"Turgot Asie Flexible" : un fort en thème sur les valeurs asiatiques

 |   |  383  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)
L'interview de Waldemar Brun-Theremin Gérant du fonds Turgot Asie Flexible.

La Corée et les fortes fluctuations du marché des changes sont à l'honneur avec le G20. Elles constituent aussi des pistes d'investissement pour Waldemar Brun-Theremin, gérant du fonds Turgot Asie Flexible, qui se donne un minimum de contraintes pour saisir les opportunités de ces marchés en pleine mutation.

 

Vous êtes arrivé il y a deux mois à la tête du fonds. Quelle est votre approche stratégique ?

Nous avons souhaité proposer un fonds flexible sur l'Asie, tout en exploitant notre savoir-faire, à savoir la gestion thématique. Sans aucune contrainte indicielle, nous investissons sur l'ensemble de la zone Asie- Pacifique, y compris sur les marchés déjà développés tels que le Japon et l'Australie.

 

A quel point est-il flexible ?

Le fonds peut être investi de 0 % à 130 % grâce à l'emploi de produits dérivés qui nous permettent, le cas échéant, de tirer pleinement parti des mouvements de hausse. De manière plus générale, une cinquantaine de valeurs constituent notre fond de portefeuille. Cette sélection se fait en fonction de thèmes pré-définis. Citons un des enjeux majeurs du développement de l'Asie : la maîtrise de la croissance des villes. La Malaisie ou la Corée font des efforts pour les rendre plus humaines, dans des domaines tels que les infrastructures, l'immobilier, les services et l'accès aux communications. Nous nous penchons aussi sur la gestion des ressources et des matières premières fossiles et agricoles.

 

L'or entre-t-il dans cette réflexion ?

Valeur refuge, l'or est un actif incontournable, via les mines d'or australiennes, dans un contexte ma rqué par les pressions inflationnistes perceptibles dans la région et par les fortes fluctuations du marché des changes. Nous sommes d'ailleurs très attentifs à ces dernières sur le thème du rendement. Les actifs asiatiques, qu'ils soient mobiliers ou immobiliers, et les monnaies locales ? et celle de la Chine en particulier ? sont appelés à s'apprécier et à délivrer du rendement. Nous comptons bien en tirer parti.

 

Où en est le secteur bancaire ?

Il jouera un rôle important dans le développement de la consommation de masse, inévitablement lié à celui du crédit. Doté de bilans financiers sains dans les pays émergents, le secteur bancaire va accompagner cette tendance forte.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :