Travail, impôts, SNCF : Macron engage-t-il une révolution libérale ?

 |   |  165  mots
[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, Macron engage-t-il une révolution libérale ?

Réforme du Code du travail, réforme de l'impôt sur la fortune (ISF), baisse de 5 euros sur les aides au logement (APL, ALF et ALS) : Emmanuel Macron démarre cette rentrée sociale sur les chapeaux de roues. En échange de la reprise de la dette ferroviaire, le président a annoncé vouloir mettre fin au régime de retraite des cheminots, provoquant l'incompréhension du côté de la SNCF. La réforme du Code du travail représente quant à elle une orientation libérale assumée. Par ailleurs, Emmanuel Macron a affirmé voir dans le modèle suédois, un pays social-libéral, « une véritable source d'inspiration ».

Sommes-nous face à des réformes à la Tony Blair ? L'opinion est-elle prête à accueillir ces changements ? Emmanuel Macron est-il en train de faire une révolution libérale ?

Pour en débattre, nous recevons le philosophe Michel Onfray, l'essayiste et économiste Philippe Manière et Sandrine Foulon, rédactrice en chef adjointe d'Alternatives Économiques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/09/2017 à 8:37 :
Les Français ne sont pas capables de comprendre qu'ils n'y comprennent rien en économie!
Réponse de le 17/10/2017 à 16:05 :
Parce que tu crois que tu y connais quelque chose ?
a écrit le 09/09/2017 à 8:15 :
Je complète mon commentaire. Le Président doit respecter les règles de la "macroéconomie". Ces règles précisent la relation entre cout du travail et prix de l'énergie. Cela correspond à la notion de productivité du travail. Il faut appliquer la note n°6 du CAE. Mais qui est capable de le comprendre? Personne? Alors, adieu Macron!
a écrit le 08/09/2017 à 18:58 :
Il faut supprimer les régimes de retraites, ou supprimer le Président. Attention!
Réponse de le 17/10/2017 à 16:06 :
La solution 2

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :