Fisher Investments Europe : quand les investisseurs peuvent-ils espérer une reprise du marché ?

une reprise du marché ? Les marchés baissiers peuvent être des expériences douloureuses lors desquelles de nombreux investisseurs perdent espoir face à une baisse de leur portefeuille de 20 % ou plus. Bien que l’investissement dans les actions s’accompagne d’une volatilité difficile à vivre, Fisher Investments Europe recommande d’adopter une vision à long terme. Les marchés baissiers font naturellement partie du cycle de marché et de l’investissement dans le temps.
(Crédits : DR)

En effet, rappelons que le rendement annualisé moyen des actions sur le long terme (environ 10 %) tient compte des marchés baissiers. Il est important de noter que lorsque les actions chutent - même dans une large mesure - elles finissent par se redresser pour atteindre de nouveaux sommets et poursuivre leur ascension. Quelle que soit l'ampleur d'un marché baissier, le cycle haussier qui suit est pratiquement toujours plus long et plus fort (Illustration 1). Il est important de rappeler que saisir les opportunités de rendements qu'offre une reprise du marché est un facteur clé pour un investissement réussi à long terme.

Illustration 1 : Phases haussières et baissières du S&P 500 depuis 1946, ampleur et durée

Factset

Source : FactSet, au 22/11/2022 ; niveau de l'indice S&P 500 du 29/05/1946 au 21/11/2022.

Comment savoir si un marché baissier touche à sa fin ? Et, plus important encore, devez-vous procéder à des ajustements de portefeuille si vous anticipez un nouveau marché haussier ? Cet article de Fisher Investments Europe se concentre sur l'évolution classique du sentiment des investisseurs et les pièges à éviter à l'approche des creux des marchés baissiers. Il explique également pourquoi il est parfois préférable d'adopter une approche anticonformiste qui peut porter ses fruits au moment où d'autres sont déçus par le marché.

Le sentiment négatif des investisseurs est-il le signe d'un marché haussier ?

Lorsque les marchés baissiers sont proches de leur point bas, ou leur creux, le moral des investisseurs tend à être le plus morose. Ceux-ci se concentrent alors sur les actualités négatives qui confirment leurs perspectives pessimistes de marché et, par conséquent, ils ignorent les fondamentaux positifs. Ken Fisher, fondateur de Fisher Investments, nomme ce phénomène le « pessimisme de l'incrédulité ». Cette attitude peut inciter certains investisseurs à vendre leurs actions pour éviter de nouvelles pertes. Cependant, contrairement à ce qu'on pense, les reprises du marché commencent souvent lorsque les conditions économiques sont au plus mal. En restant investi pendant cette période de morosité, vous pouvez vous assurer de tirer parti d'une reprise imminente.

Fisher Investments Europe a conscience que lorsque les investisseurs n'attendent rien du marché, comme c'est le cas aujourd'hui, des surprises positives, même petites, peuvent ouvrir la voie à un rebond. Le célèbre investisseur Sir John Templeton a dit un jour : « Les marchés haussiers naissent dans le pessimisme, grandissent dans le scepticisme, mûrissent dans l'optimisme et meurent dans l'euphorie. » Un moral en berne des investisseurs prépare le terrain pour un nouveau marché haussier, de la même manière qu'un excès d'enthousiasme peut augurer un krach. Lorsque l'on recherche les signes d'une reprise potentielle du marché, un sentiment trop sombre peut indiquer que la baisse pourrait toucher à sa fin.

Il est également important de noter que les marchés baissiers ont tendance à être plus courts que ce à quoi on s'attend. Par exemple, la durée médiane nécessaire pour que le marché atteigne son plus bas après être passé sous le seuil de -20 % est d'un mois, et la durée médiane entre le sommet et la reprise est de 26 mois.[i] Toutefois, lorsque le sentiment se dégrade au cours d'un repli, de nombreux investisseurs ne peuvent pas imaginer une reprise prochaine des marchés. Cela peut les inciter à prendre des décisions hâtives qui pourraient avoir un impact négatif sur la réussite de leurs investissements à long terme, selon Fisher Investment Europe.

Tenter de prédire exactement le moment où le marché entrera dans un nouveau cycle est un jeu perdu d'avance

Il est impossible d'identifier le début exact d'un nouveau marché haussier sans un recul suffisant. Notamment compte tenu du fait que les pires séances comme les meilleures peuvent se produire aux alentours des creux du marché (Illustration 2). Ainsi, pour les investisseurs à long terme, il est souvent prudent de rester investi pendant les replis du marché et de s'en tenir à leur stratégie à long terme afin de ne pas passer à côté du prochain rebond. Comme nous l'avons évoqué précédemment, lorsque des baisses importantes du marché se produisent, les investisseurs peuvent être tentés de réagir de façon contre-productive, en vendant leurs actions par exemple. Même si cela peut apporter un réconfort temporaire, Fisher Investments Europe met en garde contre le fait que cela ne fera probablement que figer les pertes. Vendre au mauvais moment peut également vous empêcher de saisir les opportunités offertes par la reprise du marché, à moins que vous ne rachetiez ces actions au bon moment, ce qui est extrêmement difficile.

