Fisher Investments Europe : Évitez les erreurs coûteuses dues à la confusion entre corrections et marchés baissiers

Fisher Investments Europe sait que les deux types de replis du marché actions les plus couramment évoqués sont les « corrections » et les « marchés baissiers ». Les investisseurs ont souvent du mal à différencier les deux. Si ces phénomènes peuvent sembler similaires en apparence, savoir différencier une correction d’un marché baissier peut vous aider à éviter des erreurs coûteuses qui pourraient vous empêcher de réaliser vos objectifs d’investissement à long terme.

8 mn

(Crédits : DR)

Quelle est la différence entre une correction et un marché baissier ?

Les corrections sont des replis relativement courts et soudains de -10 % à -20 %, dus à une perte de confiance des investisseurs. Elles peuvent survenir à tout moment, avec ou sans raison, et durer pendant des jours, des semaines ou des mois, ce qui les rend impossibles à prédire ou à anticiper correctement. Les corrections sont généralement déclenchées par les craintes des investisseurs, ou par une information effrayante largement relayée par les médias. Elles se déclarent fréquemment et font partie de la vie des marchés haussiers.

Les marchés baissiers sont différents. Un marché baissier désigne une baisse d'environ -20 % ou plus, due à des facteurs fondamentaux, et qui s'étend généralement sur une période prolongée. Les marchés baissiers sont beaucoup plus rares et viennent ponctuer naturellement les marchés haussiers.

Signes indiquant que vous assistez à une correction :

  • La chute depuis un sommet du marché relativement récent a lieu de façon soudaine et brutale.
  • Cette chute soudaine s'accompagne d'informations effrayantes relayées par les médias, comme des statistiques économiques décevantes, des conflits géopolitiques récents, ou des catastrophes naturelles.
  • Malgré les gros titres alarmistes, les fondamentaux économiques sont robustes.

Signes indiquant que vous assistez à un marché baissier :

  • Le déclin démarre en douceur. Souvent, les marchés baissiers représentent environ -2 % par mois, prenant la forme d'une lente érosion depuis un sommet arrondi, par opposition au versant abrupt incarné par la correction.
  • Les investisseurs et la presse restent optimistes au sujet des perspectives du marché haussier, alors que les fondamentaux se dégradent : affaiblissement des bénéfices des entreprises, essoufflement de la croissance des revenus ou creusement des écarts entre les stocks en hausse des entreprises et la demande en baisse des consommateurs.
  • Une mauvaise surprise majeure capable d'amputer le produit intérieur brut (PIB) mondial de plusieurs milliers de milliards d'euros vient ébranler un marché haussier — un événement qui suscitait auparavant peu de débats ou de craintes.

Cycles de vie des marchés baissiers et des corrections

Les corrections et les marchés baissiers suivent une évolution bien distincte. Dans la mesure où elles sont souvent provoquées par un changement d'humeur imprévisible plutôt que par les fondamentaux économiques, les corrections peuvent s'achever aussi vite qu'elles ne commencent. Après un repli vertigineux convainquant certains que le pire est à venir, les actions se redressent et dépassent leurs niveaux précédents sans crier gare.

Compte tenu de la brutalité de son début et de sa fin, une correction n'a pas d'évolution « normale ». Et aucune correction n'est identique à une autre. Pendant les phases de correction des marchés, les experts et la presse financière s'efforcent invariablement de trouver des explications, mais en général, les actions se redressent avant qu'ils se soient mis d'accord.

Fisher Investments Europe a la conviction que les marchés baissiers naissent dans l'euphorie des investisseurs, grandissent dans la contraction économique, mûrissent dans la récession et meurent dans la panique. Souvent, les marchés baissiers commencent en douceur, car l'euphorie des investisseurs a tendance à continuer d'étirer les prix malgré la dégradation des fondamentaux : tout au plus observe-t-on quelques baisses légères au cours des premiers mois. Les effets du marché baissier se font sentir plus tard, quand la réalité s'impose. Généralement, près des deux tiers de la baisse d'un marché baissier, en termes de pourcentage, ont lieu pendant son dernier tiers de vie.

Comment les investisseurs doivent réagir aux corrections et aux marchés baissiers

La nature soudaine et imprévue des corrections peut créer la panique et inciter à tort les investisseurs à vendre précipitamment. Pourtant, les investisseurs qui essaient d'anticiper les corrections s'exposent à des risques considérables. Premièrement, les coûts de transaction et les éventuelles conséquences fiscales peuvent constituer un lourd fardeau pour ceux qui se livrent fréquemment à des achats et des ventes sur le marché. Surtout, les investisseurs risquent de réduire involontairement leurs rendements s'ils ne parviennent pas à anticiper parfaitement le bon moment pour sortir du marché et y revenir ensuite, une tâche quasiment impossible.

Même si l'incertitude accompagnant les corrections peut être éprouvante, la trajectoire ascendante d'un marché haussier peut très vite se rétablir lorsqu'une correction prend fin : les prix peuvent alors gagner jusqu'à 10 % environ pendant la première semaine de rebond. Passer à côté de ces rendements peut se révéler extrêmement coûteux et préjudiciable à vos objectifs financiers à long terme.

