> Suivez 28 minutes sur le site de l'émission
sur Twitter @28minutes et sur Facebook

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 17/01/2016 à 18:59
Signaler
Est oui, ils y a des hypocrite parmis les politiques, les journalistes, dire la vérité est contraire aux politiquement correctes...... Ils faut bien comprendre que nos cultures sont totalement différentes, la place de là femmes et malheureusement tr...

à écrit le 17/01/2016 à 1:54
Signaler
@ BONJOUR : ......Et en FRANCE NON ??

à écrit le 16/01/2016 à 20:02
Signaler
Lorsque "l'affaire" de Cologne a éclaté, je m'y suis peu intéressée. Quelques jours plus tard, il était question d'une même "affaire" à Zurich en Suisse. Je me suis dis "tiens, pourquoi ces femmes n'ont pas parlé avant ?" Puis sont arrivés d'autres t...

à écrit le 16/01/2016 à 19:17
Signaler
Le retard des autorités policières et politiques à divulguer l’information s’explique peut-être par l’insouciance habituelle à l’égard de la violence contre les femmes, mais aussi par la crainte de susciter une vague de xénophobie. Au lieu de dénonce...

à écrit le 16/01/2016 à 19:09
Signaler
Quelques remarques : 1) Il y a un million de réfugiés qui sont arrivés en Allemagne en 2015. Or il n'y avait pas un million d'agresseurs le soir du nouvel an, loin de là. Le problème n'est donc pas le fait d'être réfugié, d'être syrien ou maghrébin....

le 17/01/2016 à 7:11
Signaler
J'ai du mal avec certains raisonnements, ou prétendus tels: 1. Il y a 30 millions d'automobilistes. Or il n'y avait pas 30 millions d'automobilistes sur les lieux des accidents mortels cette année. Loin de là. Donc les 5000 morts dans ces accidents ...

à écrit le 16/01/2016 à 18:46
Signaler
en France l'attitude de nos politiques est identique , le refus des fichages ethniques en est la preuve il serait sans doute trop édifiant

à écrit le 16/01/2016 à 16:09
Signaler
Il y a quelques années, il s'est avéré que des pakistanais abusaient de jeunes filles anglaises en difficulté et que la police avait camouflé ces faits pour ne pas être accusée de racisme.

à écrit le 16/01/2016 à 12:59
Signaler
Bah autant appeler un chat un chat plutot qu'un animal à poil qui a 4 pattes de la famille des félins et qui peut redevenir être sauvage. Les politiciens n'en ont que faire de votre pauvre vie quotidienne... ils préfèrent régler des problèmes de gros...

à écrit le 16/01/2016 à 12:15
Signaler
les allemands et les autrichiens sont ulceres de la facon dont ca s'est passe et des consignes qui ont ete donnees au plus haut niveau ca va se ressentir dans les prochaines elections...

à écrit le 16/01/2016 à 11:34
Signaler
Certains ont invoqué pour expliquer ce phénomène, l'arrivée de groupes essentiellement masculins. Mais ça n'explique pas pourquoi, dans l'immigration des années 60 où des hommes seuls d'origines variées, souvent regroupés dans des foyers, précédaient...

le 16/01/2016 à 12:12
Signaler
Pas d'amalgame svp! C'est un ordre, au cas où vous ne l'auriez pas compris les médias et les politiques vous le rappelleront.

le 16/01/2016 à 13:11
Signaler
@Louis, je trouve votre commentaire déplacé, fermé d'esprit, autoritaire et non constructif. @José, peut être que les temps changent. Peut être que la révolution sexuelle des femmes d'ici rentre en contradiction avec la culture de leurs agresseurs. ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.