Illustration 2 : Les meilleures séances se produisent dans les pires moments

Factset

Source : FactSet, au 25/11/2022. Les 50 jours de variation en pourcentage les plus élevés par rapport au jour précédent, indice de rendement total S&P 500, données quotidiennes, 09/03/2009 - 23/11/2022.

Depuis la fin de l'année 1991, l'indice MSCI World a connu une croissance d'environ 504 % (6,2 % en rythme annualisé). Ces chiffres comprennent tous les marchés baissiers et les corrections survenus au cours de cette période. Un investisseur qui n'a manqué que les dix meilleures séances obtient un rendement cumulé d'environ 236 % seulement - il s'agit d'une énorme différence ! Si vous ratez 50 des meilleures séances sur cette période de 30 ans, votre rendement cumulé tombe alors à 0 %.[i] Étant donné l'étroite corrélation entre les séances de forte hausse et les premiers stades d'un nouveau marché haussier, vous ne voulez pas risquer de les manquer.

Le rebond est proche, ne le ratez pas !

Fisher Investments Europe a conscience que l'investissement à long terme n'est pas un long fleuve tranquille - si c'était le cas, nous serions tous des investisseurs. Mais comprendre le sentiment et les tendances du marché tout au long d'un cycle de marché baissier classique peut aider les investisseurs à se positionner pour profiter d'une reprise future. Prenons l'exemple de 2022. Les craintes généralisées concernant la guerre en Ukraine, le ralentissement de la croissance économique, l'inflation et les confinements contre le COVID-19 en Chine (pour n'en citer que quelques-uns) font douter les investisseurs de la possibilité d'une reprise. Les investisseurs pessimistes peuvent passer outre la résilience des bénéfices des entreprises, l'allègement des goulets d'étranglement de la chaîne d'approvisionnement et la solidité des prêts bancaires, car ils continuent (à tort) à considérer les hausses de taux des banques centrales et l'inflation élevée comme des facteurs négatifs. Fisher Investments Europe met en garde contre le risque de devenir la proie du pessimisme de l'incrédulité. Qu'il soit déjà en cours ou à venir, un nouveau marché haussier finira par se mettre en place - et souvenez-vous que le marché a tendance à récompenser la patience des investisseurs.

Ne manquez pas les dernières actualités et perspectives de marché de Fisher Investments Europe:

Fisher Investments Europe est le nom commercial utilisé par Fisher Investments Luxembourg, Sàrl en France (« Fisher Investments Europe »). Fisher Investments Luxembourg, Sàrl est une société à responsabilité limitée constituée au Luxembourg sous le numéro B228486 opérant également sous le nom Fisher Investments Europe (« Fisher Investments Europe »). Son siège social est sis à l'adresse suivante : K2 Building, Forte 1, 2a rue Albert Borschette, Troisième étage, L-1246 Luxembourg. Fisher Investments Europe est agréée en tant que société d'investissement par la Commission de Surveillance du Secteur Financier (« CSSF ») et en tant qu'intermédiaire en assurance auprès du Commissariat aux Assurances (« CAA ») et de l'ORIAS (sous le numéro 2020CM004). La succursale française de Fisher Investments Europe est immatriculée au Registre du commerce et des sociétés de Paris sous le numéro 853 467 207. S'agissant de ses services de gestion de portefeuille discrétionnaire, Fisher Investments Europe externalise à ses sociétés apparentées une partie des fonctions quotidiennes de gestion de portefeuille, de conseil en investissement et de trading.

Ce document reflète les opinions générales de Fisher Investments Europe et ne doit pas être considéré comme une recommandation personnalisée ou comme un reflet de la performance obtenue par ses clients. Rien ne garantit que Fisher Investments Europe maintiendra ces opinions, qui sont susceptibles de changer à tout moment si de nouvelles informations ou analyses lui sont communiquées ou en cas de réévaluation de celles-ci. Les informations contenues dans le présent document ne constituent en aucun cas une recommandation ou une prévision quant à l'évolution des conditions de marché. Elles sont fournies à titre purement indicatif. La situation actuelle ou future des marchés peut différer considérablement de celle présentée ici. De plus, aucune garantie n'est donnée quant à l'exactitude des hypothèses formulées à des fins d'illustration dans le présent document.

---

[1] Source : Données financières mondiales, FactSet

[2] Source : FactSet, au 15/02/2022. Indice S&P 500 Total Return, données quotidiennes, du 01/01/1988 au 31/12/2021.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.