Pour y remédier, Fisher Investments Europe estime que la meilleure chose à faire est simplement d'attendre la fin de la correction. Sur le papier, il peut être inconfortable de subir des pertes sur le moment, mais conserver vos investissements, afin de vous exposer au rebond qui aura lieu quand le marché haussier se rétablira, permet dans une large mesure de compenser les éventuels dommages subis au préalable dans votre portefeuille. Certains investisseurs peuvent même mettre à profit des corrections pour se positionner à bon compte sur des actions.

Souvent, il n'est pas nécessaire d'anticiper précisément les marchés baissiers, car ceux-ci démarrent la plupart du temps en douceur, et durent plus longtemps que les corrections. Fisher Investments Europe recommande de prendre au moins trois mois pour évaluer si un repli constitue bel et bien un marché baissier. Cette « règle des trois mois » laisse le temps d'analyser les fondamentaux et les éventuels moteurs de marché baissier, afin de déterminer si les prix s'orientent vers des reculs plus importants. Elle vous laisse également le temps de voir si le marché haussier se rétablit de lui-même.

Les marchés baissiers démarrent lentement, mais ils s'achèvent et s'inversent souvent assez vite. Par conséquent, si vous estimez être en présence d'un marché baissier et que vous avez positionné votre portefeuille de manière défensive, n'attendez pas trop avant de revenir sur le marché. Le fait est que l'histoire moderne compte très peu de marchés baissiers ayant duré plus de deux ans. C'est pourquoi Fisher Investments Europe prévient qu'un positionnement baissier de plus de 18 mois vous fait courir le risque de manquer la réelle envolée qui marque en principe le début du prochain marché haussier.

En apprenant à distinguer corrections et marchés baissiers, vous démultipliez vos chances de réaliser vos objectifs d'investissement à long terme. Une baisse des actions peut être éprouvante, mais souvenez-vous que les corrections sont passagères, et qu'elles font partie de la vie des marchés haussiers. Tant que vous n'observez pas de signes incontestables de marché baissier, le mieux est souvent de ne pas dévier de votre plan d'investissement et de tenir bon.

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Ne manquez pas les dernières actualités et perspectives de marché de Fisher Investments Europe:

Fisher Investments Europe est le nom commercial utilisé par Fisher Investments Luxembourg, Sàrl en France (« Fisher Investments Europe »). Fisher Investments Luxembourg, Sàrl est une société à responsabilité limitée constituée au Luxembourg sous le numéro B228486 et réglementée par la Commission de Surveillance du Secteur Financier (« CSSF »). Son siège social est sis à l'adresse suivante : K2 Building, Forte 1, 2a rue Albert Borschette, Troisième étage L-1246 Luxembourg.

Ce document reflète les opinions générales de Fisher Investments Europe et ne doit pas être considéré comme une recommandation personnalisée en matière d'investissement ou de fiscalité ni comme un reflet de la performance client. Rien ne garantit que Fisher Investments Europe maintiendra ces opinions, qui sont susceptibles de changer à tout moment si de nouvelles informations ou analyses lui sont communiquées ou en cas de réévaluation de celles-ci. Les informations contenues dans le présent document ne constituent en aucun cas une recommandation ou une prévision quant à l'évolution des conditions de marché. Elles sont fournies à titre purement indicatif. La situation actuelle ou future des marchés peut différer considérablement de celle présentée ici. De plus, aucune garantie n'est donnée quant à l'exactitude des hypothèses formulées à des fins d'illustration dans le présent document. L'investissement sur les marchés financiers comporte un risque de perte de tout ou partie du capital investi, et rien ne garantit que ce montant pourra être récupéré. Les performances passées ne sont ni une garantie ni un indicateur fiable des performances futures. La valeur de vos investissements et les revenus qui en découlent peuvent fluctuer au gré des évolutions des marchés financiers et des taux de change mondiaux.

L'investissement sur les marchés boursiers s'accompagne d'un risque de perte de tout ou partie du capital investi et rien ne garantit que ce montant pourra être récupéré. Les performances passées ne sont pas une garantie de résultats futurs. Les fluctuations des devises internationales peuvent se traduire par des performances inférieures ou supérieures. Ce document reflète les opinions générales de Fisher Investments Europe et ne doit pas être considéré comme une recommandation personnalisée en matière fiscale ou d'investissement, ou comme un reflet de sa performance ou de celle de ses clients. Rien ne garantit que Fisher Investments Europe maintiendra ces opinions, qui sont susceptibles de changer à tout moment si de nouvelles informations ou analyses lui sont communiquées ou en cas de réévaluation de celles-ci. De plus, aucune garantie n'est donnée quant à l'exactitude des prévisions fournies. Toutes les prévisions passées et futures peuvent ne pas être aussi exactes que les informations contenues dans le présent document.

8 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.